Edited, memorised or added to reading list

on 21-Feb-2020 (Fri)

Do you want BuboFlash to help you learning these things? Click here to log in or create user.

Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Impétigo

• Infection de l'épiderme dû au Staphylococcus aureus (90 % des cas en France) ou au Streptococcus pyogenes (Pays émergents +++) ou à l'association des deux.

• Contagiosité +++ : auto-inoculation/petites épidémies familiales ou de collectivités

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

• Lésion élémentaire/aspect clinique :
– vésicule ou bulle fragile pustule rupture érosion croûteuse mélicérique (res- semble à du miel cristallisé) ; – le regroupement de multiples lésions peut aboutir à des placards polycycliques à contours circinés.

• Localisation classique :
– chez l'enfant : pourtour de la bouche, mais toutes les zones de la peau peuvent être touchées (figure 152.1) ; – état général conservé.

Pas de fièvre, possible adénopathie satellite

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Impétigo bulleux

S. aureus toxines (exfoliatines A et B ; production locale) cible la desmogléine 1 (desmosome, épiderme superficiel : entraîne un décollement dans cette zone)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Formes cliniques disséminées

En particulier chez le nouveau-né et le nourrisson.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Impétiginisation

• Complication infectieuse de dermatose sous-jacente (eczéma, varicelle, lymphome cutané…) ou de lésions de grattage (pédiculose, gale…).

• Chez l'adulte, l'impétigo est rarement primitif ; le plus souvent : impétiginisation

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Ecthyma

• Impétigo creusant : ulcération dans le derme (streptocoque β-hémolytique du groupe A). Pathologie fréquente de la précarité (figure 152.3).

• Ecthyma simple (impétigo creusant) ≠ ecthyma gangrenosum (dermohypodermite bactérienne nécrotique), pathologie du sujet immunodéprimé (bacilles gram négatif : Pseudomonas aeruginosa)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Complications

Exceptionnelles : glomérulonéphrite post-streptococcique et rhumatisme articulaire aigu.
Contrôle de la protéinurie 3 semaines après l'épisode infectieux

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge
Traitement local : – antiseptiques locaux pluriquotidiens (chlorhexidine, solution de Dakin) ; – l'impétigo : une des rares indications dermatologique de l'utilisation de topiques antibiotiques (acide fusidique, mupirocine)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Lésions multiples et étendues.

– Antibiothérapie systémique, par voie orale, active contre Staphylococcus aureus et/ou le streptocoque β-hémolytique du groupe A :

– pénicilline du groupe M (oxacilline ou cloxacilline)

– ou céphalosporine de première ou deuxième génération ;

– ou macrolides ou en cas d'allergie aux β-lactamines), ou pristinamycine.

– Durée du traitement : 10 jours

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037432638732]
Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037434735884]
Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037447843084]
Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge
Folliculites et furoncles Infections du follicule pilo-sébacé. Staphylococcus aureus +++

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Folliculite superficielle

• Infections superficielle du follicule pilo-sébacé (ostium folliculaire).

• Lésion élémentaire/aspect clinique : – pustule (lésion liquidienne à liquide purulent), centrée par un poil, avec érythème péri-folliculaire ; – lésions en nombre variable, siégeant sur les régions pileuses (cuisses, périnée, bras, thorax et dos) (figure 152.4).

Formes cliniques :

• Orgelet : folliculite d'un cil ;

• Sycosis : folliculite de la barbe (extension et chronicité favorisées par le rasage)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Furoncle

• Infection profonde et nécrosante du follicule pilo-sébacé.

• S. aureus +++. Si évolution abcédée récidivante sous forme de petites épidémies familiales : rechercher infection toxinogène (leucocidine de Panton-Valentine responsable de la nécrose) et portage chronique.

• Lésion élémentaire/aspect clinique : – papule ou nodule inflammatoire, douloureux, centrés par une pustule sur une zone pileuse (le poil ayant disparu du fait de la nécrose) ; – évolution vers une zone nécrotique centrale (bourbillon) en quelques jours (figure 152.5)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Diagnostic différentiel

• Autres folliculites infectieuses : – fongiques : dermatophytes (kérion : dermatophytie inflammatoire ; folliculite pytirospo- rique), Candida albicans ; – bacilles Gram négatifs.

• Pseudo-folliculites (non infectieuses) : maladie de Behçet, maladie de Crohn, folliculite à éosinophiles.

• Hidradénite suppurée (maladie de Verneuil) : inflammation chronique des follicules pilo- sébacés dans les zones riches en glandes apocrines (plis axillaires, sous-mammaires et anopérinéaux).

• Kyste épidermique inflammatoire ou surinfecté : notion de kyste préexistant (visage)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Complications

• Anthrax : conglomérat de plusieurs furoncles.

• Furonculose : furoncles d'évolution chronique, rôle discuté de facteurs favorisants comme le diabète ou l'immunodépression.

• Abcès primitif.

• Lymphangite.

• Complications systémiques (très rares) : bactériémie, localisations secondaires septiques.

• Staphylococcie maligne de la face : urgence : – complication grave, exceptionnelle ; – secondaire à la manipulation intempestive d'un furoncle de la face localisé dans une zone délimitée par le canthus interne, la commissure labiale et l'aile du nez ; – altération de l'état général fébrile avec œdème du visage, possible cordon veineux induré palpable ; – mécanisme : thrombophlébite superficielle septique ; – complication majeure : thrombophlébite du sinus caverneux (risque vital engagé)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Traitement des folliculites et furoncles Dans tous les cas

• Mesures d'hygiène générales : lavages des mains fréquents avec des antiseptiques à la chlorhexidine ou à la polyvidone iodée ; éviter la manipulation du furoncle.

• Soins antiseptiques locaux pluriquotidiens sous forme topique (solution, crèmes, pom- mades) : chlorhexidine, polyvidone iodée…

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Pour les furoncles

Antibiothérapie systémique par voie orale active sur le S. aureus, si comorbidité et/ou risque de complication : • pénicilline du groupe M (oxacilline ou cloxacilline) ; • pristinamycine en cas d'allergie et/ou contre-indication ; • durée du traitement : 10 jours

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

En cas de furonculose

En plus des mesures précédentes ; • désinfection des gîtes de portage : – aisselles, périnée, vestibules narinaires et conduits auditifs externes – toilettes antiseptiques et application (répétée, séquentielle) de topique antibiotique (acide fusidique, mupirocine excepté sur les muqueuses…).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037461474572]
Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Impetigo
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037470649612]
Infections cutanéo-muqueuses bactériennes - Furoncles
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Panaris

• Infection du repli unguéal.

• Lésion élémentaire : repli unguéal érythémateux et œdémateux, douloureux.

• Traitement : – antiseptiques locaux, – antibiothérapie anti-staphylococcique par voie orale en cas de résistance et/ou collec- tion et/ou complication – incision et drainage en cas de collection purulente

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge
Attention, émergence mondiale de S. aureus résistant à la méticilline en milieu communautaire (SARM-CO), responsable d'infections suppuratives dont de nombreux abcès parfois nécrotiques.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Abcès des parties molles

• Collection de pus (l'abcès est mode de résolution physiologique imparfait d'une infection locale).

Prélèvement bactériologique systématique (identification bactérie/recherche toxines/antibiogramme) : – abcès primaire ou spontané ± récidive ± petites épidémies familiales : recherche leuco- cidine de Panton-Valentine (S. aureus) ; – abcès secondaires (par inoculation accidentelle, toxicomanie, injections septiques…) : S. aureus ++

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

• Traitement : chirurgical +++

– drainage de l'abcès.

Pas d'indication à associer une antibiothérapie en complément de la chirurgie, sauf dans les situations suivantes :

– volume important de l'abcès (> 5 cm) ; échec du drainage,

– localisations « critiques » (visage) ; symptômes généraux,

– immunodépression ; âges extrêmes.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037487951116]
Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Lymphangite

• Due à S. aureus ou Streptococcus pyogènes. • Lésion élémentaire/aspect clinique : – traînée linéaire inflammatoire érythémateuse sensible située entre le site de l'infection et le premier relais ganglionnaire locorégional ; – adénopathie(s) satellite(s) ; – fièvre inconstante, État général conservé. • Traitement : antibiothérapie systémique adaptée aux prélèvements bactériologiques

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Thrombophlébite septique superficielle

• Thrombose veineuse septique superficielle. Liée à l'activité thrombogène de S. aureus, risque de propagation profonde et emboles septiques. • Lésion élémentaire présentation clinique : – forme courante : – cathétérisme veineux cordon inflammatoire au point de perfusion, induré à la palpation, fébricule, – traitement : retrait du cathéter/ porte d'entrée. Antiseptiques ; antibiothérapie systé- mique si résistance/complication ; – forme rare : staphylococcie maligne de la face

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses bactériennes
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Infections secondaires de plaies aiguës ou chroniques

• Situation fréquente. • Plaie colonisation (rapide et précoce) colonisation critique (rupture de l'équilibre entre milieu et inoculum bactérien) infection (manifestation pathologique d'une coloni- sation bactérienne). • Infection de plaie, diagnostic clinique : – caractère inflammatoire (douleur, érythème péri lésionnel), adénopathie (rare) ; – pus (inconstant) ; – fièvre (inconstante)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Physiopathologie

Candida albicans : • endosaprophyte muqueux : tube digestif + muqueuses génitales féminines ; • pathogène d'opportunité sous l'influence de divers facteurs favorisants (prolifération secondaire à déséquilibre de la flore microbienne muqueuse +++) ; • n'est jamais présent sur la peau saine.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Facteurs favorisant le développement d'une candidose cutanée ou muqueuse :

• conditions optimales de développement du C. albicans : chaleur, humidité, pH acide, milieu riche en sucre. • facteurs locaux : – humidité ; macération (contacts répétés avec l'eau, occlusion, obésité, transpiration…), – pH acide, – irritations chroniques (prothèses dentaires, mucite post-radique…) ; xérostomie, – facteurs locaux d'origine exogène : pâtissier (contacts cutanés répétés avec le sucre) ; • facteurs généraux : – terrain (immunosuppression congénitale, physiologique : âges extrêmes de la vie et grossesse, acquise : traitements par immunosuppresseurs, corticoïdes, VIH, diabète), – médicaments : antibiotiques systémiques, oestroprogestatifs (infections muqueuses génitales)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidoses buccales et digestives

• Touchent un ou plusieurs segments du tube digestif, prédominent aux extrémités du tube digestif (cavité buccale et anus).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Perlèche

• Intertrigo de la commissure labiale, uni- ou bilatéral, où le fond du pli est érythémateux, fissuraire, voire macéré.

• La lésion peut s'étendre à la peau adjacente et au reste de la lèvre (chéilite).

• Diagnostic différentiel : perlèche streptococcique (parfois associée à Candida), syphilitique (symptôme cutané rarement isolé, syphilis secondaire tardive), herpétique (vésicule, évo- lution par poussée rémission, symptômes sensitifs associés), carentielle (carence martiale, carence en zinc ; terrain évocateur)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Glossite

• Langue rouge et dépapillée (figure 152.7), souvent associée à une stomatite.

• Diagnostics différentiels : – langue géographique (ou glossite exfoliatrice marginée : plaque rouge dépapillée entourée d'une bordure blanche, caractérisée par sa mobilité d'un jour à l'autre, idiopa- thique ou associée à une dermatose comme le psoriasis) ; – langue noire villeuse (simple oxydation des papilles du dos de la langue, souvent due au tabagisme) ; – glossites carentielles ou métaboliques

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Stomatite

• Inflammation aiguë ou chronique de la muqueuse buccale : sécheresse de la bouche (xérostomie) ; sensation cuisante, goût métallique ou désagréable et/ou modification de la perception gustative (dysgueusie) ; muqueuse (gencives et palais) brillante, rouge, vernissée et douloureuse. • Diagnostics différentiels : autres inflammations de la muqueuse buccale (lichen, eczéma de contact…)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Muguet

• Face interne des joues. Érythème recouvert d'un enduit blanchâtre, qui se détache facilement au raclage ; dysphagie si extension au pharynx (figure 152.8). • Diagnostics différentiels : leucoplasies, lichen.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidose œsophagienne

• Plus rare. • Provient le plus souvent de l'extension d'une candidose buccale, doit faire chercher une immunodépression

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidoses gastro-intestinales

• Associées généralement à une candidose bucco-œsophagienne. • Peuvent être révélées par une diarrhée. Attention, la présence de C. albicans dans un prélèvement de selles ne signe pas l'infect ion : colonisation saprophyte

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidose anorectale

• Anite prurigineuse, érythémateuse, érosive et suintante, avec atteinte péri-anale pouvant se prolonger par un intertrigo interfessier avec fines pustules inflammatoires en périphérie. • Diagnostics différentiels : anite streptococcique ; macération ; hémorroïdes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Vulvovaginite candidosique

• Femmes jeunes et d'âge moyen ++, grossesse ++. Rare après 50 ans.

• Deux tableaux :
– vulvovaginite aiguë : – lésions érythémateuses et œdémateuses, – puis enduit blanchâtre et leucorrhées souvent abondantes, blanc jaunâtre (« lait caillé »), qui stagnent dans les plis de la muqueuse vulvovaginale, – prurit souvent intense ± dyspareunie ; extension aux plis inguinaux et au pli interfessier ++, – ± cervicites érosives et urétrite (dysurie, pollakiurie) ;
– vulvovaginite récidivante ou chronique : prolifération répétée d'une colonisation sapro- phyte, retentissement psychique important.

• Diagnostics différentiels : – vulvovaginites infectieuses : bactérienne, parasitaire (trichomonose) ; – inflammatoires : lichen scléreux (en particulier chez la femme ménopausée), eczéma de contact, lichénification, psoriasis ; – tumorales : carcinome épidermoïde in situ, adénocarcinome intra-épithélial à cellules claires (maladie de Paget extra-mammaire)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidoses génitales masculines

Rares, souvent paucisymptomatiques : picotements après les rapports sexuels, sans lésion détectable.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Balanite et balano-posthite

• Aspect peu spécifique : lésions érythémateuses, rarement pustuleuses du gland, du sillon balano-préputial et/ou du prépuce.

• Diagnostics différentiels : – balanites infectieuses : syphilis secondaire, herpès génital ; – irritatives (balanite de macération) ou inflammatoires (psoriasis) ; – carcinome intra-épithélial (in situ). Attention, au moindre doute, pratiquer une biopsie

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Méatite

• Accompagne souvent la balanite, érythème péri-méatique, dysurie et prurit. • Écoulement purulent blanc verdâtre exceptionnel. • Authentification par un prélèvement mycologique +++ : diagnostic souvent porté par excès.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Urétrite masculine

• Exceptionnelle. • Brûlures mictionnelles/dysurie/écoulement urétral. • Confirmation par prélèvement mycologique +++. • Terrain favorisant (immunodépression)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037523340556]
Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037531729164]
Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Intertrigos candidosiques

• Auto-inoculation à partir d'un réservoir digestif ou vaginal (grands plis). • Facteurs favorisants : macération, obésité, diabète, manque d'hygiène. • Le diagnostic est clinique. • Grands plis > petits plis. • Intertrigo (inflammation d'un pli) à fond érythémateux recouvert d'un enduit crémeux malo- dorant, fissure fréquente du fond du pli, bordure pustuleuse ou collerette desquamative. • Évolution chronique et souvent récidivante

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Intertrigo des grands plis

• Pli génito-crural chez le nourrisson (figure 152.9), interfessier, sous-mammaire (figure 152.10), repli abdominal chez l'obèse • Atteintes souvent associées entre elles (« complexe des grands plis ») • Atteinte bilatérale et symétrique en faveur d'une origine candidosique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Intertrigos des grands plis

• Diagnostics différentiels : – intertrigo dermatophytique (touchant surtout les plis inguinaux et inter-digitaux- plantaires cf. infra « Infections à dermatophytes » ; – psoriasis inversé : intertrigo vernissé, bien limité, pouvant être papuleux, pas de pustule ni d'aspect en collerette en périphérie, confirmation par la mise en évidence d'une plaque psoriasique typique en dehors des plis ; – dermatites de contact : allergiques (très prurigineuses, érythémato-vésiculeuses ou suin- tantes) ou caustiques (érythémateuses, sèches et crevassées) ; – intertrigo microbien (staphylocoque, streptocoque ou bacille pyocyanique) ; – érythrasma (intertrigo à corynébactéries) : brun chamoisé (figure 152.11), volontiers symétrique, de teinte homogène, asymptomatique, fluorescence « rouge corail » en lumière de Wood

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037554273548]
Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037562662156]
Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037564759308]
Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Intertrigo des petits plis

• Mains-pieds, favorisé par le contact avec l'eau (plongeurs dans la restauration, travaux ménagers) (figure 152.12) ou le sucre (pâtissiers) ; atteinte possible du pli ombilical, des plis péri-anaux ou rétro-auriculaires. • Diagnostics différentiels : dermatophytose, dyshidrose, psoriasis

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Folliculites candidosiques du cuir chevelu

• Inflammation et suppuration douloureuse du follicule pilo-sébacé. Associées à l'héroïno- manie intraveineuse ++ septicémie à C. albicans. • Diagnostics différentiels : folliculites microbiennes, pityrosporiques, inflammatoires

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Onychomycoses candidosiques

• Mains-pieds ; adultes ayant fréquemment les mains dans l'eau (travaux ménagers), ou le sucre (artisans pâtissiers). • Début par un péri-onyxis (ou paronychie) : – tuméfaction douloureuse de la zone matricielle et du repli sus-unguéal. La pression peut faire sourdre du pus ; – envahissement secondaire de la tablette unguéale (onyxis), prenant une teinte marron verdâtre dans les régions proximales et latérales (figure 152.13). • Évolution chronique, par poussées intermittentes.

• Surinfections bactériennes fréquentes, (bacille pyocyanique +++ ; teinte bleu-vert).

• Diagnostics différentiels : péri-onyxis bactérien ; onyxis à dermatophytes, psoriasis (vul- gaire ou pustuleux), lichen, pelade, microtraumatismes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidose cutanée congénitale

• Rare.
• Pustulose diffuse du nouveau-né : Par infection du placenta et du liquide amniotique (chorio-amniotite), à partir d'une vulvovaginite maternelle en fin de grossesse, bon pronostic.

• Candidose systémique du nouveau-né prématuré de faible poids de naissance : conta- mination au cours du passage dans la filière génitale, mauvais pronostic, pronostic vital engagé

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037575769356]
Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037584157964]
Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Indications de prélèvement a visée mycologique

• Atypie clinique ou doute diagnostique : prélever avant tout traitement. • Lésions chroniques, récidivantes. • Résistance à un traitement adapté et bien observé.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Méthodes d'analyse mycologique

• Examen direct : recherche de levures bourgeonnantes et de la présence de pseudo-filaments ou de filaments signant le pouvoir pathogène de C. albicans.

• Culture sur milieu de Sabouraud : développement des colonies en 48 heures et diagnostic de l'espèce en cause

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge
Attention, isolement en culture de C. albicans :
– à partir de sites cutanés : candidose (Candida albicans : pathogène cutané) ;
– à partir de sites muqueux : doit être interprété en fonction du nombre de colonies et de la présence de filaments/pseudo filaments (C. albicans : saprophyte muqueux digestif et génital)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge
• Un traitement général est prescrit en cas d'atteinte étendue (plusieurs plis…) et/ou inaccessible à un traitement local simple (muqueuse digestive…) et/ou associée à un contexte de déficit immunitaire (génétique ou acquis) et/ou sévère (néonatalogie, septicémie à C. albicans…)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Antifongiques locaux

Molécules disponibles • Imidazolés : nombreuses molécules et formes galéniques. • Pyridones : ciclopiroxolamine. • Allylamines : terbinafine : moins efficace sur C. albicans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Critères de choix

• Les topiques imidazolés : première intention.

• Forme galénique (crème, poudre, gel…) adaptée à la localisation cutanée de la candidose (pas de poudre dans les plis : irritant). • Rythme d'application : 1 à 2 application(s) quotidienne(s). • Durée du traitement : 2 à 4 semaines. • Le traitement d'un foyer muqueux se fait par suspension buccale, dragée ou ovule (formes à libération prolongée)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Antifongiques systémiques

Aucun antifongique per os n'est autorisé chez la femme enceinte.

Fluconazole, première intention • Voie intraveineuse : réservée aux candidoses systémiques, disséminées et profondes. • Voie orale : réservée aux candidoses oropharyngées et œsophagiennes au cours des états d'immunosuppression

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Polyènes

Prévention des candidoses des sujets immunodéprimés ou traitement complémentaire des candidoses vaginales et cutanées :

• l'amphotéricine B : traitement de référence des mycoses systémiques ; • toxicité rénale et hématologique usage en réanimation et chez les transplantés ; • suspension buvable : traitement de la bouche et du tube digestif (pas d'absorption diges- tive = pas de diffusion systémique = effet « topique » dans le tube digestif)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Terbinafine : seconde intention

Moins active sur C. albicans que sur les dermatophytes. A réserver aux contre-indications au fluconazole (sauf grossesse).

Autres antifongiques
Utilisés moins fréquemment dans les infections systémiques et chez les immunodéprimés et n'ont pas leur place dans les candidoses cutanéo-muqueuses superficielles : l'itracona- zole et la flucytosine

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidoses buccales

Chez l'immunocompétent
• Privilégier les traitements locaux : – nystatine : 4 à 8 comprimés. par jour à sucer ; – ou amphotéricine B en suspension : 4 cuillères à café en 2 prises quotidiennes ; – ou miconazole, gel buccal : 2 cuillères-mesure 4 fois par jour ou comprimé buccal muco-adhésif : 1 comprimé à laisser en place contre la gencive pendant 24 heures pendant 7 à 14 jours ; contre-indiqué chez les patients sous anti-vitamine K ou sous sulfamides hypoglycémiants.

• Les produits doivent être maintenus en contact avec la muqueuse pendant quelques minutes et les soins doivent être réalisés à distance des repas.

• Durée de traitement : 1 à 3 semaines.

• Traitements adjuvants (sans intérêt démontré) : bains de bouche avec solution de chlorhexi- dine ou bicarbonate de sodium pour augmenter le pH endobuccal (1 cuillère à café dans un verre d'eau)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidoses buccales

Chez l'enfant et le nourrisson

• Amphotéricine suspension, 1 cuillère à café/10 kg par 24 heures en 2 à 3 prises (50 mg/kg par jour). • Miconazole gel buccal, 1 cuillère-mesure (2,5 ml) 4 fois par jour.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidoses buccales

Chez l'immunodéprimé (sida, en particulier)

• Associer un traitement local et un traitement par voie générale, surtout s'il existe une atteinte œsophagienne, et augmenter les posologies pour éviter l'émergence de résistances. • Molécule de référence : fluconazole (200 mg par jour si candidose buccale isolée, 400 mg par jour si atteinte œsophagienne associée) ; l'itraconazole (200 mg par jour) peut également être utilisé. • Cures courtes (5 à 15 jours) et discontinues pour éviter l'apparition de souches résistantes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidoses génitales

Privilégier les traitements locaux (ovules ± crèmes, imidazolés).

Vulvovaginite aiguë
• Imidazolés : 1 ovule intravaginal pendant 1 à 3 jours. • Association à un traitement antifongique local de type dérivé imidazolé pendant 2 à 4 semaines • Toilette avec savon alcalin

Vulvovaginite récidivante ou chronique
• Traitement préventif avec un ovule antifongique à libération prolongée une fois par mois vers le 20 e jour du cycle pendant plusieurs mois (le fluconazole n'a pas d'AMM dans cette indication). • Au début d'un traitement antibiotique, un traitement prophylactique par 1 ovule d'imidazolé 150 mg LP peut être préconisé en cas d'antécédent de vulvovaginite. • Rechercher et traiter une éventuelle candidose chez le partenaire.

Balanite
• Une à deux applications quotidiennes d'une crème antifongique pendant 2 à 3 semaines. • Toilette avec savon alcalin • Chercher et traiter une éventuelle candidose chez le/la partenaire.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidose des plis

• Traitements antifongiques locaux : lotion, gel, poudre ou crème (par exemple, imidazolés, ciclopiroxolamine) pendant 2 à 4 semaines. • Éradication des facteurs locaux favorisants (macération…) et des foyers réservoirs (muqueuse buccale, digestive ou vaginale).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections cutanéo-muqueuses et des phanères à Candida
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Candidose unguéale

• Antifongiques locaux (solution « filmogène » ou crème sous occlusion) suffisants seulement si atteinte modérée et distale.

• Traitement systémique – après identification mycologique — pour des atteintes de plusieurs doigts ou en cas d'échec des topiques : fluconazole 150 à 300 mg par jour pendant 6 semaines à 3 mois (hors AMM).

• Contrôle des facteurs locaux susceptibles d'entretenir les lésions (macération, contact répété avec l'eau) et du risque de surinfection : bains antiseptiques (polyvinylpyrrolidone ou chlorhexidine)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge
Dermatophytes : champignons filamenteux appartenant à trois genres : • épidermophyton ; • microsporum ; • trichophyton.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Dermatophytes :

• ne sont pas saprophytes de la peau, des muqueuses ou des phanères ;

• sont toujours pathogènes ;

• sont affins pour la kératine : couche cornée de l'épiderme et phanères (poils, cheveux et ongles) ; • respectent toujours les muqueuses. • transmission par contact avec des poils ou des squames contaminés et adhérence des éléments fon- giques à la couche cornée. Facteur favorisant principal : altération épidermique, quelle que soit sa nature (traumatique…)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Dermatophytoses des plis (intertrigo dermatophytique)

Trois dermatophytes à transmission interhumaine sont responsables d'atteinte des plis : • T. rubrum (70–80 % des cas) ; • T. interdigitale (15–20 % des cas) ; • Epidermophyton floccosum (5 % des cas)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Intertrigo interorteils

• Adulte/adolescent +++.

• Touche préférentiellement les 3 e et 4 e espaces : simple desquamation sèche ou suintante, ± fissuraire, parfois vésiculo-bulles sur la face interne des orteils et au fond du pli (figure 152.14). Prurit variable

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

• Complications :

– érysipèle de jambe (porte d'entrée par intertrigo interorteils fréquente +++) ; – extension locorégionale : ensemble du pied (tinea pedis) ; – localisation à distance sur le revêtement cutané ; – contamination pieds-main, (T. rubrum +++ « two feet, one hand ») (figure 152.15)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

• Diagnostics différentiels :

– candidose à Candida albicans, rare aux pieds (le plus souvent du premier espace) ; – eczéma dysidrosique : vésicules bien individualisées, voire bulles, évoluant par poussées avec prurit intense ± suintement ; – intertrigo à bacille Gram négatif : lésions érosives, douloureuses, atteignant souvent plusieurs espaces interorteils, très suintantes, parfois verdâtres, odeur âcre, résistant au traitement antifongique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Atteinte des grands plis

• Atteinte des plis inguinaux : placard bistre, évolution centrifuge, guérison centrale et bordure active érythémato-squameuse ± vésiculeuse avec fin décollement épidermique. Prurit. • Atteinte classiquement unilatérale. • Extension centrifuge à la face interne de la cuisse, contours circinés, en carte de géographie (figure 152.16). • Fond du pli ni érythémateux, ni fissuré. • Résulte le plus souvent d'une auto-inoculation à partir d'une mycose des pieds. • Aspect identique en cas d'atteinte des autres grands plis (interfessier, axillaires, abdomi- naux, sous-mammaires), moins fréquente.

• Diagnostics différentiels : – candidose : placard rouge, souvent vernissé, recouvert d'un enduit blanchâtre ; pli sou- vent fissuré ; bilatéral ; petites pustules périphériques. – érythrasma dû à Corynebacterium minutissimum : placard brun chamois finement squa- meux (figure 152.11), sans bordure active, avec fluorescence rouge corail à la lampe de Wood. – dermatite de contact par irritation. – eczéma de contact, vésiculeux ou bulleux, suintant. – psoriasis inversé

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037640781068]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037649169676]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037651791116]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Dermatophytoses de la peau glabre

• Le plus souvent dues à des dermatophytes anthropophiles des pieds (T. rubrum ++) ou zoophiles provenant d'un animal parasité : chat, chien (M. canis). • Contamination par contact direct ou indirect

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Forme typique

• Plaques arrondies ou polycycliques (coalescentes), bordure très évocatrice érythémateuse vésiculeuse et/ou squameuse ; évolution centrifuge avec guérison centrale (figures 152.17 et 152.18) ; • Atteinte unique ou multiple concernant surtout les régions découvertes, prurit parfois intense ;

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Kératodermie palmoplantaire

• Tableau stéréotypé : kératodermie palmaire unilatérale occasionnellement prurigineuse + kérato dermie plantaire bilatérale (« one hand, two feet »). Aspect blanchâtre, farineux, avec renforcement des plis palmoplantaires. Peut être accompagnée d'une atteinte unguéale (figure 152.15).

• Une kératodermie plantaire, fissuraire ou non, limitée ou non au talon, isolée sans atteinte palmaire est possible

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Forme de l'immunodéprimé (sida, corticothérapie générale, immunosuppresseurs, greffe d'organe, diabète)

Symptomatologie atypique : absence de bordure évolutive et de prurit, profusion des lésions, rapidité d'extension.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Diagnostics différentiels

Autres causes de lésions annulaires : eczéma nummulaire, dermatite atopique, psoriasis annu- laire, pityriasis rosé de Gibert, lupus cutané chronique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037663849740]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037665946892]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Teignes • Infections dermatophytiques avec parasitisme pilaire.

• Enfant prépubertaire >>> adolescent /adulte, teigne de la barbe possible chez l'homme

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Teignes tondantes microsporiques

Plaques alopéciques squameuses de grande taille, uniques ou peu nombreuses, arrondies, d'extension centrifuge (figure 152.19). Cheveux cassés régulièrement à quelques millimètres de la peau

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Teignes tondantes trichophytiques

Multiples petites plaques alopéciques éparses (figure 152.20), squameuses ou squamo-croûteuses, parfois pustuleuses, engluant des cheveux cassés à leur émergence. Toutes anthropophiles

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Favus (teigne favique)

Exceptionnelle en France (immigration), liée à T. schoenleinii. Plaques alopéciques arrondies recouvertes de squames et de croûtes, avec dépression cupuliforme (« godets faviques »), évo- lution cicatricielle (alopécie définitive)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Kérion (teigne suppurée)

• Prédomine en milieu rural (dermatophyte animal comme Trichophyton mentagrophytes ; transmission par équidés en milieu sportif possible). Dermatophyte d'origine animale ou tellurique entraînant une réaction inflammatoire majeure chez l'hôte humain. • Lésions pluri nodulaires, croûteuses, très inflammatoires, douloureuses ; nombreux orifices pseudo-fistuleux laissant sourdre un écoulement purulent et sanglant sans réelle collec- tion abcédée. Dépilation en cas d'atteinte des zones pileuses/cuir chevelu. Adénopathies inflammatoires et fièvre possibles.

• Parfois secondaire à l'application d'une corticothérapie locale.

• Chez l'adulte, peut atteindre la barbe : folliculite aiguë suppurée avec papules inflammatoires, pustuleuses, parfois verruqueuses (figure 152.21). Difficile à distinguer clinique- ment d'une folliculite bactérienne (sycosis staphylococcique), diagnostic par prélèvement mycologique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Formes cliniques atypiques

Le diagnostic de teigne du cuir chevelu est difficile dans certains cas :

• pityriasis (état pelliculaire) diffus ; • teignes modifiées par l'application de topiques ; • teignes des immunodéprimés, en particulier infection par le VIH, pouvant simuler une der- matite séborrhéique ou un psoriasis prélèvement mycologique.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Diagnostics différentiels des teignes

Psoriasis du cuir chevelu (non alopéciante) ; dermatite séborrhéique (non alopéciante) ; fausse teigne amiantacée (non alopéciant) ; autres causes d'alopécies circonscrites non cicatricielles (pelade : pas de squame)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037684821260]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037694782732]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037696879884]
Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Ongles des orteils (80 % des cas)

• T. rubrum (80 %) et T. interdigitale (20 %). Presque toujours associé à atteinte interdigitale ou plantaire.

• Débute dans la partie distale et/ou latérale de la tablette unguéale : leuconychie, puis hyperkératose sous-unguéale, puis onycholyse par décollement distal de la tablette unguéale.

• Diagnostics différentiels : onychopathie post-traumatique (microtraumatismes de chaussures, en particulier au niveau des gros orteils, sportifs/chaussures non adaptées) et psoriasis

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Ongles des doigts

Beaucoup moins fréquent que l'onyxis candidosique. Les agents sont plus variés mais T. rubrum reste prédominant. Diagnostic différentiel : absence de peri-onyxis ; leuconychie blanc ivoire (dermatophyte)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Diagnostic mycologique

Examen clinique peu spécifique (polymorphisme lésionnel) + indentification d'espèce pour enquête épidémiologique (origine de l'infection) et adaptation thérapeutique : examen mycologique indispensable (sauf pour les intertrigos interorteils) : • à faire avant toute prescription d'antifongique local ou systémique, ou après une fenêtre thérapeutique de 2 semaines au moins.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Examen des lésions en lumière ultraviolet (lampe de wood)

La fluorescence est variable selon l'agent pathogène : • dermatophytose microsporique : fluorescence jaune-vert des poils ; • dermatophytose trichophytique : absence de fluorescence • diagnostic différentiel : érythrasma (infection bactérienne à Corynebacterium minutissimum) : fluorescence rouge corail.

L'examen permet d'apprécier l'extension des lésions.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Prélèvement de squames, de cheveux ou d'ongles atteints

• Pas d'écouvillonnage. • Le prélèvement de squames/phanères permet : – examen mycologique direct : filaments septés : diagnostic ; – culture sur milieu de Sabouraud (délai long : 3 à 4 semaines) : précise le genre du champignon (par exemple, Trichophyton) et l'espèce responsable (par exemple, T. rubrum)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Examen histologique d'une biopsie cutanée

Diagnostic mycologique sur biopsie : diagnostic fortuit.

La biopsie n'est pas l'examen de référence : • biopsie cutanée d'une dermatose inflammatoire atypique non caractérisée auparavant (modification d'une dermatophytose de la peau glabre par application d'un dermocorti- coïde, par exemple) : • filaments mycéliens par la coloration au PAS

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Antifongiques locaux

Molécules disponibles • Imidazolés. • Ciclopiroxolamine. • Terbinafine.

Modalités d'utilisation • Forme galénique adaptée à l'aspect clinique : gel, lotion, solution, émulsion, crème en cas de lésions sèches. • Fréquence d'application : 1 à 2 fois par jour • Durée de traitement : 3 à 4 semaines

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Antifongiques systémiques

• Durée de prescription : de 2 semaines (peau glabre) à plusieurs mois (ongles) selon les sites atteints. • Aucun antifongique per os n'est autorisé chez la femme enceinte

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Griséofulvine

• Antifongique fongistatique sur les dermatophytes : association systématique avec un trai- tement local. • Dose quotidienne : 1 g chez l'adulte et 20 mg/kg par jour chez l'enfant (seul antifongique per os ayant une AMM et une présentation adaptée chez l'enfant) • A prendre au cours d'un repas comportant un corps gras afin d'en améliorer l'absorption

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Griséofulvine

Attention, peut être photosensibilisante. Nombreuses interactions médicamenteuses

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Terbinafine

• Antifongique fongicide sur les dermatophytes. • Principaux effets secondaires : troubles digestifs, modification du goût ; toxidermies graves (pustuloses exanthématiques aiguës généralisées…), hépatites, cytopénies sévères exceptionnelles. • Dosage des transaminases et bilirubine avant traitement et contrôle après 6 semaines • Présente peu d'interactions médicamenteuses. • Pas de forme galénique pour l'enfant

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

• Atteinte isolée des plis ou lésions de la peau glabre limitées en nombre et en étendue : traitement local, 2 à 3 semaines.

• Atteinte palmoplantaire et/ou atteinte profuse de la peau glabre et/ou association à un parasitisme unguéal ou pilaire : traitement systémique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Teignes

Modalités de prise en charge
• Prescrire le traitement au moins 6 semaines, jusqu'à guérison complète clinique et mycologique. • Associer impérativement traitement local et systémique. • Examiner toute la famille et les sujets contacts si l'agent est anthropophile. • Faire traiter l'animal si l'agent est zoophile (vétérinaire). • Éviction scolaire « sauf en cas de présentation d'un certificat médical attestant d'une consultation et de la prescription d'un traitement adapté », avec contrôle et traitement des sujets contacts.

Traitement local • Désinfection par polyvidone iodée moussante utilisée en shampooing en début de traitement. • Imidazolés ou ciclopiroxolamine dans une forme galénique adaptée au cuir chevelu (solu- tion, crème, shampooing). • Désinfection des bonnets, capuches et instruments de coiffure avec un antifongique en poudre. • Coupe des cheveux infectés du pourtour des plaque

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Teigne

Traitement systémique

• Contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante et chez l'enfant de moins d'un an. • En première intention : griséofulvine. • En seconde intention : terbinafine (sauf chez l'enfant)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères
#345 #Cours #Dermatologie #Erysipele #Facultaires #Grosse #Jambe #Rouge

Dermatophytoses unguéales

• Le traitement ne peut être débuté qu'après identification mycologique du dermatophyte. • Durée très prolongée.

La guérison ne s'observe qu'après repousse de l'ongle (4 à 6 mois pour la main, 9 à 12 mois pour les orteils).

• Les antifongiques locaux (vernis/solutions filmogènes) ne sont indiqués qu'en cas d'atteinte modérée et distale. En cas d'atteinte matricielle, le traitement est systémique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Épidémiologie

Un acarien femelle est responsable de la maladie, dont les caractéristiques sont :
• peut se déplacer facilement à la surface de la peau de plusieurs centimètres par heure. • bonne mobilité pour des températures de 25 à 30 °C ; • tué très rapidement par des températures de 55 °C ; • perd sa mobilité en dessous de 20 °C ; • meurt en 12 à 24 heures. • incubation environ 3 semaines ; plus courte si réinfestation. • durée du cycle parasitaire environ 20 jours ; • la « charge » parasitaire habituelle est de 10–20 femelles/individu

La transmission est interhumaine directe par des contacts intimes et prolongés (cadre familial, couple). Elle est considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST).

La transmission indirecte par les vêtements ou la literie est beaucoup plus rare sauf dans les formes profuses et hyperkératosiques

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Forme typique

La forme typique comporte les signes suivants : • un prurit diffus à recrudescence nocturne, épargnant le visage ; il a souvent un caractère conjugal ou familial. Il faut penser à la gale devant tout prurit car certaines formes sont pauci-lésionnelles ; • des lésions cutanées non spécifiques fréquentes, dues au grattage, et dont la topographie est évocatrice : – espaces interdigitaux, – face antérieure des poignets, – coudes et emmanchures antérieures, – ombilic, – fesses, – face interne des cuisses, – organes génitaux externes chez l'homme, – mamelon et aréole mammaire chez la femme ;

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

• des lésions plus rares, spécifiques, à rechercher systématiquement :
– les sillons scabieux (figure 167.1) : ces lésions sinueuses, de quelques millimètres de long, correspondent au trajet de l'acarien femelle dans la couche cornée de l'épiderme.

Topographie : entre les doigts et sur la face antérieure des poignets.

Chaque sillon contient les œufs pondus et à l'une des extrémités peut se trouver une discrète surélé- vation correspondant à la position de l'acarien femelle (éminence acarienne), – les vésicules perlées : ces petites élevures translucides reposant sur une base érythémateuse, siègent surtout dans les espaces interdigitaux, – les nodules scabieux : il s'agit de papulo-nodules rouges ou violacés, prurigineux, parfois excoriés, siégeant surtout sur les régions génitales de l'homme (figure 167.2)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Gale du nourrisson

Elle est particulière par l'existence de : • vésiculo-pustules palmaires et plantaires ; • nodules scabieux péri-axillaires (figure 167.3) ; • l'atteinte possible du visage

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Gale disséminée inflammatoire, gale profuse

Caractérisée par : • le caractère profus et étendu de l'éruption cutanée, (y compris le dos), • elle est la conséquence d'un diagnostic tardif, • parfois d'un déficit immunitaire (infection par le VIH en particulier) ou de traitements ina- daptés (corticothérapie locale ou générale). • elle survient souvent chez des personnes âgées, alitées ayant des troubles des fonctions supérieures

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Gale hyperkératosique

• Terrain : immunodéprimés ou sujets âgés en collectivité traités par des médicaments immunosuppresseurs locaux ou généraux (corticothérapie typiquement). • Contagiosité majeure en raison d'une prolifération parasitaire intense. • Prurit, le plus souvent discret, voire absent. • Aspect particulier : atteinte de tout le corps y compris le visage, le cuir chevelu et les ongles, voire érythrodermie avec zones hyperkératosiques

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Formes compliquées

Il peut s'agir : • d'une surinfection avec impétiginisation des lésions : tout impétigo de l'adulte doit faire rechercher une gale.

Dans les pays en développement, la gale surinfectée est une cause majeure de rhumatisme articulaire aigu et de glomérulonéphrite post- streptococcique ; ainsi, la gale a été récemment inscrite sur la liste des maladies tropicales négligées par l'OMS ; • d'une eczématisation : secondaire à la gale ou à son traitement ; • de nodules post-scabieux : lésions papulo-nodulaires prurigineuses rouges ou cuivrées pouvant persister plusieurs semaines après un traitement efficace ; leur siège est ubiqui- taire ; ils ne contiennent pas de sarcopte et sont d'origine immunoallergique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose
La dermatoscopie est une technique montrant un aspect caractéristique « en deltaplane » et permettant de remplacer l'examen parasitologique qui n'est pas facilement accessible en pratique de ville et qui n'est dans tous les cas pas obligatoire pour le diagnostic

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Diagnostic différentiel

Il convient d'éliminer les affections prurigineuses généralisées : • la pédiculose corporelle, qui se caractérise par un prurit diffus, notamment de la face posté- rieure du corps, en particulier du dos, et des lésions de grattage chez des sujets à l'hygiène très défectueuse. Les poux sont facilement trouvés dans les vêtements (coutures) ; • les gales d'origine animale, qui donnent chez l'homme un prurit avec des lésions excoriées, mais pas de sillon ; le diagnostic est fondé sur la notion de présence d'animaux d'élevage ou domestiques au contact du malade ; • les prurits sine materia (cf item 113), métaboliques ; • il convient d'éliminer toutes les causes de prurit sine materia

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Traitement général

Il s'agit de l'ivermectine : 200 μg/kg per os en prise unique, à répéter systématiquement 7 à 14 jours plus tard du fait du cycle du parasite, hors AMM mais indispensable pour éviter les échecs de traitement ; AMM chez l'adulte et chez l'enfant de plus de 2 ans et de plus de 15 kg

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Traitements locaux

Les traitements locaux sont développés dans le tableau 167.1.

Le traitement le plus utilisé en France est le benzoate de benzyle.
Ses modalités d'utilisation sont les suivantes : • après une douche tiède au savon, appliquer le produit sur la totalité du corps y compris les zones génitales ainsi que le cuir chevelu et le visage s'il y a un doute sur leur atteinte ; • laisser sécher quelques minutes puis mettre des sous-vêtements propres ; ne pas se laver pendant 24 heures, puis prendre une douche à l'eau et au savon. À ce moment-là, la peau peut être sèche et prurigineuse ; il faut donc prescrire un soin émollient ; • l'application doit être répétée 8 jours plus tard (mauvaise action sur les œufs). Chez l'enfant entre 1 mois et 2 ans, la durée d'application du produit sera de 12 heures et non de 24 heures.

L'alternative est la perméthrine à 5 % en crème. Elle doit être appliquée 8–12 heures et renou- velée 7 jours plus tard.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Indications

Au niveau individuel

Il faut traiter simultanément le sujet parasité et toute personne ayant eu un contact intime avec le malade (famille, partenaires sexuels).

En cas de gale commune, à domicile, il faut prescrire un traitement local qui, correctement réalisé, peut suffire, ou per os (facilité, nombre de personnes important, difficultés de réalisa- tion du traitement local).

En cas de gales profuses et hyperkératosiques, il faut : • isoler le malade ; idéalement en hospitalisation ; • prescrire un traitement per os associé à un traitement local ; • avoir une définition large des sujets contacts ; • prescrire une antibiothérapie en cas d'impétiginisation

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Il faut traiter à nouveau :

• les sujets ayant des signes cliniques spécifiques et/ou un examen parasitologique positif 8 à 15 jours après le traitement ;

• certaines gales profuses ;

• (les nodules post-scabieux ne constituent pas une indication)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037763726604]
Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037772115212]
Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037774212364]
Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037788892428]
Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Au niveau environnemental

• Laver les vêtements, draps, serviettes (si possible à haute température), au-delà de 60 °C avec si possible sèche linge et repassage. • Pas de désinfection de l'environnement. • Décontamination des lieux de vie à envisager en cas de gale profuse. Au niveau de la collectivité • Stratégie de prise en charge en concertation avec les autorités sanitaires. • Traiter au minimum toutes les personnes en contact et au maximum toutes les personnes vivant, travaillant ou visitant l'institution (traitement per os). • Prévenir les familles en présence du patient ou avec son accord. • Enfants : éviction jusqu'à 3 jours après le traitement (gale commune) et jusqu'à négativa- tion de l'examen parasitologique pour les gales profuses et hyperkératosiques

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Gale acarienne humaine
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Prurit persistant

Devant un prurit persistant (8 à 15 jours après le traitement), penser à : • une irritation par le traitement ; • un eczéma de contact ; • une parasitophobie ; • aux autres causes de prurit ; • un échec du traitement de la gale : diagnostic établi en présence de lésions cliniques évocatrices et/ou d'un examen parasitologique positif

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Pou de tête (var. capitis)

Épidémiologie

Le pou adulte est hématophage. La femelle adulte pond les œufs à raison de 10 à 20 par jour, à proximité de l'émergence des cheveux. L'éclosion est assez rapide (une semaine). En raison de la pousse des cheveux, une lente située à plus d'un centimètre de l'émergence est considérée comme non viable. La transmission interhumaine est directe (contact des têtes surtout chez les enfants en milieu scolaire) ou plus rarement interhumaine indirecte par les bonnets, les peignes, les brosses…

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Pou de tête

Le diagnostic est fondé sur la notion d'un prurit du cuir chevelu, diffus ou à prédominance rétro-auriculaire pouvant s'étendre vers la nuque

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose
Tout impétigo de la nuque ou du cuir chevelu doit faire rechercher une pédiculose. Le diagnostic de certitude repose sur la découverte des poux vivants (visibles à l'œil nu et très mobiles). La présence de lentes vivantes oriente seulement le diagnostic : il s'agit d'œufs visibles à l'œil nu, collés aux cheveux et ne coulissant pas le long de la tige pilaire (figure 167.4). Elles sont plus faciles à mettre en évidence dans les régions rétro-auriculaires

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculose corporelle
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Pédiculose corporelle

Elle est due à l'infestation du corps par le pou de corps (Pediculus humanus var. corporis) et touche avec prédilection les sujets en état de précarité

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculose corporelle
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Épidémiologie

La pédiculose corporelle est beaucoup plus rare que la pédiculose du cuir chevelu. La transmission est interhumaine directe ou due aux vêtements. Le pou circule sur le corps le temps de se nourrir ; il se réfugie ensuite dans les vêtements et pond ses œufs sur les fibres

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculose corporelle
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose
Le tableau clinique est stéréotypé : • prurit ; • lésions de grattage disséminées sur le tronc et la racine des membres, pouvant être hémor- ragiques ou se surinfecter : rechercher des signes d'impétiginisation. Le diagnostic de certitude est fondé sur la découverte de poux sur le corps lors du déshabillage ou sur les vêtements (coutures en particulier)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculose corporelle
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose
Le pou de corps est responsable de la transmission de maladies infectieuses : fièvre récurrente cosmopolite, typhus exanthématique, fièvre des tranchées (Bartonella quintana). Cette der- nière a connu une recrudescence récente dans les populations à conditions de vie précaires des grandes métropoles urbaines, notamment alcooliques. Elle est responsable de septicémie et d'endocardite

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037811436812]
Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Phtiriase (poux de pubis, morpion)

Il s'agit d'une ectoparasitose due à Phtirius inguinalis. Le diagnostic repose sur la notion d'un prurit pubien associé à des lésions de grattage qui peuvent être impétiginisées et s'accompagner d'adénopathies inguinales. L'examen attentif révèle les poux adultes sous la forme d'une petite tache grise près de l'orifice des poils. Les lentes sont à la limite de la visibilité sous la forme d'une petite masse arrondie, collée au poil. Les poils des régions péri-anale, axillaire et pectorale peuvent être touchés. La colonisation des cils est possible.

Contrairement au pou de tête et au pou de corps qui sont très mobiles, l'adulte vit accroché aux poils de la région génitale près de leur émergence.

Il pond les œufs sur la pilosité génitale.

La phtiriase est une infection sexuellement transmissible (IST)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Moyens

Le mauvais effet lenticide des produits explique qu'il faut prescrire systématiquement un second traitement 7 à 10 jours plus tard. Les shampooings et les poudres sont beaucoup moins efficaces que les solutions, lotions ou crèmes et ne devraient plus être utilisés

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Pédiculose du cuir chevelu

À l'échelon individuel Il faut traiter rapidement le sujet parasité avec un produit pédiculicide :

• présenté sous forme de solution, lotion, à préférer à la crème ;

• pas de traitement présomptif ;

• en cas d'examen de contrôle positif (poux vivants à J2 ou J12) retraiter :
– J2 + : changer de classe pharmacologique (résistance probable des poux aux insecticides),
– J12 + : produit initial (mauvais effet lenticide : cf. supra).

Les poux de tête sont à traiter en première intention avec des lotions à base de malathion. Application raire par raie et garder le produit 12 h avant un shampoing non traitant, d'un rinçage à l'eau vinaigrée et d'un peignage soigneux. Ce traitement doit être refait 7–10 jours plus tard pour tuer les poux qui auraient éclos dans l'intervalle.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037829262604]
Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

En cas d'échec d'un traitement local bien conduit (avec au moins les deux insecticides dif- férents), une étude a montré l'intérêt de l'ivermectine 400 μg/kg en prise unique (sujets de plus de 2 ans et de plus 15 kg) répétée à 7 jours.
Cependant, il n'y a pas d'AMM dans cette indication.

La décontamination des vêtements et de la literie est à effectuer grâce à un lavage à 50 °C au moins ou à l'utilisation d'un aérosol insecticide.

Eviction scolaire non systématique. Le traitement de la fratrie et de l'entourage n'est pas indispensable. Le traitement préventif, notamment par les shampoings, n'a aucun intérêt. Les shampoings ne sont jamais curatifs et pourraient favoriser l'émergence de la résistance.

Il faut traiter les personnes parasitées vivant dans le foyer du cas index

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Au niveau environnemental

Il faut traiter les vêtements et la literie en cas d'infestation massive : lavage en machine (programme cycle long) des oreillers, peluches, bonnets… La désinfection des locaux est inutile

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Au niveau de la collectivité d'enfants

Il faut : • faire pratiquer un examen du groupe par une personne formée ; • prévenir les parents par écrit (examen des membres de la famille, parents compris)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Causes d'échec

Les causes d'échec du traitement sont : • l'incompréhension, l'ignorance, la négligence ; • le coût (aucune des spécialités n'est remboursée) ; • la réinfestation (à partir de l'environnement) ; • la durée et/ou la fréquence d'utilisation insuffisante(s) ; • l'application d'une quantité insuffisante de produit ; • une forme galénique inappropriée ; • l'acquisition de résistance des poux

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose

Pédiculose corporelle

La décontamination du linge et de la literie est le plus souvent suffisante. Phtiriase inguinale Les poux de pubis relèvent du même traitement que la pédiculose du cuir chevelu. Le meilleur traitement à ce niveau est le rasage. Il faudra dépister une autre IST associée et traiter les partenaires

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037847612684]
Pédiculoses
#167 #Cours #Dermatologie #Ectoparasitose #Facultaires #Gale #Pediculose #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037867273484]
#closing #has-images #live-code-additional-tips-in-jupyter-notebook
So, now if we want to make sure the kernel is not running once we close our Notebook, maybe we won't be working with it in the near term and we wanna make sure everything is nicely saved and closed, we can go to File, and there we can say Close and Halt. So, when we go back to our dashboard now after closing it you'll see that green Notebook turned to some grayish color and the Notebook is not running anymore.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037871467788]
#has-images #html #jupyter-notebook #live-code-additional-tips-in-jupyter-notebook #pdf #report #saving
Another thing I'd like to talk about is let's say you did your analysis and you'd like to send it to your colleague, they can of course give you analysis as if it were a report but also they can rerun it on their machine or modify the Notebook easily. What if you really would like to save a non-executable version of the Notebook and keep it in your archives? We can do that by going to File menu option here, and you can download the Notebook as a number of different formats and this one I'll do an HTML. So, when I download this Notebook that we just created as an HTML file, you'll see that the Notebook looks like we wold see it in the Notebook application but it's an HTML file without any name on top and the toolbar on top, which is not editable. So, we have a version of the Notebook that can be archived the way it is with your outputs of when you last ran that Notebook. So, it makes it also easier to keep a record of the results and per system over time or if you have collaborators who would just like to see non-executable results, you can share HTML files or PDFs through the Notebook interface.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#python-for-data-science #unix-command #unix-shell #using-unix-in-jupyter
Before we show you the great Python library is, I would like to quickly overview how to use UNIX commands through a Jupyter Notebook. Although the Python language itself provides ways to use UNIX shell commands, Jupyter Notebooks provides an easier and more interactive way to use UNIX commands. We simply put an exclamation mark before the commands to execute them like we execute them on a UNIX shell. On a side note, Jupyter will use your default shell to execute these commands, so any adjustments needed to execute these commands should be based on the operating system, your Jupyter environment is set up on.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037891652876]
#declare-filename #has-images #python-for-data-science #using-unix-in-jupyter
Let's start with ls. To display the contents of the data directory, called UNIX in the same directory with this notebook, we use the exclamation mark ls command. So in my notebook environment and in your victory folder, you have a cold folder called .unix so here we'll go and execute that particular shell. It says there is a shakespeare.txt a data file in it. To store the name of this data file, I'll use a local variable in the notebook the way we would normally use in Python script. So here we say filename ./unix/shakespeare.txt To display this variable we can use the UNIX way and use the echo command in UNIX with an exclamation mark in front of it to display the value stored by the file name variable. Or simply use the print function in Python, then we don't need the UNIX, like dollar sign. We just use it as Python variable. So here when we execute it with shift enter, we see that both echo and print execute the same, output the same line.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037895847180]
#has-images #head #python-for-data-science #using-unix-in-jupyter
So I can quickly execute head with an exclamation mark -n 3 for the top three lines and $filename for that UNIX variable resolution. And when I say shift enter, we'll see that the top three lines are displayed.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037900041484]
#has-images #python-for-data-science #tail #using-unix-in-jupyter
Same for the bottom set of lines. It's important to view the top and bottom of the line, bottom of the file, because then it gives us some understanding. For that we use the exclamation mark tail command. So when I say shift enter and execute that, I'll see that bottom 10 lines.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037904235788]
#has-images #python-for-data-science #using-unix-in-jupyter #wc
How big it is, how big is it, we can use the word count to display the number of words, lines, characters to figure that out. So here I'll say !wc $filename. When I do that, I get about 124,000 lines, words, and characters following that number. To get just the number of lines, we use wc with the -l option here which will be in the next In (8) output.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037908430092]
#grep #has-images #python-for-data-science #using-unix-in-jupyter
Now let's look for an occurrence of the word parchment in the file. As you might remember, the command they'll use for this is grep. Using the grep command will display all the lines that have the word parchment in it, at least once. So here we say !grep -i 'parchment' $filename so this should give us all the lines when I say shift enter in that line. So basically each of these lines have the word parchment somewhere in there.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037914983692]
#cat #grep #has-images #pipe #python-for-data-science #using-unix-in-jupyter #wc
So basically each of these lines have the word parchment somewhere in there. But exactly how many lines, right? We can take advantage of the pipes and filters here again. This time let's look for the word liberty instead of parchment just for a change. What we'll do is, we'll cat the file name through a pipe into grep and looks for liberty in the output. And count the number of lines at the output of grep which should be something like this.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037919177996]
#has-images #python-for-data-science #replacement #sed #using-unix-in-jupyter
We can do that and then search for the word manuscript in the new temp.txt file. So we'll use the sed command for sed. And here we say find search for parchment, replace it by manuscript globally, and input is our file name, and we'll write that through a redirect to temp.txt I quickly execute that. Now I should have temp.txt, you should all have temp.txt in your week three directory that you opened your notebook from. So then we will go and count or find the number of occurrences of manuscript in this temp.txt

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037922585868]
#has-images #python-for-data-science #sort #using-unix-in-jupyter
Now let's look at how we use the sort command together with the head command in a pipe and filter. Head gives us the first five lines here, as you have seen before with the file name. If we sort those five lines, the sort will put those lines in ascending character order, LTIO, in the character order based on the ASCII numbers. We can use different sort options. If we now pass this output to sort through a pipe, we will put the lines in ascending character order just like this. We use different sort options. Sometimes here we see that library, this is often, is in ascending character order, meaning based on their ASCII numbers. But what if we wanted to sort on the second set of words? So of is presented and releases. How do we do that? Often the data files we work with are space separated, or comma separated. So we turn those into a column in our data set, and we maybe wanna sort based on that second column. So for that we can take advantage of the sort commands options. F is case insensitive and we are saying now sort on column number two with the rest of the commands. And I'll go ahead and run this. We see that is of presented and releases are in the right order now.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037932547340]
#has-images #key-features #numpy #python-for-data-science #why-numpy
Numpy offers a number of key features for scientific computing. The key feature of Numpy is support for multi-dimensional arrays. This is useful for representing vectors and matrices. When doing data science, we'll be working with matrices nearly all the time. Numpy also gives us a number of operations which we can perform on matrices. This includes obvious things from linear algebra like adding, multiplying, subtracting of matrices and vectors, but also includes optimized statistical operations fast Fourier transforms among others. One of the trickier things to manage when working with matrices and vectors is making sure their dimensions align properly. Numpy actually takes a lot of that work out of the process by supporting something called broadcasting which makes the process easier and the code easier to read. Lastly, Numpy is often fast enough for production code, so you don't need to optimize further, but if you need to, it gives you the ability to work with optimized compile code from libraries from Fortran, C, and C++.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037936741644]
#has-images #numpy #python-for-data-science #three-reasons #why-numpy
There are really three reasons data science are working with Python using Numpy all the time. The first is that it's fast. In fact, using Numpy's arrays can be 10 times faster than Python's lists. To enable the speed, Numpy arrays are fixed in size unlike lists which can change in size. In elements and Numpy arrays must all be the same type. All ints or floats where as lists can hold any type. By restricting ndarrays in this way, it makes ndarrays both much more space efficient than lists, but also opens up a range of memory and computational optimizations. The second reason we use Numpy is because of its functionality. Those operations I mentioned are really useful. Want to get the average of a vector in a matrix? You got it. Want to multiply matrices? You got it. Want to select a subset of the matrix based on indexes or values? You got it. Even when we move into Pandas, you'll be finding yourself using many of these functions. Lastly, we love Numpy because many of our favorite packages in Python rely on Numpy. In fact, Pandas which we'll be doing soon are built on top of Numpy. I should note that while Pandas provides higher level functionality than Numpy, you'll still be using Numpy as functionality at times.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037949324556]
#has-images #mutable #ndarray #numpy-ndarray-basics #python-for-data-science
Ndarrays are mutable, which means that we can switch their elements. To do this, we can use an assignment. Here, we’re changing the contents of the first element to be 888, and they were printed a result. The first element is now 888.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037953518860]
#has-images #ndarrays #numpy-ndarray-basics #python-for-data-science #type
Remember that these arrays are typed, and we’ll see more of this later. But if try to assign it to be a string, like this, I might get an error. You can’t assign an integer to be a string.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037958499596]
#has-images #numpy-ndarray-basics #python-for-data-science #rank-two-array
Next, we’ll create a rank two array. A rank two array is a two dimensional array, which is effectively a matrix. Because we’re creating a 2D array, notice how I have nested brackets The first row, we’ll have the elements 11, 12, and 13. In our second row, we’ll have 21, 22, and 23. So let’s see how this code works. When I printed the array, I got back its elements. I then tested its shape, and I got back. There’s a two by three matrix with two rows and three columns. Lastly, we access the elements of the array at position zero zero, zero one, and one zero, and got back the elements at those locations. When specifying the two values, we’re asking for the row first, and then the column. That’s why zero comma one corresponded to 12, and one comma zero corresponds to 21.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037964266764]
#has-images #numpy-full #numpy-ndarray-basics #numpy-zeros #python-for-data-science
One of the nicest features to NumPy is the variety of library functions available to trade arrays of varying sizes with different pre-filled values. For example, in this segment of code, we’re asking for a two by two array of zeroes, using the function zeroes, and that’s what we’ll get back. Next, if I want an array to be pre-filled with the same value, I can do that by using the function full, specifying the dimensions I want here. Here I’m asking for a two by two matrix. And then I have to specify the initial value by giving it 9.0. What I should get back is a two by two array full of the value 9.0. And I do.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037968461068]
#has-images #numpy-eye #numpy-ndarray-basics #numpy-ones #python-for-data-science
What if you wanna create an n by n matrix where the diagonals are all one, and all the other values are zero? The eye function can do this for you like this. If you want it to be all ones, you can use the ones function. Notice that I just created a one by two matrix. This is different than a rank one matrix, and that it’s still ranked two, and I can see that by testing its shape. I find that the shape is one by two.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037972655372]
#has-images #numpy-ndarray-basics #numpy-random #python-for-data-science
You give yourself a random array pretty easily by calling the random function in np.random. By specifying size, you get back a matrix filled with random values. This is particularly useful for algorithms which you need to random state in order to get kick started.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5037995986188]
#has-images #indexing #numpy-ndarray-indexing #python-for-data-science #rank-two-array
We’ll next use Slice Indexing to pullout the first two rows. Row zero and one, and then we’ll grab the middle columns, one and two. When I run this I expect to get back a two by two matrix. Let’s take a deeper look at how that just worked. Here is the composition of an_array. We’ve got three rows and four columns. Now we ask for a slice of that array. For the rows, we asked for all the rows before row two, which gives us back zero and one. For the columns, we asked for columns one through three, with one inclusive and three exclusive. This corresponds to columns one and two. So when we print the contents of a_slice, we get back, just the region in yellow here. A slice, a_slice is pointing to the same elements in memory as an_array, which is why I’m referring to a_slice as part of an_array. Zooming in a bit, this is part of an_array pointed to by this a_slice. What’s both convenient and also sometimes confusing, is that a_slice has it’s own indices. And these indices are different than the indices in an_array. This becomes clear when we try to access an element in a_slice. If I ask for a_slice zero-zero, that’s the element with the value 12. It’s the same element as zero-one in an_array. This might seem a bit confusing, that you’d access the slice based on it’s own two by two indices. But that’s actually exactly what you want. You want to be able to treat a_slice as a two by two matrix without any worries about where in some larger data structure those elements might be.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038000966924]
#copy #has-images #numpy-ndarray-indexing #python-for-data-science #slice
Next, let’s go back to the notebook and see how changing element 12 using a_slice, actually changes the contents of both a_slice and an_array. Here I’ll print an_array zero-one, which is the element 12 that we just showed in the diagram. Then, I’ll change the corresponding element in a_slice, which is at zero-zero, to 1000. When I look at an_array’s zero-one, we should see that it has been changed as well. And it has. The reason I spend so much time pointing this out, is that it’s really easy to forget that slices are just references to the same underlying data as the original array. If you wanted to have a slice be a copy, you have to make these changes. First let me run this again, and then, instead of just asking for this slice of an_array, I’d have to essentially make a copy, and to do that I’m gonna type np.array, and then feed in the slice. That will create a copy of the portion of np.array, and give that to a_slice. So now when I run this next block, we’re gonna find, that even though I changed a_slice, I didn’t actually change the underlying code. And this was because I made a_slice to be a copy.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038005423372]
#changing-ranks #has-images #numpy-ndarray-indexing #python-for-data-science #slincing
First I’ll create that same array, an_array and I’ll hit run. Now I’ll use and index, just a single index, for the row and a slice for the column. By putting a colon, it means all columns. So here I’m asking for all columns of row one, and I should get back 21, 22, 23, and 24. The interesting part here, is looking at the shape. Because I’ve used a single index to access the row, I actually get back a Rank 1 array, which I could index with a single number. Using the single index is a special case because if I use slices to produce a one by four array, it will still be Rank 2, let’s do that. Row Rank 2 is being assigned just row one using slicing in all the columns. When I ask for that array and it’s rank, I’m gonna get back that’s a 2D array. Notice the double brackets at the start and the end. And this is shown by the fact that this is one by four Rank 2 matrix not Rank 1.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5038009355532

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Formes modérées à sévères retentissant de manière importante sur la qualité de vie

Le traitement peut faire appel selon le profil de la maladie et du patient :

  • à [...]
  • aux [...] ( [Exemple?] )
  • au [...]
  • à [...]

Answer

  • la photothérapie avec ou sans rétinoïdes

  • aux rétinoïdes seuls (acitrétine)

  • au méthotrexate

  • à la ciclosporine


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Formes modérées à sévères retentissant de manière importante sur la qualité de vie Le traitement peut faire appel selon le profil de la maladie et du patient : • à la photothérapie avec ou sans rétinoïdes ; • aux rétinoïdes seuls (acitrétine) ; • au méthotrexate ; • à la ciclosporine. En cas d'échec ou d'intolérance à ces traitements, l'aprémilast puis les biothérapies sont utilisées </s

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038011714828

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question
Formes cliniques particulières
[...] invalidant : méthotrexate, anti-TNFα, anti-IL-12/IL-23, anti-IL-17A
Answer

Rhumatisme psoriasique invalidant


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Formes cliniques particulières • Psoriasis pustuleux : acitrétine, méthotrexate, ciclosporine. • Kératodermie palmoplantaire invalidante : acitrétine, méthotrexate ; • Rhumatisme psoriasique invalidant : méthotrexate, anti-TNFα, anti-IL-12/IL-23, anti-IL-17A

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038013287692

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question
Formes cliniques particulières
[...] invalidante : acitrétine, méthotrexate
Answer

Kératodermie palmoplantaire


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Formes cliniques particulières • Psoriasis pustuleux : acitrétine, méthotrexate, ciclosporine. • Kératodermie palmoplantaire invalidante : acitrétine, méthotrexate ; • Rhumatisme psoriasique invalidant : méthotrexate, anti-TNFα, anti-IL-12/IL-23, anti-IL-17A

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038014860556

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Formes cliniques particulières

[...] : acitrétine, méthotrexate, ciclosporine.

Answer

Psoriasis pustuleux


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Formes cliniques particulières • Psoriasis pustuleux : acitrétine, méthotrexate, ciclosporine. • Kératodermie palmoplantaire invalidante : acitrétine, méthotrexate ; • Rhumatisme psoriasique invalidant : méthotrexate, anti-TNFα, anti-IL-1

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038019579148

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question
• Les traitements locaux constituent la base du traitement des psoriasis peu étendus (< [...] % de la surface corporelle), qui restent les psoriasis les plus fréquents.
Answer

< 10 % de la surface corporelle


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
• Les traitements locaux constituent la base du traitement des psoriasis peu étendus (< 10 % de la surface corporelle), qui restent les psoriasis les plus fréquents. • Les traitements systémiques sont adaptés aux psoriasis plus étendus (>30 % de la surface corporelle) ou r

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







[unknown IMAGE 5038024297740]
#array-indexing-for-changing-elements #has-images #numpy-ndarray-indexing #python-for-data-science
Sometimes we like to use arrays of indexes to access or permute our larger matrix. Let’s do this in the following example. First I’ll create a four by three array. Next I’m gonna create an array of indices, with the values zero, one, two, and zero. I’ll also use the np.arange function to create an ndarray with the values zero, one, and two, and three. Let’s quickly examine how these values might pair up if I use them as row and column indices. I’ll do that with a quick for loop and the zip function. We get back that the corresponding 2D indices would be zero-zero, one-one, two-two, and three-zero. If you were curious about how that zip function works, you can always go back to our earlier lessons on Python. Okay, now let’s inspect the contents at those pairs of indices and we’ll get back the values . . . 11, 22, 33, and 41. This is pretty useful. We can access elements using arrays as indices. We can also change elements in the array the same way. Here, I’m gonna add 100,000 to an_array for our row and column indices. After inspecting the array, we see that zero-zero, one-one, two-two, and three-zero have all been incremented. Keep this trick in mind for later in the course when we start doing Data Cleaning. Slice and Array Indexing is at the heart of NumPy and is both really convenient and extremely fast.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5038022724876

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question
• Les traitements systémiques sont adaptés aux psoriasis plus étendus (>[...] % de la surface corporelle) ou résistant aux traitements locaux.
Answer

> 30 % de la surface corporelle


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
aitement des psoriasis peu étendus (< 10 % de la surface corporelle), qui restent les psoriasis les plus fréquents. • Les traitements systémiques sont adaptés aux psoriasis plus étendus (><span>30 % de la surface corporelle) ou résistant aux traitements locaux. Parmi eux, on distingue : – la photothérapie, très efficace mais qui ne peut être utilisée au long cours du fait du risq

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038027705612

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Traitements généraux (hors biothérapies)

[...] (si échec, ou contre-indication, ou intolérance aux autres traitements systémiques dont la ciclosporine, le méthotrexate ou la PUVA thérapie)

Answer

Apremilast


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
thérapies) Ils permettent une amélioration importante des lésions en 2 à 4 mois chez • 30 % des patients pour l'acitrétine ; • 50 à 60 % des patients pour le méthotrexate et la ciclosporine ; • <span>apremilast (si échec, ou contre-indication, ou intolérance aux autres traitements systémiques dont la ciclosporine, le méthotrexate ou la PUVA thérapie). <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038033210636

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Facteurs de gravité

[...] et [...] sont des facteurs de gravité et de résistance thérapeutique reconnus
[...] est également un facteur de résistance au traitement

Answer

L'alcool et le tabac : gravité et résistance

La surcharge pondérale : résistance


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Facteurs de gravité L'alcool et le tabac sont des facteurs de gravité et de résistance thérapeutique reconnus La surcharge pondérale est également un facteur de résistance au traitement

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038035569932

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Association dermocorticoïde et calcipotriol

Le traitement continu ne doit pas dépasser [...] semaines.

Answer

4 semaines


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
our le cuir chevelu L'association est synergique et permet d'obtenir une efficacité supérieure à la monothérapie au rythme d'une application par jour. Le traitement continu ne doit pas dépasser <span>4 semaines. Un traitement intermittent 2 fois par semaine en entretien est possible pour maintenir le bénéfice thérapeutique <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038037142796

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Association dermocorticoïde et calcipotriol

Un traitement intermittent [...] fois par semaine en entretien est possible pour maintenir le bénéfice thérapeutique

Answer

2 fois par semaine


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
ynergique et permet d'obtenir une efficacité supérieure à la monothérapie au rythme d'une application par jour. Le traitement continu ne doit pas dépasser 4 semaines. Un traitement intermittent <span>2 fois par semaine en entretien est possible pour maintenir le bénéfice thérapeutique <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038038715660

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Association dermocorticoïde et calcipotriol

Sous forme :

  • de pommade ou gel pour [...]
  • de gel pour [...]

Answer

le corps : pommade ou gel

le cuir chevelu : gel


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Association dermocorticoïde et calcipotriol Sous forme : • de pommade ou gel pour le corps ; • de gel pour le cuir chevelu L'association est synergique et permet d'obtenir une efficacité supérieure à la monothérapie au rythme d'une application par jour. Le traitement continu

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038042647820

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Autres traitements topiques

• Préparation à base [...] : pour décaper des lésions très squameuses en préalable à un autre traitement local ou avant une PUVAthérapie

Answer

d'Acide Salicylique pour décaper


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Autres traitements topiques • Bains et émollients : utiles pour décaper les lésions et soulager le prurit. • Préparation à base d'acide salicylique : – pour décaper des lésions très squameuses en préalable à un autre traitement local ou avant une PUVAthérapie ; – effet kératolytique dans un excipient gras (vaseline) ou adapté au cu

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038044220684

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Autres traitements topiques

• Préparation à base d'acide salicylique : ne pas dépasser la concentration de [...] % ( [...] % en cas d'utilisation très limitée : paumes, plantes)

Answer

10 %

20 % en cas d'utilisation très limitée


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
ie ; – effet kératolytique dans un excipient gras (vaseline) ou adapté au cuir chevelu ; – contre-indiqué chez l'enfant (risque d'intoxication salicylée) ; – ne pas dépasser la concentration de <span>10 % (20 % en cas d'utilisation très limitée : paumes, plantes) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038052347148

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question

Formes légères à modérées de psoriasis

Le traitement local est suffisant dans la majorité des cas quand l'atteinte ne dépasse pas [...] % de la surface corporelle.

Answer

10 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Formes légères à modérées de psoriasis Le traitement local est suffisant dans la majorité des cas quand l'atteinte ne dépasse pas 10 % de la surface corporelle. On peut utiliser au choix, les dermocorticoïdes, les dérivés de la vitamine D ou les associations

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5038056803596

Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis
Question
Le psoriasis est une dermatose qui atteint environ [...] % de la population
Answer

2 % de la population


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Le psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse, d'évolution chronique, qui atteint environ 2 % de la population

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







[unknown IMAGE 5038069124364]
#has-images #numpy-ndarray-boolean-indexing #python-for-data-science
In Data Science we often find ourselves caring a great deal about the values in the array. For example, what if we wanted to find all ages, less than zero or greater than 100, and then do something with those values. To do that kind of Data Clean, we need Boolean Indexing. By the end of this video, you should be able to use conditional indexing to access and permute relevant data in ndarrays. To get started, let’s create another basic sample array with three rows and two columns. What we’ll do next is use conditionals combined with ndarrays to get back boolean arrays. Here I’m asking for a filter which will be true for every element greater than 15, and false for every element less than 15. The filter we’ve just created is the same size and shape as the original ndarray. And for each element it has either a true or false value. We can now use that filter as indices to the larger array asking for those values for which the filter is true. What we’ll get back is all the values greater than 15. To be honest, this is pretty slick in itself. What a great way to pull out values, matching a particular criteria. Boolean actually expresses in a single step. Here I’m asking for all the values in an_array where an_array is greater than 15. This creates a boolean filter and then applies it all in one step, like this.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038062046476]
Psoriasis
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5038066765068

[unknown IMAGE 5038062046476]
Tags
#114 #Cours #Dermatologie #Facultaires #Psoriasis #has-images


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







[unknown IMAGE 5038075940108]
#get-values-between #has-images #numpy-ndarray-boolean-indexing #python-for-data-science
Let’s try to get all the values between 20 and 30. To do that, I’m gonna make these changes. So first I’m gonna say, an_array is greater than 20, and . . . An_array . . . is less than 30.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)

Définitions des GNRP : insuffisance rénale rapidement progressive (entre quelques jours et quelques semaines) avec hématurie (parfois macroscopique) et protéinurie

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038079872268]
Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038084853004]
#get-even-values #has-images #numpy-ndarray-boolean-indexing #python-for-data-science
Or, we can even ask for even values just using the modulo symbol. So I can do that like this . . . Gonna say an_array modulo two equals, equals zero.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP) (type I)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies
La maladie de Goodpasture est due à la présence d’anticorps anti-MBG circulants et fixés de façon linéaire le long de la MBG et de la membrane alvéolaire pulmonaire. L’auto-anticorps est dirigé contre un antigène du domaine NC-1 de la chaîne a-3 du collagène de type IV (antigène absent dans le syndrome d’Alport)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP) (type I)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Goodpasture

Traitement « spécifique »

• Corticoïdes (15 mg/kg/j pendant 3 jours par voie IV, puis 1 mg/kg/j pendant 6-8 semaines) • Échanges plasmatiques ++ • Cyclosphosphamide

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP) (type I)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Goodpasture

Pronostic

• Pulmonaire : pronostic vital en jeu, risque de rechutes • Rénal : médiocre

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP) (type I)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Goodpasture

Signes pulmonaires

• Souvent révélateurs • Toux, dyspnée et détresse respiratoire • Hémoptysies inconstantes • Infiltrats bilatéraux au cliché thoracique • Hémorragie alvéolaire (sidérophages au LBA)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038096387340]
#based-on-condition #changing-values #has-images #numpy-ndarray-boolean-indexing #python-for-data-science
Let’s use that same conditional, but now, let’s actually change the elements based on the condition. So this line here, we’ll select all the elements in an_array where the an_array value is even, and we’ll add 100 to it. That’s exactly what happens.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP) (type III)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Les GNRP pauci-immunes ont en commun l’absence de dépôts d’immunoglobulines dans les glomérules.

Elles sont le plus souvent associées à la présence dans le sérum d’anticorps anticytoplasme des polynucléaires (ANCA) et traduisent l’atteinte rénale d’une vascularite associée aux ANCA

  • Ces ANCA ont un rôle pathogène ; ils activent les polynucléaires neutrophiles. Ces cellules activées sont impliquées dans la nécrose de la paroi des petits vaisseaux.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038100319500]
Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038110543116]
Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038112640268]
Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038114737420]
Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038121553164]
Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les glomérulonéphrites rapidement progressives (GNRP) (type III)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

La surveillance du traitement repose sur :

  • les signes cliniques (récidive de la maladie),
  • les signes biologiques : créatininémie, protéinurie et hématurie, NFS (leucopénie sous cyclophosphamide) et CRP, quantification des ANCA

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




GN aiguë post-infectieuse
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Classiquement, elle se manifeste par un syndrome néphritique aigu.

Définition du syndrome néphritique :

  • début brutal, installation en quelques jours
  • insuffisance rénale aiguë
  • protéinurie glomérulaire
  • hématurie parfois macroscopique
  • HTA
  • œdèmes.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




GN aiguë post-infectieuse
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

La biopsie rénale montre une prolifération endocapillaire diffuse avec afflux de cellules inflammatoires.

Dans les formes sévères, une prolifération extracapillaire est associée.

En immunofluorescence, on observe des dépôts de C3 mésangiaux et dans la paroi des capillaires glomérulaires (dépôts dits en ciel étoilé).

Parfois de volumineux dépôts granuleux de C3 en position extramembraneuse sont présents. Ils sont appelés « humps » lorsqu’ils sont vus en microscope optique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les amyloses
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Tableau clinique

Les amyloses sont fréquemment révélées par un syndrome néphrotique intense :
h sans hématurie ni HTA ; h persistant malgré l’insuffisance rénale ; h avec parfois présence de deux gros reins.

Le syndrome néphrotique est associé à d’autres localisations de la maladie, variables selon le type d’amylose :
atteinte cardiaque, qui conditionne le pronostic de l’amylose AL +++ ; h hépatomégalie ; h macroglossie (amylose AL) ; h multinévrite, neuropathie végétative ; h diarrhée…

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Les amyloses
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Pronostic et traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique de l’amylose AA en dehors du traitement de la cause qui limite la progression des lésions.

Dans la maladie périodique, la colchicine (ou plus rarement les molécules bloquant les effets de l’interleukine 1) prévient les crises douloureuses abdominales, les poussées fébriles, et également l’apparition des dépôts d’amylose, notamment dans le rein

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




La hyalinose segmentaire et focale (HSF)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

La HSF correspond à une lésion histologique, non à une maladie.

h le diagnostic repose sur la biopsie rénale ; h en microscopie optique, il existe des dépôts hyalins et des lésions de sclérose (hyalinose) segmentaire (seulement une partie du glomérule est touchée) et focale (dans certains glomérules). h en immunofluorescence, on note la présence de quelques dépôts d’IgM et de C3 dans les lésions de HSF

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




La hyalinose segmentaire et focale (HSF)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Lorsque cette lésion est isolée (sans autre anomalie histologique des glomérules) et associée à un syndrome néphrotique, elle s’intègre dans le syndrome néphrotique idiopathique.

h la lésion de HSF est présente dans 10 à 15 % des syndromes néphrotiques de l’enfant et 15 à 20 % des syndromes néphrotiques de l’adulte jeune notamment chez l’homme ; h dans cette forme le syndrome néphrotique est volontiers impur avec hématurie et HTA, et parfois insuffisance rénale progressive

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




La hyalinose segmentaire et focale (HSF)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

h dans les formes très précoces de l’enfant et/ou en cas de cortico-résistance, la recherche de mutation de gènes codant pour des protéines du podocyte (néphrine, podocyne) est nécessaire.

h Il y a un risque plus élevé d’évolution vers l’insuffisance rénale terminale en 5 à 20 ans

h dans les formes idiopathiques le risque de récidive de la maladie sur le transplant rénal est élevé (30 à 35 %) avec un risque de perte du greffon

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




La hyalinose segmentaire et focale (HSF)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies

Causes des HSF

• Réduction néphronique (protéinurie sans syndrome néphrotique) : – agénésie rénale, hypoplasie rénale segmentaire – reflux vésico-urétéral – obésité

• Formes héréditaires liées à une mutation d’un gène d’une protéine du podocyte

• Infection par le VIH

• Autres : – consommation d’héroïne, pamidronate – drépanocytose et hypoxie rénale chronique

• Idiopathiques, de loin les plus fréquentes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038147505420]
La hyalinose segmentaire et focale (HSF)
#258 #Cours #Facultaires #Glomérulaires #Médecine #Néphrologie #Néphropathies #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5038154321164

[unknown IMAGE 5038154845452]
Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #has-images


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5038158515468

[unknown IMAGE 5038159039756]
Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #has-images


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







#data-type #numpy-ndarray-datatypes-and-operations #python-for-data-science
As you may expect from our introductory video on Numpy, each ndarray has its own datatype.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038190234892]
#data-type-definition #has-images #numpy-ndarray-datatypes-and-operations #python-for-data-science
As we showed you previously, datatypes matter. If you try to assign an element in an integer array, to a floating point value, you’ll get an error. Let’s start by just doing some basics with with these. We’ll start by creating an array and giving it two integers. The type of the array is, unsurprisingly, gonna be an integer. Similarly, if we give it floats, we’re gonna get back a float array. We can also explicitly say the type we want, by creating the array. Here, we’re saying that we want the type to be integer. Where this gets useful is when you wanna force a different type in the input. Here, I’m providing two floats to the constructor, and I’m telling it to make the type integer. Numpy will do this, it just forces the floats to drop their decimal, effectively doing the floor function. Similarly, we can force ints to be floats. This is less problematic because we’re not losing any information. The reason you might wanna do this is if you presently have integer data, but expect for the values to change to floats in the future. You don’t want Python to pick int datatypes here, only to run into problems later. Just keep in mind that datatypes matter for ndarrays.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038195477772]
#add #divide #exponent #has-images #multiply #numpy-ndarray-datatypes-and-operations #operations #python-for-data-science #square-root #subtract
Next, let’s look at some of the common operations on ndarrays. Most of the arithmetic operations you might expect are here. Let’s start by creating a couple of arrays. Notice that the first is integer, and the second is floating point. For most of our arithmetic operations, the result will be upcast to floating point, to avoid losing precision. Also notice that these arrays have the same dimensions. For many of these operations to work, there needs to be an aligning of dimensions. In this case, the dimensions are the same, so we’ll be fine. But later we’ll see that there’s some flexibility about this constraint, when we learn about broadcasting. So let’s get started by adding. We can do this either by using the plus sign, or using the np function, add. They’ll both produce the same result, and the plus sign is better for code readability. With add, this is exactly what you’d expect: element zero zero of X is added to zero zero of Y, to produce the new zero zero value, and so forth. As I mentioned, the results here are floats to avoid losing precision. We can also subtract arrays; multiply arrays; divide arrays; we could perform square roots on the elements of an array; and we can also do E to the X for all the elements, using the exp(ar) function.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

• Mécanismes à l'origine de l'héliodermie :

– susceptibilité génétique : phototype, (capacité de photoprotection naturelle de l'individu). Six phototypes sont décrits selon : couleur des yeux, des cheveux, présence d'éphélides (taches de rous- seur), sensibilité aux coups de soleil et aptitude au bronzage (tableau 299.2) ; – accumulation de dommages cellulaires (UV phototoxicité directe sur l'ADN principal photophore de l'organisme + stress oxydatif impliquant la formation d'espèces réactives toxiques de l'oxy- gène toxiques)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Carcinomes cutanés

• Cancers humains de l'adulte les plus fréquents au monde. • 90 % des cancers cutanés. • Motif de consultation quotidien.

• Incidence : augmentation constante (allongement de la durée de vie + exposition solaire répétée) : – carcinomes baso-cellulaires : > 150 cas/100 000 habitants par an en France ; – carcinomes épidermoïdes : > 30 cas/100 000 habitants par an en France. – Âge d'apparition : > 40 ans, sauf terrain favorisant (immunodépression, xeroderma pigmentosum – XP –, syndrome de Gorlin).

• Les terrains et facteurs de risques sont communs aux carcinomes basocellulaires (CBC), aux carcinomes épidermoïdes (CE) et aux mélanomes qui sont des maladies souvent associées

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Carcinogenèse épithéliale

• Accumulation d'événements mutagènes et micro-environnementaux :
– 1 : initiation -> agent carcinogène (UV +++, chimique, radiations ionisantes, inflammation chronique, infection etc.) ;
– 2 : promotion ;
– 3 : progression -> cocarcinogènes (immunosuppression, infections à papillomavirus, UV, chimique, etc.).

• Exposition UV -> 30/40 ans -> cancers cutanés

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038202293516]
Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038204390668]
Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038211206412]
Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038215400716]
Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038222216460]
Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038229818636]
Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038231915788]
Carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Facteurs de risque

• Exposition solaire cumulative/chronique (dose totale d'UV reçue sur une vie) +++. • Papillomavirus humains (HPV) oncogènes (muqueuses +++, col de l'utérus, organes géni- taux externes masculins et féminins, anus, cavité oro-pharyngée). • Autres mutagènes (chimiques, radiations, inflammation chronique etc. cf. tableau 299.5) plus rares et contextuels.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs
Précurseurs des CE Le CE résulte +++ de la transformation d'une lésion précancéreuse. Peut survenir de novo

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Précurseurs cutanés

• Kératoses actiniques photo-induites (ou solaires ou « séniles ») : lésions précancéreuses les plus fréquentes. Potentiel de transformation limité. Marqueur de risque de cancer cutané : – zones photo-exposées (visage, dos des mains), – lésions squameuses ou croûteuses, multiples, ± érythémateuses/chamoisées, fines rugosités à la palpation (« papier de verre »), saignent facilement après grattage (figure 299.3).

• Champ de cancérisation : zone anatomique comportant des anomalies prénéoplasiques et des mutations géniques infracliniques et multifocales : – traduction clinique : kératoses actiniques en champ, ± CE ou CBC.

• Traitement des kératoses : – moyens physiques : cryothérapie (azote liquide), électrocoagulation ou laser CO 2 , – moyens physico-chimiques : photothérapie dynamique, – moyens chimiques (topiques) : 5-fluoro-uracile crème, diclofénac sodique gel, imiquimod crème, mébutate d'ingénol crème

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Précurseurs muqueux

• Leucoplasies : – kératinisation de la muqueuse (labiale inférieure +++, rôle tabac et UV) ; – lésions blanchâtres bien limitées, asymptomatiques, adhérentes et ne saignant pas au contact.

• Traitement : – destruction (cf. moyens de traitement des kératoses, sauf diclofénac sodique et mébu- tate d'ingénol)/chirurgie ; – prévention : – arrêt du tabac et réduction des expositions aux autres cocarcinogènes, – traitement d'un état inflammatoire chronique muqueux (lichen scléreux, lichen érosif)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Carcinome intra-épithélial, ou carcinome in situ (ex maladie de Bowen)

Forme non invasive de CE (pas de franchissement de la membrane basale, métastase impossible).

Cutané • Lésion souvent unique, en zone photo-exposée.
• Plaque érythémateuse ± pigmentée, squamo-croûteuse, bien limitée, bordure parfois fes- tonnée (figure 299.4). • Biopsie + examen anatomopathologique puis confirmation et enfin traitement (chirurgie, cryochirurgie, 5-fluoro-uracile topique, photothérapie dynamique (PDT)). • Aspect « fissuraire/érodé » superficiel : suspect ++. • Infiltration ± ulcération franche lésion invasive potentiel métastatique.

Muqueuse génitale
• Sujet masculin : « érythroplasie de Queyrat » (lésion érythémateuse rouge vif du gland, bien limitée, parfois discrètement érosive).

• Sujet féminin : lésion unique, chronique, plane ou peu infiltrée, rosée avec plages pigmentées.

• Biopsie + examen anatomopathologique puis confirmation et enfin traitement (chirurgie, cryochirurgie, 5-FU topique, PDT).

• Infiltration ± ulcération franche -> lésion invasive -> potentiel métastatique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Carcinome épidermoïde primitif cutané invasif

Diagnostic positif
Apparaît surtout après 60 ans, homme > femme, cancer cutané et/ou muqueux : • 3 clés sémiologiques ± associées entre elles : – ulcération, – bourgeon, – croûte, • aspect évocateur exérèse à visée diagnostique ou biopsie examen anatomopatholo- gique confirmation + caractérisation histopronostique. • lésion croûteuse, jaunâtre, indurée avec ulcération centrale (figure 299.5) ; • ou lésion végétante ou bourgeonnante (figure 299.6) ; • ou l'association des deux.

Diagnostic différentiel Il se fait avec : • tous les autres cancers cutanés ; • les kératoses actiniques.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Anatomie pathologique du CE invasif

• Kératinocytes de grande taille, en lobules ou en travées, mal limitées, disposition anarchique. • Invasion dermo-hypodermique, stroma inflammatoire. • Différenciation kératinisante (globes cornés). • Mitoses et atypies cytonucléaires.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Évolution, pronostic

• Tout CE doit être considéré comme potentiellement agressif.

• Risques évolutifs : – évolution locale : infiltration neurotrope ; dissémination par emboles vasculaires ; – risque de récidive : estimé globalement à 7 % après diagnostic d'un CE ; – évolution métastatique (régionale ou systémique) : – lymphophile : premiers relais ganglionnaires (2 % des formes cutanées et 20 % des formes muqueuses), – puis hématogène : poumons ++, foie, cerveau, etc. ; plus fréquent pour les CE muqueux.

• Évolution défavorable : fréquemment lié à une prise en charge initiale tardive ou inadaptée ou à des formes agressives.

• Examen clinique : – 1. contrôle de la mobilité par rapport au plan profond, diamètre ; – 2. recherche d'autres carcinomes et/ou mélanome sur l'ensemble de la peau ; – 3. recherche d'une adénopathie dans le territoire de drainage.

Pas de bilan d'extension, sauf forme agressive ou terrain à risque (immunodéprimé) ou signe clinique d'extension loco-régionale échographie ganglionnaire, scanner thoraco-abdominal

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038248693004]
Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038257081612]
Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038263897356]
Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038274120972]
#has-images #mean #numpy-random #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #python-for-data-science #sum
First, we’ll create a two-by-four array filled with randoms. Next, let’s compute the mean for the elements in the array. Suppose you want to get the mean for each row. Well you can do this by specifying axis equals one. What we get back, is a two-element array containing the means for each row. Similarly, we can compute the means for each column by giving axis equals zero. Here are the means for each column. There are other methods like sum, which can be useful as well and function in a similar way to mean

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038270713100]
Carcinome épidermoïde (spinocellulaire)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Carcinome basocellulaire

• Survenue ++ après 50 ans.

• Facteurs prédisposants : – exposition solaire : expositions intermittentes aiguës (enfance et l'adolescence ++) > exposition chronique ; 80 % des CBC surviennent sur les zones photo-exposées ; – phototype : phototype clair ; – prédisposition génétique : syndrome de Gorlin (naevomatose baso-cellulaire) ± xero- derma pigmentosum

• Pas de précurseur (les kératoses actiniques ne se transforment pas en CBC)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Diagnostic positif

• Sur zones photo-exposées, jamais sur les muqueuses.

• Une clé sémiologique quasi-constante, la perle : – lésion perlée : papule rosée arrondie translucide souvent avec télangiectasies ; – diamètre variable, du millimètre à plusieurs centimètres.

• Associée à d'autres éléments sémiologiques : croûtes, sclérose, ulcération, pigmentation, kératose.

• Trois variétés cliniques de CBC :
– CBC nodulaire (figure 299.7) : tumeur ferme, bien limitée, lisse, pouvant simuler une lésion kystique ou s'étendre de manière centrifuge ; forme la plus fréquente ;
– CBC superficiel (figure 299.8) : plaque érythémateuse et squameuse, bordée de petites perles parfois à peine visibles à l'œil nu et s'étendant progressivement ; il siège surtout sur le tronc ;
– CBC sclérodermiforme (figure 299.9) : il prend l'aspect d'une cicatrice blanchâtre, dure, mal limitée, parfois atrophique. • Toutes ces formes peuvent s'ulcérer au cours de leur évolution (figure 299.10).

La pigmentation n'a rien à voir avec l'évolution

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Diagnostic différentiel

• Autres tumeurs cutanées +++ (CE, mélanome dans les formes pigmentées).

• Autres dermatoses : le CBC superficiel peut être confondu avec une plaque de psoriasis ou une dermatophytose.

• Aspect évocateur -> exérèse à visée diagnostique ou biopsie (si exérèse complexe et/ou difficile à réaliser) -> examen anatomopathologique -> confirmation + caractérisation histopronostique.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Anatomie pathologique du CBC

• Lobules de petites kératinocytes basophiles, ressemblant à ceux de la couche basale de l'épiderme. • Disposition périphérique palissadique. • Fentes de rétraction autour des lobules (semblant se détacher du derme). • Formes infiltrantes ou sclérodermiformes : associées à un stroma dense et fibreux et limites imprécises

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Évolution, pronostic

• Risques évolutifs : – récidive ; – extension locorégionale. – survenue d'un autre cancer plus agressif (lien épidémiologique avec mélanome/CE).

• CBC marqueur de risque de cancer de la peau surveillance et dépistage

• CBC métastase exceptionnellement pas de bilan d'extension à distance.

• CBC potentiel invasif local formes étendues : imagerie locale parfois nécessaire pour guider le traitement (scanner crânio- facial, IRM massif facial) (tableau 299.7).

• Le seul bilan d'extension systématique est l'examen clinique : rechercher d'autres carci- nomes associés

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038288538892]
Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038290636044]
Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038297451788]
Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038299548940]
Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038315277580]
#has-images #median #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #python-for-data-science
Just to tie this all together, let’s say that we want to get the medians by row. Well, let’s start by creating a new cell. This will be similar to the code for computing the means by row. So I’m going to copy the code over from computing the means. We need to call median from the NumPy package and pass it the array. So I’m gonna change this to see print, np.median. I’m gonna pass it the array. And I’m gonna set the axis to be one to compute the medians. Bingo. We have the median values for each row.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038312131852]
Carcinome basocellulaire
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Traitement des carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Chirurgie de la tumeur primitive

• Chirurgie : traitement de première intention.

• Déroulé des temps cliniques : – consultation d'annonce ; présentation RCP si traitement complexe, remise de PPS ; – biopsie préalable si diagnostic incertain ou avant traitement chirurgical complexe ; – chirurgie et examen anatomopathologique de la pièce : – exérèse chirurgicale large d'emblée si diagnostic très probable ; – simple exérèse suture en ambulatoire le plus souvent ; – parfois en deux temps avec reconstruction sous anesthésie générale selon le geste : exérèse + contrôle anatomopathologique ; reconstruction si exérèse complète ; – si exérèse suture impossible risque d'exérèse incomplète ;

– marges d'exérèse standardisées : marge saine mesurée autour de la tumeur ; – de 5 mm à 10 mm en fonction du type de tumeur ; plus élevées pour le CE que pour le CBC selon les critères de pronostic ; – si exérèse chirurgicale incomplète : reprise indispensable

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Traitement des carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Autres méthodes

• Malades inopérables ou localisations délabrantes, après biopsie de confirmation et valida- tion en réunion de concertation pluridisciplinaire :
– radiothérapie (électronthérapie ou curiethérapie) pour les CBC et les CE ;
– cryochirurgie (cryode de contact sous contrôle impédancemètrique). Cryochirurgie ≠ cryothérapie)

• Tumeurs superficielles :

– photothérapie dynamique

– topiques : imiquimod pour les CBC superficiels ou CE in situ uniquement ;

• Cas particuliers :

– chimiothérapie de « réduction tumorale » : CE de grande taille (réduction de la masse tumorale avant intervention) ou CE inopérables. Sels de platine ++ et inhibiteurs de l'EGF-récepteur.

– thérapie ciblée inhibitrice de la voie Hedgehog : forme avancées de CBC non éligibles à une chirurgie et/ou une radiothérapie : vismodegib et sonidegib

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Traitement des carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

CE métastatiques : traitement discuté en RCP

• Récidives ou métastases en transit autour des CE primitifs : – exérèse chirurgicale si possible ; – radiothérapie complémentaire à discuter.

• Adénopathie adénectomie chirurgicale ou biopsie radiologique pour examen histologique curage ganglionnaire ± radiothérapie complémentaire.

• Métastases à distance traitement non curatif chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie, immunothérapie (protocole)…

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Traitement des carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Suivi des patients, prévention secondaire

• Après traitement surveillance médicale régulière (1 fois par an à vie) dépistage : – récidive locale ; – nouveau CBC ou nouveau CE ; – mélanome.

• Information des patients et éducation à l'autosurveillance/auto-dépistage

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Traitement des carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Prévention primaire

• Prévention solaire : – stratégies d'évitement solaire (éviter les expositions entre 12 heures et 16 heures, pro- téger la peau avec chapeaux, vêtements, recherche de l'ombre…) ; – déconseiller l'usage des lampes à bronzer ; – limiter les expositions solaires, tout particulièrement pendant l'enfance et l'adolescence ; – cibler prioritairement les sujets de phototype clair, ceux avec de multiples expositions solaires professionnelles ou récréatives.

• L'application d'écrans solaires est utile de façon ponctuelle afin d'éviter un coup de soleil mais ne permet pas une augmentation du temps d'exposition solaire.

• Traitement des lésions précancéreuses (kératoses actiniques, lésions virales HPV-induites…

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038329695500]
#has-images #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #python-for-data-science #sorting
Next, let’s look at the built-in functions for sorting. To get started, we’ll create an array of 10 random elements. Sometimes, we want to avoid changing array values themselves and just get back a copy of the array, which is sorted. To do that, we want to create a copy of it first, then sort that copy with the method sort. When we run this, we’ll find that the copy, find that the copy is sorted, but the original is untouched. If you had just wanted to sort the original array, you could have just done that calling the sort method and that would sort it in place.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038337297676]
Traitement des carcinomes cutanés
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038342278412]
#has-images #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #python-for-data-science #unique
If you have an array of values like I have here, you can use the NumPy method unique to pull out just those which are unique. Notice that my original array had a number of duplicate ones, twos, and fours. The output is just one, two, and four.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Physiopathologie

Caractéristiques des HPV
HPV définis par leur génotype (≠ sérotype) ; > 120 génotypes d'HPV caractérisés selon la séquence de leur ADN. Virus à ADN encapsulés

• Très résistants au froid et à la chaleur, transmis par contact. Tropisme exclusif pour les épithéliums malpighiens ; infection des kératinocytes à l'occasion d'une effraction épithéliale ou d'une macération cutanée.

• Cycle viral, trois modalités : – réplication virale en profitant de la prolifération de la cellule hôte, responsable d'un effet cytopathogène spécifique des kératinocytes (aspect de koïlocytes) (figure 299.11) ; – persistance à l'état latent sous forme épisomale d'ADN viral libre (infection latente, porteur sain) ; – intégration dans le génome cellulaire avec un risque oncogène.

• Durée d'incubation des HPV : mal connue (de 3 semaines à plusieurs mois, selon statut immunitaire de l'hôte).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Risque oncogène

• Le plus souvent, co-carcinogènes nécessaires : UV +++, tabac, immunosuppression (transplantés/ VIH +++).

• HPV muqueux « à haut risque oncogène » (HPV 16, 18, 31, 33) : peuvent être directement carcinogènes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Épidémiologie

• Verrues : prévalence (proportion de sujets porteurs de la maladie) de 7 à 10 % dans la population générale, (enfants scolarisés et adultes jeunes).

• Transmission : – contexte professionnel favorisant (bouchers, vétérinaires, abattoirs, poissonniers) : verrues des mains causées par HPV7

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Verrues plantaires

Deux variétés :
• myrmécie (HPV1), la plus fréquente : verrue profonde, douloureuse à la pression, unique ou multiples ; circonscrite par un épais anneau kératosique recouvrant partiellement la région centrale dont la surface kératosique et papillomateuse est piquetée de points noirs (micro- hémorragies) (figure 299.12) ;
• verrues en mosaïque (HPV2), moins fréquentes : non douloureuses, composées de multiples verrues coalescentes en un placard kératosique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038352764172]
#has-images #intersection #numpy-intersect1d #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #python-for-data-science
We can actually use set operations on ndarrays. Let’s create two ndarrays with string elements. The first has a desk, chair, and a bulb. The second has a lamp, bulb, and chair. The method intersect will give us those elements which are common to both arrays. Notice that we’re using intersect1d because intersect expects 1d arrays. The results are bulb and chair.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Verrues vulgaires

• Verrues vulgaires communes (HPV2) : localisées principalement sur la face dorsale des mains et des doigts ; plus rarement palmaires.

• Élevures de 3 à 4 mm, surface hémisphérique hérissée de saillies villeuses kératosiques, ± crevasses (figure 299.14). Nombre variable, parfois confluentes.

• Les verrues péri-unguéales et sous-unguéales (altérations unguéales possibles : indication de traitement) (figure 299.15). • Autres localisations moins fréquentes (visage, cuir chevelu) : aspect de verrues filiformes péri-orificielles et/ou région cervicale et/ou barbe (auto-inoculation par le rasage)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Verrues planes communes

• Dues à HPV3.

• Sur le visage, sur le dos des mains et sur les membres +++ ; petites papules jaunes, brunes ou chamois, surface lisse ou finement mamelonnée (figure 299.16).

• Régressent habituellement en moins de 2 ans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Diagnostic différentiel

• Durillon : épaississement cutané lié à un frottement chronique (pieds +++, points d'appui) ;

• Autre tumeur : penser au mélanome achromique de la plante des pieds +++.

• Verrues péri-unguéales persistantes : à distinguer d'un carcinome in situ

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Traitement

• Pas de traitement spécifique des infections à HPV. • Objectif : disparition des lésions macroscopiquement visibles. • Informer le patient du risque de récidive (environ 30 %) : persistance dans la peau saine. • Régression des verrues le plus souvent spontanée : – traitement des verrues guidé par les symptômes et le vécu de la maladie. – ne doit pas faire l'objet d'un acharnement thérapeutique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038359055628]
#has-images #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #numpy-union1d #python-for-data-science #union
The method union will give us all of the unique elements across both arrays, which is bulb, chair, desk, and lamp.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

Traitements curatifs

1. Destruction chimique par kératolytiques Simple et non douloureuse (préparations à base d'acide salicylique avec protection de la peau saine périphérique, ou traitement de type collodion salicylé limité à la surface de la verrue). Nécessite un décapage superficiel mécanique pour enlever la couche superficielle traitée avant l'application du kératolytique, et une observance thérapeutique régulière (une application tous les soirs au coucher, par exemple) et suffisamment prolongée pour limiter le risque d'échec.

2. Cryothérapie (≠ cryochirurgie) Application directe d'azote liquide sans contrôle impédancemétrique ± après décapage au bistouri de la couche cornée : douloureuse (verrues palmaires, péri et sous-unguéales +++).

3. Laser CO 2 Nécessite une anesthésie locale et peut laisser une cicatrice.

4. Chez l'enfant Le traitement des verrues ne doit pas être agressif.

L'éradication systématique n'est pas toujours justifiée

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs

• Le diagnostic positif des infections à HPV repose sur la clinique.

• Le traitement des verrues cutanées n'est pas consensuel : leur régression spontanée écarte les traitements agressifs. Les mesures thérapeutiques seront adaptées au type clinique et à la localisation.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038368754956]
Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038370852108]
Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038377143564]
#difference #has-images #numpy-diff1d #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #python-for-data-science
We can use difference to check for elements in one set, but not in the other. Desk is the only element in set one, which is not also in set two.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038385007884]
Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038387105036]
Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038389202188]
Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038402047244]
#has-images #numpy-in1d #numpy-statistical-sorting-and-set-operations #python-for-data-science
Similarly, you can get back an array of Booleans for whether each element is in the array or not. Desk is not, but chair and bulb are. So we get back false, true, and true.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5038408076556]
Tumeurs à papillomavirus humain (HPV)
#299 #Cours #Cutanées #Dermatologie #Facultaires #Médecine #Tumeurs #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5038415154444

Tags
#python-for-data-science #python-overview
Question
(...) Jupyter, which was originally the combination of three languages, [...]. These days, Jupyter supports over 40 programming languages.
Answer
Julia, Python and R


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
(...) Jupyter, which was originally the combination of three languages, Julia, Python and R. These days, Jupyter supports over 40 programming languages.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs