Edited, memorised or added to reading list

on 31-Mar-2020 (Tue)

Do you want BuboFlash to help you learning these things? Click here to log in or create user.

#37 #Cours #Facultaires #Gynécologie #Médecine #Stérilité

Première consultation du couple infertile

Selon la définition de l'OMS, il est licite de commencer les explorations après un an d'infertilité, après s'être assuré de la régularité des rapports sexuels dans le couple.

Pendant longtemps, il était admis qu'un bilan d'infertilité complémentaire n'était indiqué qu'après un délai de 18 mois à 2 ans de rapports réguliers sans contraception, car 80 % des couples auront conçu spontanément dans ce délai.
Cependant, il faut savoir ne pas faire perdre du temps au couple, surtout si l'âge de la femme est supérieur à 35 ans, ou si l'interrogatoire révèle des facteurs de risque d'infertilité (ex. : salpingite, cure de cryptorchidie dans l'enfance).

La 1ère consultation pour infertilité doit absolument concerner le couple, car de nombreuses femmes consultent seules !

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles

Anorexie mentale - Critères de gravité

Anamnestiques :

  • Perte de poids rapide : > 2 kg/semaine
  • Aphagie totale, refus de boire
  • Lipothymies ou malaises d'allure orthostatique
  • Fatigabilité voire épuisement évoqué par le patient

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble

Anorexie mentale

Chez l’homme : plus rare et de plus mauvais pronostic

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Le travail diététique et nutritionnel a pour objectif initial (Phase 1) la renutrition, c’est-à-dire l’obtention et le maintien d’un poids (ou une vitesse de croissance adéquate pour les enfants et les adolescents) et d’un statut nutritionnel adaptés
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Prescription et surveillance des psychotropes - Thymorégulateurs
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance

Définition et mécanismes d’action

Les thymorégulateurs sont des stabilisateurs de l’humeur dont l’action clinique principale est la diminution de la fréquence, de la durée et de l’intensité des épisodes thymiques (maniaque ou dépressif). Ils représentent une classe pharmacologique assez restreinte qui comprend :
* les sels de lithium,
* les anti-épileptiques,
* plusieurs antipsychotiques de deuxième génération (aripiprazole, olanzapine, risperidone, quetiapine) :

- risperidone : épisode maniaque uniquement (risperidone),
- aripiprazole et olanzapine : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère et préventif des récidives maniaques, chez les patients y ayant répondu au préalable,
- quétiapine : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère, de l’épisode dépressif caractérisé du trouble bipolaire et préventif des récidives du trouble bipolaire, chez les patients y ayant répondu au préalable (quétiapine).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Prescription et surveillance des psychotropes - Thymorégulateurs : MODALITÉS DE PRESCRIPTION
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance

Pour Carbamazépine

* Contrôle de la NFS plaquettes, du bilan hépatique une fois par semaine le premier mois puis tous les 6 mois ;

* dans tous les cas, chez la femme, une contraception efficace en âge de procréer est nécessaire ;

* attention : la Carbamazépine diminue l’efficacité de la contraception orale ;

* toutes les informations sur les traitements en cas de grossesse/allaitement sont disponibles sur le site du CRAT : http://www.lecrat.org ;

* en cas de grossesse sous anti-épileptique, notamment au 1 er trimestre, le rapport bénéfice risque est à évaluer et un suivi gynécologique à la recherche de malformation du tube neural est indispensable

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Prescription et surveillance des psychotropes - Thymorégulateurs : MODALITÉS DE SURVEILLANCE
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance

Intoxication au lithium

Les principaux symptômes sont :
* neurologiques : syndrome cérébelleux (tremblements, dysarthrie, perte d’équilibre), confusion, somnolence, myoclonies, hypertonie pyramidale, hypoventilation centrale, encéphalopathie et convulsions ;
* digestifs : diarrhée, vomissements ;
* cardiaques : troubles de conduction auriculoventriculaire ou intraventriculaire ;
* néphrologique : insuffisance rénale fonctionnelle liée à la déshydratation.

La zone thérapeutique de lithiémie est comprise entre 0,5–0,8 mEq/L pour la forme à libération immédiate (250 mg) et 0,8–1,2 mEq/L pour la forme à libération prolongée (LP 400 mg).
Au-delà, il y a un risque d’intoxication aiguë, même s’il n’existe pas de corrélations entre la sévérité de l’intoxication et la lithiémie.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Prescription et surveillance des psychotropes - Thymorégulateurs : MODALITÉS DE SURVEILLANCE
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance

Intoxication au lithium

Le traitement comporte :
* lavage gastrique possible que chez un patient conscient (Lithium non absorbé par charbon activé) ;
* diurèse saline favorise l’élimination rénale du lithium ;
* hémodialyse si critères cliniques (coma, convulsions) et cinétiques (prolongation de la demi-vie par insuffisance rénale) ;
* traitement symptomatique avec réhydratation et correction hypovolémie, intubation et ventilation assistée si encéphalopathie ou convulsions répétées, anti-épileptique si convulsions, etc.

(L’indication d’un EEG doit être assez large pour identifier un état de mal non convulsif).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5004087659788]
Anorexie mentale - Critères d'hospitalisation
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble #has-images
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5194516663564

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble #has-images
[unknown IMAGE 5194517187852]
Question

CRITÈRES D'HOSPITALISATION AU COURS DE L'ANOREXIE MENTALE

[unknown IMAGE 5194519285004]

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5195054845196

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale

  • Sa prévalence est estimée à [...] % chez les femmes et [...] % chez les hommes.

Answer

  • 1 % chez les femmes

  • 0,1 % chez les hommes


  • Les formes subsyndromiques sont plus fréquentes.
  • Les premiers symptômes apparaissent fréquemment au cours de l'adolescence


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Sa prévalence est estimée à 1 % chez les femmes et 0,1 % chez les hommes. Les formes subsyndromiques sont plus fréquentes. Les premiers symptômes apparaissent fréquemment au cours de l'adolescence

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195057990924

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale

Le questionnaire DFTCA est une adaptation du [...] anglophone

Answer

SCOFF

Sick

Control

One stone

Fat

Food


" Cette étude montre que avec une valeur seuil d’au moins deux questions positives, la sensibilité, la spécificité, et la surface sur la courbe du questionnaire SCOFF-F sont de 94,6 %, 94,7 % et 97,9 % respectivement " - Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Questionnaire_SCOFF


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Questionnaire DFTCA. (Adaptation du SCOFF anglophone) Deux réponses positives sont fortement prédictives d'un trouble du comportement alimentaire Te fais-tu vomir parce que tu te sens mal d'avoir trop mangé ? T'inquiètes-tu d'a

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195059563788

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale

Questionnaire DFTCA

[...] réponses positives sont fortement prédictives d'un trouble du comportement alimentaire

Answer

DEUX réponses positives -> TCA


  • Te fais-tu vomir parce que tu te sens mal d'avoir trop mangé ?
  • T'inquiètes-tu d'avoir perdu le contrôle de ce que tu manges ?
  • As-tu récemment perdu plus de 6 kg en 3 mois ?
  • Penses-tu que tu es gros(se) alors que d'autres te trouvent trop mince ?
  • Dirais-tu que la nourriture domine ta vie ?


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Questionnaire DFTCA. (Adaptation du SCOFF anglophone) Deux réponses positives sont fortement prédictives d'un trouble du comportement alimentaire Te fais-tu vomir parce que tu te sens mal d'avoir trop mangé ? T'inquiètes-tu d'avoir perdu le con

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195062709516

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Examen clinique

Sont particulièrement importants :

  • L'évaluation de l'état cutané
    • [L...]
    • [A...]
    • [P...]
    • Hématomes [Où?]
    • [...] volontaires

Answer

  • Lanugo

  • Acrocyanose

  • Purpura

  • Hématomes lombaires liés à des séances d'abdominaux

  • Excoriations volontaires


Mais aussi :

  • La recherche d'une hypotension orthostatique
  • Le degré de fonte adipeuse et musculaire
  • L'évaluation d'une constipation


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale - Examen clinique : Sont particulièrement importants : La recherche d'une hypotension orthostatique L'évaluation de l'état cutané Lanugo Acrocyanose Purpura Hématomes lombaires liés à des séances d'abdominaux Excoriations volontaires Le degré de fonte adipeuse et musculaire L'évaluation d'une constipation

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195065068812

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question
Le bilan paraclinique minimal au cours d'une Anorexie Mentale comprend-t-il une TSH ?
Answer

OUI ou NON (À trancher)

Un dosage de TSH n'est pas recommandé sans signes d'appel (PÉDIATRIE) MAIS est comprise dans le bilan étiologique d'une dénutrition (Nutrition)


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
en cas de vomissements provoqués Insuffisance rénale fonctionnelle Hyponatrémie en cas d'intoxication à l'eau Bilan hépatique (cytolyse ?) CRP (normale) ECG (troubles ioniques, mesure du QTc). <span>Un dosage de TSH n'est pas recommandé sans signes d'appel <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195066117388

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question
Que doit comprendre le bilan paraclinique minimal au cours d'une Anorexie Mentale ? (5)
Answer

  • NFS-plaquettes (diminution possible des trois lignées ; la neutropénie est la plus habituelle)
  • Ionogramme sanguin
    • Avec glycémie, urée, créatininémie, phosphorémie
      • Hypoglycémie d'adaptation
      • Alcalose hypochlorémique et hypokaliémie possibles en cas de vomissements provoqués
      • Insuffisance rénale fonctionnelle
      • Hyponatrémie en cas d'intoxication à l'eau
  • Bilan hépatique (cytolyse ?)
  • CRP (normale)
  • ECG (troubles ioniques, mesure du QTc)


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Bilan paraclinique minimal : NFS-plaquettes (diminution possible des trois lignées ; la neutropénie est la plus habituelle) Ionogramme sanguin avec glycémie, urée, créatininémie, phosphorémie Hypoglycémie d'adapt

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195069787404

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie Mentale - Paraclinique

Une ostéodensitométrie est indiquée en cas d'aménorrhée supérieure à [...] mois

Answer

Aménorrhée > 6 mois


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
> Une échographie cardiaque peut retrouver un épanchement péricardique et un prolapsus mitral ; elle n'est pas systématique. Une ostéodensitométrie est indiquée en cas d'aménorrhée supérieure à <span>6 mois (forme chronique, début de surveillance osseuse). <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195071360268

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie Mentale - Paraclinique

Une échographie cardiaque peut retrouver un [...] et un [...]

Answer

Épanchement péricardique et un Prolapsus mitral


Elle n'est PAS SYSTÉMATIQUE


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Une échographie cardiaque peut retrouver un épanchement péricardique et un prolapsus mitral ; elle n'est pas systématique. Une ostéodensitométrie est indiquée en cas d'aménorrhée supérieure à 6 mois (forme chronique, début de surveillance osseuse). </spa

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195076078860

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Critères de GRAVITÉ

Anamnestiques :

  • Perte de poids rapide : > [...] kg/semaine

Answer

> 2 kg/semaine


Mais aussi :

  • Aphagie totale, refus de boire
  • Lipothymies ou malaises d'allure orthostatique
  • Fatigabilité voire épuisement évoqué par le patient


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale - Critères de gravité Anamnestiques : Perte de poids rapide : > 2 kg/semaine Aphagie totale, refus de boire Lipothymies ou malaises d'allure orthostatique Fatigabilité voire épuisement évoqué par le patient

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195078438156

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Citères de GRAVITÉ

Cliniques :

  • IMC < [...] kg/m2 à 13–14 ans
  • IMC < [...] kg/m2 à 15–16 ans
  • IMC < [...] kg/m2 au-delà de 17 ans
Answer

  • IMC < 12,7 kg/m2 à 13–14 ans

  • IMC < 13,2 kg/m2 à 15–16 ans

  • IMC < 14 kg/m2 au-delà de 17 ans


Mais aussi :

  • Fatigabilité voire épuisement, ralentissement idéique et verbal, confusion
  • Bradycardies extrêmes (FC < 40/min), tachycardies
  • PA < 80/50 mm Hg, hypotension orthostatique ou tachycardie orthostatique
  • Hypothermie < 35,5 °C, hyperthermie
  • Syndrome occlusif


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale - Citères de gravité Cliniques : IMC < 12,7 kg/m 2 à 13–14 ans IMC < 13,2 kg/m 2 à 15–16 ans IMC < 14 kg/m 2 au-delà de 17 ans Fatigabilité voire épuisement, ralentissement idéique et verbal, confusion Bradycardies extrêmes

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195080011020

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Citères de GRAVITÉ

Cliniques :

  • PA < [...]/ [...] mm Hg, hypotension orthostatique ou tachycardie orthostatique

Answer

PA < 80/50 mmHg


Mais aussi :

  • IMC < 12,7 kg/m 2 à 13–14 ans
  • IMC < 13,2 kg/m 2 à 15–16 ans
  • IMC < 14 kg/m 2 au-delà de 17 ans
  • Fatigabilité voire épuisement, ralentissement idéique et verbal, confusion
  • Bradycardies extrêmes (FC < 40/min), tachycardies
  • Hypothermie < 35,5 °C, hyperthermie
  • Syndrome occlusif


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
2 kg/m 2 à 15–16 ans IMC < 14 kg/m 2 au-delà de 17 ans Fatigabilité voire épuisement, ralentissement idéique et verbal, confusion Bradycardies extrêmes (FC < 40/min), tachycardies PA < <span>80/50 mm Hg, hypotension orthostatique ou tachycardie orthostatique Hypothermie < 35,5 °C, hyperthermie Syndrome occlusif <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195081583884

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Citères de GRAVITÉ

Cliniques :

  • Hypothermie < [...] °C, hyperthermie

Answer

Hypothermie < 35,5°C


Mais aussi :

  • IMC < 12,7 kg/m 2 à 13–14 ans
  • IMC < 13,2 kg/m 2 à 15–16 ans
  • IMC < 14 kg/m 2 au-delà de 17 ans
  • Fatigabilité voire épuisement, ralentissement idéique et verbal, confusion
  • Bradycardies extrêmes (FC < 40/min), tachycardies
  • PA < 80/50 mm Hg, hypotension orthostatique ou tachycardie orthostatique
  • Syndrome occlusif


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
nt, ralentissement idéique et verbal, confusion Bradycardies extrêmes (FC < 40/min), tachycardies PA < 80/50 mm Hg, hypotension orthostatique ou tachycardie orthostatique Hypothermie < <span>35,5 °C, hyperthermie Syndrome occlusif <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195083156748

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Citères de GRAVITÉ

Cliniques :

  • Bradycardies extrêmes (FC < [...]/min), tachycardies

Answer

FC < 40/min


Mais aussi :

  • IMC < 12,7 kg/m 2 à 13–14 ans
  • IMC < 13,2 kg/m 2 à 15–16 ans
  • IMC < 14 kg/m 2 au-delà de 17 ans
  • Fatigabilité voire épuisement, ralentissement idéique et verbal, confusion
  • PA < 80/50 mm Hg, hypotension orthostatique ou tachycardie orthostatique
  • Hypothermie < 35,5 °C, hyperthermie
  • Syndrome occlusif


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
g/m 2 à 13–14 ans IMC < 13,2 kg/m 2 à 15–16 ans IMC < 14 kg/m 2 au-delà de 17 ans Fatigabilité voire épuisement, ralentissement idéique et verbal, confusion Bradycardies extrêmes (FC < <span>40/min), tachycardies PA < 80/50 mm Hg, hypotension orthostatique ou tachycardie orthostatique Hypothermie < 35,5 °C, hyperthermie Syndrome occlusif <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195088661772

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Critères de GRAVITÉ

Paracliniques :

  • [...] à la BU, hypoglycémie

Answer

Acétonurie


Mais aussi :

  • Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie
  • Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L)
  • Cytolyse hépatique (ASAT) > 4 N
  • Leuconeutropénie < 1 000/mm3 , thrombopénie < 60 000/mm3


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale - Critères de gravité Paracliniques : Acétonurie à la BU, hypoglycémie < 0,6 g/L Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L) Cytolyse hépatique (ASAT) > 4 N Leucon

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195090234636

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Critères de GRAVITÉ

Paracliniques :

  • Cytolyse hépatique (ASAT) > [...] N

Answer

Cytolyse 4 > N
(Attention, différent du critère d'hospitalisation)


Mais aussi :

  • Acétonurie à la BU, hypoglycémie < 0,6 g/L
  • Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie
  • Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L)
  • Leuconeutropénie < 1 000/mm3 , thrombopénie < 60 000/mm3


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
iques : Acétonurie à la BU, hypoglycémie < 0,6 g/L Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L) Cytolyse hépatique (ASAT) > <span>4 N Leuconeutropénie < 1 000/mm3 , thrombopénie < 60 000/mm3 <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195091807500

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Critères de GRAVITÉ

Paracliniques :

  • Acétonurie à la BU, hypoglycémie < [...] g/L

Answer

Hypoglycémie 0,6 g/L


Mais aussi :

  • Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie
  • Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L)
  • Cytolyse hépatique (ASAT) > 4 N
  • Leuconeutropénie < 1 000/mm3 , thrombopénie < 60 000/mm3


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale - Critères de gravité Paracliniques : Acétonurie à la BU, hypoglycémie < 0,6 g/L Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L) Cytolyse hépatique (ASAT) > 4 N Leuconeutropénie < 1 000/mm3 , thr

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195093380364

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Critères de GRAVITÉ

Paracliniques :

  • Leuconeutropénie < [...]/mm3 , thrombopénie < [...] /mm3

Answer

Leuconeutropénie < 1000/mm3 / thrombopénie < 60 000/mm3


  • Acétonurie à la BU, hypoglycémie < 0,6 g/L
  • Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie
  • Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L)
  • Cytolyse hépatique (ASAT) > 4 N


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
hypoglycémie < 0,6 g/L Hypokaliémie, hyponatrémie, hypophosphorémie, hypomagnésémie Élévation de la créatininémie (> 100 μmol/L) Cytolyse hépatique (ASAT) > 4 N Leuconeutropénie < 1 <span>000/mm3 , thrombopénie < 60 000/mm3 <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195098098956

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Prise en charge médicale et nutritionnelle attentive

  • Supplémentation en [...] et [...] les premiers jours de réalimentation

Answer

Phosphore et vitamine D


Mais aussi :

  • Reprise progressive d'une alimentation diversifiée et normocalorique
  • Suppléments nutritionnels parfois utiles


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
e mentale Prise en charge médicale et nutritionnelle attentive : Reprise progressive d'une alimentation diversifiée et normocalorique Suppléments nutritionnels parfois utiles Supplémentation en <span>phosphore les premiers jours de réalimentation, vitamine D <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195100458252

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Prise en charge

Quelle est la seule psychothérapie ayant montré une efficacité dans des essais randomisés au cours de l'anorexie mentale ?

Answer

Thérapie familiale


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Prise en charge psychothérapeutique : Thérapies de soutien, psychothérapies d'inspiration analytique, comportementales Thérapies familiales (seule psychothérapie ayant montré une efficacité dans des essais randomisés), groupes de parole parents, groupes de parole adolescents

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195102817548

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Premières mesures aux urgences en cas de dénutrition grave

  • Si IMC < [...] kg/m2 et/ou [...] et/ou [...] : perfusion de sérum physiologique + 2 g/L de KCl (ne pas apporter de glucose par voie IV).

Answer

IMC < 12 kg/m2 et/ou RALENTISSEMENT PSYCHOMOTEUR et/ou DÉSORDRES HYDROÉLECTROLYTIQUES

Alors : perfusion de sérum physiologique + 2 g/L de KCl (ne pas apporter de glucose par voie IV)


Mais aussi :

  • Réintroduction alimentaire progressive et fractionnée en cinq repas avec poursuite des apports en micronutriments
  • Repos au lit, réchauffement
  • Supplémentation initiale et systématique en micronutriments : phosphore, polyvitamines, oligoéléments


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
mesures aux urgences en cas de dénutrition grave Repos au lit, réchauffement. Supplémentation initiale et systématique en micronutriments : phosphore, polyvitamines, oligoéléments. Si IMC < <span>12 et/ou ralentissement psychomoteur et/ou désordres hydroélectriques : perfusion de sérum physiologique + 2 g/L de KCl (ne pas apporter de glucose par voie IV). Réintroduction alimentaire

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195105963276

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Prise en charge

Devant des critères de gravité et l'absence d'alimentation spontanée, une [...] par [...] peut être prescrite

Answer

Nutrition entérale (NE) par sonde


  • Mélange isocalorique 1 mL = 1 kcal
  • Administrée à débit continu sur 12 heures ou 24 heures
  • Par pompe
  • En augmentant progressivement les apports


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Devant des critères de gravité et l'absence d'alimentation spontanée, une nutrition entérale (NE) par sonde peut être prescrite (mélange isocalorique 1 mL = 1 kcal), administrée à débit continu sur 12 heures ou 24 heures, par pompe, en augmentant progressivement les apports <

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195108322572

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Prise en charge des hypoglycémies (aphagie, syndrome de renutrition) :

  • Surveiller les glycémies capillaires systématiquement à l'admission puis toutes les [...] heures, si IMC < [...] kg/m2

Answer

Glycémie capillaire toutes les 8 heures si IMC < 12 kg/m2


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Prise en charge des hypoglycémies (aphagie, syndrome de renutrition) : Surveiller les glycémies capillaires systématiquement à l'admission puis toutes les 8 heures, si IMC < 12. Devant tout malaise chez une patiente ayant un TCA, un épisode hypoglycémique doit être suspecté. La mesure de la glycémie ne doit pas retarder le resucrage. </s

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195109895436

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale

  • Devant tout malaise chez une patiente ayant un TCA, un [...] doit être suspecté

Answer

épisode hypoglycémique


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
, syndrome de renutrition) : Surveiller les glycémies capillaires systématiquement à l'admission puis toutes les 8 heures, si IMC < 12. Devant tout malaise chez une patiente ayant un TCA, un <span>épisode hypoglycémique doit être suspecté. La mesure de la glycémie ne doit pas retarder le resucrage. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195113041164

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Prévention et traitement de l'hypophosphorémie (syndrome de renutrition)

  • Une hypophosphorémie inférieure à [...] mmol/L impose l'arrêt temporaire de l'alimentation et la correction de la phosphorémie avant la reprise de la nutrition

Answer

< 0,6 mmol/L


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Prévention et traitement de l'hypophosphorémie (syndrome de renutrition) Une hypophosphorémie inférieure à 0,6 mmol/L impose l'arrêt temporaire de l'alimentation et la correction de la phosphorémie avant la reprise de la nutrition, qui se fera en poursuivant la supplémentation phosphorée

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195115400460

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Anorexie mentale - Hypokaliémie modérée de 2,5 à 3 mmol/L et absence de signes ECG :

  • Surveillance scopique
  • Perfusion de chlorure de potassium [...] % sur [...] heures associée à une ampoule de chlorure de [...]
  • Contrôle du ionogramme [Temps?] après la fin de la perfusion (à répéter si nécessaire)

Answer

  • KCl 10 % sur 3 heures + chlorure de magnésium

  • Contrôle ionogramme 1 heure après la fin de perfusion


Hypokaliémie sévère < 2,5 mmol/L et/ou signes ECG :

  • Transfert en réanimation ou unité de soins continus
  • Traitement identique à celui de l'hypokaliémie modérée

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Hypokaliémie modérée de 2,5 à 3 mmol/L et absence de signes ECG : Surveillance scopique Perfusion de chlorure de potassium 10 % sur 3 heures associée à une ampoule de chlorure de magnésium Contrôle du ionogramme 1 heure après la fin de la perfusion (à répéter si nécessaire) Hypokaliémie sévère < 2,5 mmol/L

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195117759756

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Boulimie

  • Il existe là aussi une prépondérance [...]

Answer

Féminine


Il s'agit le plus souvent d'un(e) adolescent(e) plus âgé.


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Boulimie Il s'agit le plus souvent d'un adolescent plus âgé. Il existe là aussi une prépondérance féminine

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195120119052

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Boulimie

On retrouve parfois des excoriations à la jonction métacarpophalangienne de la main dominante, signe de vomissements provoqués (signe de [...])

Answer

Russel


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Boulimie On retrouve parfois des excoriations à la jonction métacarpophalangienne de la main dominante, signe de vomissements provoqués (signe de Russel), et/ou une parotidomégalie.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195122478348

Tags
#249 #69 #Alimentaires #Amaigrissement #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #Troubles
Question

Boulimie

Les accès hyperphagiques et les comportements compensatoires inappropriés surviennent tous deux, en moyenne, au moins une fois par [...] pendant [...] mois

Answer

Une fois par semaine pendant 3 mois


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Boulimie Les accès hyperphagiques et les comportements compensatoires inappropriés surviennent tous deux, en moyenne, au moins une fois par semaine pendant 3 mois

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195125624076

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Anorexie mentale

Chez l’homme : plus [...] et de [...] pronostic

Answer

Rare

Mauvais pronostic


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Chez l’homme : plus rare et de plus mauvais pronostic

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Which of the following tests reflect only the levels of the free fraction of the cortisol:
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5195445439756

Question
Which of the following hormones is not secreted from the pituitary gland: a) LH; b) FSH; c) Testosterone; d) TSH; e) ACTH.
Answer
[default - edit me]

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5195446488332

Question
c) Te stosterone
Answer
c) Testosterone

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5195447536908

Question
Which of the hormones is secretd by the neuropituitary gland: a) TSH; b) ACTH; c) FT3; d) ADH; e) FSH.
Answer
[default - edit me]

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5195448585484

Question
Which hormone is produced by the hypothalamus: a) TSH; b) ACTH; c) FSH; d) LH; e) TRH.
Answer
[default - edit me]

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5195449634060

Question
Which hormone is not produced by the hypothalamus: a) CRH; b) GnRH; c) ACTH; d) Somatostatin; e) TRH
Answer
[default - edit me]

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5195450682636

Question
Which of the following hormones is not produced by the adenopituitary gland; a) LH; b) Growth hormone; c) ADH; d) TRH; e) ACTH.
Answer
[default - edit me]

statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs







Flashcard 5195451731212

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question
Anorexie mentale
Si la [...] du trouble est de bon pronostic, son [...] ne l’est pas
Answer

précocité = bon pronostic

ancienneté ≠ bon pronostic


D’où l’importance d’une prise en charge la plus précoce possible


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Cependant, il existe aussi des rémissions spontanées, souvent dans les formes de l’adolescence (début précoce). Si la précocité du trouble est de bon pronostic, son ancienneté de l’est pas, d’où l’importance d’une prise en charge la plus précoce possible.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195454614796

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Anorexie mentale - Évolution sous traitement

  • Rémission partielle ou totale dans [...] % des cas si l’on considère uniquement la triade diagnostique (anorexie, amaigrissement, aménorrhée).
    • [...] % si l’on considère l’ensemble du tableau psychiatrique, ainsi que la qualité de vie, la vie relationnelle et l’insertion sociale.

Answer

50 % sur la triade diagnostique

30 % sur l'ensemble du tableau


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Évolution sous traitement L’évolution peut être considérée comme favorable (rémission partielle ou totale) dans 50 % des cas si l’on considère uniquement la triade diagnostique (anorexie, amaigrissement, aménorrhée). Ce taux chute à 30 % si l’on considère l’ensemble du tableau psychiatrique, ainsi q

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195456187660

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Anorexie mentale - Évolution sous traitement

  • Le passage à la chronicité correspond à [...] % des cas au-delà de 5 ans

Answer

30 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
e). Ce taux chute à 30 % si l’on considère l’ensemble du tableau psychiatrique, ainsi que la qualité de vie, la vie relationnelle et l’insertion sociale. Le passage à la chronicité correspond à <span>30 % des cas au-delà de 5 ans, et 20 à 30 % des patients continuent à être atteints 10 ans plus tard. Les rechutes sont fréquentes (30-50 % de rechutes dans l’année qui suit une hospitalis

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195457760524

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Anorexie mentale - évolution sous traitement

  • Les rechutes sont fréquentes ([...]- [...] % de rechutes dans l’année qui suit une hospitalisation)

Answer

30 - 50 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
l’insertion sociale. Le passage à la chronicité correspond à 30 % des cas au-delà de 5 ans, et 20 à 30 % des patients continuent à être atteints 10 ans plus tard. Les rechutes sont fréquentes (<span>30-50 % de rechutes dans l’année qui suit une hospitalisation) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195463003404

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Anorexie mentale

Il est recommandé que la psychothérapie choisie se maintienne au moins [...] après une amélioration clinique significative

Answer

1 an


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Anorexie mentale Il est recommandé que la psychothérapie choisie se maintienne au moins 1 an après une amélioration clinique significative

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195466149132

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Anorexie mentale

En phase de reprise, un gain de [...] kg par mois en ambulatoire est un objectif acceptable.

Answer

1 kg par mois


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
En phase de reprise, un gain de 1 kg par mois en ambulatoire est un objectif acceptable. La surveillance du bilan hydroélectrolytique, dont la phosphorémie, est recommandée en début de reprise.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195468508428

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Boulimie (ou boulimia nervosa) - Épidémiologie

  • Le sex-ratio H/F est de [...]

Answer

Sex ratio H/F de 1/3


(Prévalence de 1,5 % chez les femmes contre 0,5 % chez les hommes)


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Boulimie (ou boulimia nervosa) Épidémiologie Concernant la boulimie, sa prévalence sur la vie est estimée autour de 1-1,5 %. Le sex-ratio est de 1/3 (prévalence de 1,5 % chez les femmes contre 0,5 % chez les hommes). L’incidence de la boulimie est la plus forte dans la tranche d’âge 10-19 ans et serait environ 2,5 fois plus importan

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195470081292

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Boulimie (ou boulimia nervosa) - Épidémiologie

  • L’incidence de la boulimie serait environ 2,5 fois plus importante en zone [...] qu’en zone [...]

Answer

Urbaine qu’en zone rurale


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
révalence de 1,5 % chez les femmes contre 0,5 % chez les hommes). L’incidence de la boulimie est la plus forte dans la tranche d’âge 10-19 ans et serait environ 2,5 fois plus importante en zone <span>urbaine qu’en zone rurale. Les patients souffrant de boulimie consultent peu (seulement 12 % en parleraient à un médecin généraliste et la moitié aurait recours à un psychiatre) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195471654156

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Boulimie (ou boulimia nervosa) - Épidémiologie

  • Concernant la boulimie, sa prévalence sur la vie est estimée autour de [...]- [...] %

Answer

1 - 1,5 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Boulimie (ou boulimia nervosa) Épidémiologie Concernant la boulimie, sa prévalence sur la vie est estimée autour de 1-1,5 %. Le sex-ratio est de 1/3 (prévalence de 1,5 % chez les femmes contre 0,5 % chez les hommes). L’incidence de la boulimie est la plus forte dans la tranche d’âge 10-19 ans et serait

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195475586316

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Boulimie - Le pronostic et l’évolution

  • Au long cours et avec une prise en charge adaptée, un taux de rémission à 12 ans de [...] % a pu être observé

Answer

70 %


Il semblerait que son évolution soit plus rapidement résolutive que l’anorexie mentale.


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
stic et l’évolution : Il semblerait que son évolution soit plus rapidement résolutive que l’anorexie mentale. Au long cours et avec une prise en charge adaptée, un taux de rémission à 12 ans de <span>70 % a pu être observé. Le taux de mortalité est estimé à 2 % par tranche de 10 ans <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195477945612

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Hyperphagie boulimique - Épidémiologie

  • Selon diverses études, près de [...] à [...] % des personnes souffrant d’obésité souffriraient également d’hyperphagie boulimique

Answer

30 à 50 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
iologie Sa prévalence sur la vie entière est estimée autour de 3-5 %. Le sex-ratio est moins déséquilibré que pour les autres TCA (environ 1 homme pour 2 femmes). Selon diverses études, près de <span>30 à 50 % des personnes souffrant d’obésité souffriraient également d’hyperphagie boulimique. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195479518476

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Hyperphagie boulimique - Épidémiologie

  • Sa prévalence sur la vie entière est estimée autour de [...]- [...] %

Answer

3 - 5 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Hyperphagie boulimique Épidémiologie Sa prévalence sur la vie entière est estimée autour de 3-5 %. Le sex-ratio est moins déséquilibré que pour les autres TCA (environ 1 homme pour 2 femmes). Selon diverses études, près de 30 à 50 % des personnes souffrant d’obésité souffriraient

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195482664204

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

TCA -> Pica

Définition : Ingestion répétée de substances non nutritives pendant au moins [...] (plâtre, plomb, sable, cailloux, cheveux, papier, plastique…)

Answer

1 mois


Apparaît souvent chez le jeune enfant présentant une carence martiale ou en zinc, une négligence, un trouble de l’attachement ou un trouble neurodéveloppemental sévère


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Pica Définition : Ingestion répétée de substances non nutritives pendant au moins 1 mois (plâtre, plomb, sable, cailloux, cheveux, papier, plastique…). Apparaît souvent chez le jeune enfant présentant une carence martiale ou en zinc, une négligence, un trouble de l’att

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195487382796

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Intoxication au lithium

Les principaux symptômes sont :

  • Neurologiques :
    • Syndrome [...] (tremblements, dysarthrie, perte d’équilibre)
    • Confusion
    • Somnolence
    • Myoclonies
    • Hypertonie [...]
    • [...]ventilation centrale
    • Encéphalopathie et convulsions

Answer

  • Syndrome CÉRÉBELLEUX (tremblements, dysarthrie, perte d’équilibre)

  • Confusion

  • Somnolence

  • Myoclonies

  • Hypertonie PYRAMIDALE

  • HYPOventilation centrale

  • Encéphalopathie et convulsions


Mais aussi :

  • Digestifs : diarrhée, vomissements
  • Cardiaques : troubles de conduction auriculoventriculaire ou intraventriculaire
  • Néphrologique : insuffisance rénale fonctionnelle liée à la déshydratation


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Intoxication au lithium Les principaux symptômes sont : * neurologiques : syndrome cérébelleux (tremblements, dysarthrie, perte d’équilibre), confusion, somnolence, myoclonies, hypertonie pyramidale, hypoventilation centrale, encéphalopathie et convulsions ; * digestifs : diarrhé

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195488955660

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Intoxication au lithium

La zone thérapeutique de lithiémie est comprise entre [...] [...] mEq/L pour la forme à libération immédiate (250 mg)

Answer

0,5 - 0,8 mEq/L

pour la forme à libération immédiate


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
les de conduction auriculoventriculaire ou intraventriculaire ; * néphrologique : insuffisance rénale fonctionnelle liée à la déshydratation. La zone thérapeutique de lithiémie est comprise entre <span>0,5–0,8 mEq/L pour la forme à libération immédiate (250 mg) et 0,8–1,2 mEq/L pour la forme à libération prolongée (LP 400 mg). Au-delà, il y a un risque d’intoxication aiguë, même s’il n’ex

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195490528524

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Intoxication au lithium

La zone thérapeutique de lithiémie est comprise entre [...][...] mEq/L pour la forme à libération prolongée (LP 400 mg)

Answer

0,8 – 1,2 mEq/L

pour la forme à libération prolongée


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
* néphrologique : insuffisance rénale fonctionnelle liée à la déshydratation. La zone thérapeutique de lithiémie est comprise entre 0,5–0,8 mEq/L pour la forme à libération immédiate (250 mg) et <span>0,8–1,2 mEq/L pour la forme à libération prolongée (LP 400 mg). Au-delà, il y a un risque d’intoxication aiguë, même s’il n’existe pas de corrélations entre la sévérité de l’intoxication et

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195492101388

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

INTOXICATION AU LITHIUM

[VoF] Il existe une corrélation entre la sévérité de l’intoxication et la lithiémie

Answer

FAUX

Il n’existe pas de corrélations entre la sévérité de l’intoxication et la lithiémie


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
omprise entre 0,5–0,8 mEq/L pour la forme à libération immédiate (250 mg) et 0,8–1,2 mEq/L pour la forme à libération prolongée (LP 400 mg). Au-delà, il y a un risque d’intoxication aiguë, même <span>s’il n’existe pas de corrélations entre la sévérité de l’intoxication et la lithiémie. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195505732876

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Thymorégulateurs : MODALITÉS DE PRESCRIPTION

Pour Carbamazépine

  • Contrôle
    • NFS-plaquettes
    • Bilan hépatique une fois par [freq?] [durée?] puis tous les [...] mois

Answer

1 fois par semaine le premier mois

PUIS

tous les 6 mois


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Pour Carbamazépine * Contrôle de la NFS plaquettes, du bilan hépatique une fois par semaine le premier mois puis tous les 6 mois ; * dans tous les cas, chez la femme, une contraception efficace en âge de procréer est nécessaire ; * attention : la Carbamazépine diminue l’efficacité de la contraception orale ; *

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195507305740

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Thymorégulateurs : MODALITÉS DE PRESCRIPTION

Pour Carbamazépine

Attention : la Carbamazépine diminue l’efficacité de [TTT?]

Answer

la contraception orale


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
ne le premier mois puis tous les 6 mois ; * dans tous les cas, chez la femme, une contraception efficace en âge de procréer est nécessaire ; * attention : la Carbamazépine diminue l’efficacité de <span>la contraception orale ; * toutes les informations sur les traitements en cas de grossesse/allaitement sont disponibles sur le site du CRAT : http://www.lecrat.org ; * en cas de grossesse sous anti-épileptiqu

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195510451468

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Thymorégulateurs : MODALITÉS DE SURVEILLANCE

Pour la Lamotrigine

  • Dans la plupart des cas, les éruptions cutanées sont [...] et [...]

Answer

bénignes et transitoires


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
tés d’instauration : augmentation très progressive des doses du fait du risque cutané (majoré par la co-prescription d’anti-épileptiques) ; *dans la plupart des cas, les éruptions cutanées sont <span>bénignes et transitoires. Elles apparaissent généralement dans les huit premières semaines après l’instauration du traitement et ne nécessitent pas systématiquement un arrêt de la Lamotrigine ;

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195512024332

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Thymorégulateurs : MODALITÉS DE SURVEILLANCE

Pour la Lamotrigine

  • Les éruptions cutanées apparaissent généralement dans les [...] premières semaines après l’instauration du traitement

Answer

Huit premières semaines


Ne nécessitent pas systématiquement un arrêt de la Lamotrigine


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
t du risque cutané (majoré par la co-prescription d’anti-épileptiques) ; *dans la plupart des cas, les éruptions cutanées sont bénignes et transitoires. Elles apparaissent généralement dans les <span>huit premières semaines après l’instauration du traitement et ne nécessitent pas systématiquement un arrêt de la Lamotrigine ; *des éruptions cutanées graves peuvent survenir et mettre en je

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195516218636

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Thymorégulateurs : MODALITÉS DE PRESCRIPTION

La [DCI?] ( [Commercial]® ) peut être employée dans le cas très spécifique de trouble schizo-affectif pour le traitement préventif des récidives

Answer

CLOZAPINE (Leponex ® ) -> trouble schizo-affectif


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
N.B. : La clozapine (Leponex ® ) peut être employée dans le cas très spécifique de trouble schizo- affectif pour le traitement préventif des récidives

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195519888652

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Prescription et surveillance des psychotropes - Thymorégulateurs

Définition et mécanismes d’action - Antipsychotiques de deuxième génération :

  • [...] : épisode maniaque uniquement

Answer

RISPERIDONE

Maniaque uniquement


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
gique assez restreinte qui comprend : * les sels de lithium, * les anti-épileptiques, * plusieurs antipsychotiques de deuxième génération (aripiprazole, olanzapine, risperidone, quetiapine) : - <span>risperidone : épisode maniaque uniquement (risperidone), - aripiprazole et olanzapine : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère et préventif des récidives maniaques, chez les patie

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195521461516

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Prescription et surveillance des psychotropes - Thymorégulateurs

Définition et mécanismes d’action - Antipsychotiques de deuxième génération :

  • [...] et [...] : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère et préventif des récidives maniaques, chez les patients y ayant répondu au préalable

Answer

ARIPIPRAZOLE et OLANZAPINE

Curatif et préventif du maniaque


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
, * les anti-épileptiques, * plusieurs antipsychotiques de deuxième génération (aripiprazole, olanzapine, risperidone, quetiapine) : - risperidone : épisode maniaque uniquement (risperidone), - <span>aripiprazole et olanzapine : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère et préventif des récidives maniaques, chez les patients y ayant répondu au préalable, - quétiapine : traitement

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195523034380

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Prescription et surveillance des psychotropes - Thymorégulateurs

Définition et mécanismes d’action - Antipsychotiques de deuxième génération :

  • [...] : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère, de l’épisode dépressif caractérisé du trouble bipolaire et préventif des récidives du trouble bipolaire, chez les patients y ayant répondu au préalable

Answer

QUÉTIAPINE

Curatif sur maniaque et dépressif du trouble bipolaire
Préventif des récidives


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
nt (risperidone), - aripiprazole et olanzapine : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère et préventif des récidives maniaques, chez les patients y ayant répondu au préalable, - <span>quétiapine : traitement curatif de l’épisode maniaque modéré à sévère, de l’épisode dépressif caractérisé du trouble bipolaire et préventif des récidives du trouble bipolaire, chez les patients y

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195526966540

Tags
#72 #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question
Donner 4 signes de surdosages du lithium
Answer

  • Tremblements cérébelleux

  • Confusion

  • Somnolence

  • Signes digestifs (diarrhée, vomissement)


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
hium sont les suivants : Tremblements Prise de poids Hypothyroïdie Hyperparathyroïdie Atteintes rénales Effets digestifs (diarrhée) Effets cardiovasculaires Hyperleucocytose Effets dermatologiques <span>Les signes de surdosages du lithium sont principalement : Tremblements cérébelleux Confusion Somnolence Signes digestifs (diarrhée, vomissement) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Article 5195558685964

SECOND TREATISE OF GOVERNMENT, JOHN LOCKE (1689) CHAPTER V: OF PROPERTY
#John #Locke #Property #Real #Second #Treatise

§ 25 Whether we consider natural reason, which tells us, that men, being once born, have a right to their preservation, and consequently to meat and drink, and such other things as nature affords for their subsistence: or revelation, which gives us an account of those grants God made of the world to Adam, and to Noah, and his sons, it is very clear, that God, as king David says, PSAL. CXV. 16. has given the earth to the children of men; given it to mankind in common. But this being supposed, it seems to some a very great difficulty, how any one should ever come to have a property in any thing: I will not content myself to answer, that if it be difficult to make out property, upon a supposition that God gave the world to Adam, and his posterity in common, it is impossible that any man, but one universal monarch, should have any property upon a supposition, that God gave the world to Adam, and his heirs in succession, exclusive of all the rest of his posterity. But I shall endeavour to shew, how men migh



Article 5195563666700

SECOND TREATISE OF GOVERNMENT, JOHN LOCKE (1689) CHAPTER V: OF PROPERTY
#1689 #GOVERNMENT #JOHN #LOCKE #OF #PROPERTY #SECOND #TREATISE

§ 25 Whether we consider natural reason, which tells us, that men, being once born, have a right to their preservation, and consequently to meat and drink, and such other things as nature affords for their subsistence: or revelation, which gives us an account of those grants God made of the world to Adam, and to Noah, and his sons, it is very clear, that God, as king David says, PSAL. CXV. 16. has given the earth to the children of men; given it to mankind in common. But this being supposed, it seems to some a very great difficulty, how any one should ever come to have a property in any thing: I will not content myself to answer, that if it be difficult to make out property, upon a supposition that God gave the world to Adam, and his posterity in common, it is impossible that any man, but one universal monarch, should have any property upon a supposition, that God gave the world to Adam, and his heirs in succession, exclusive of all the rest of his posterity. But I shall endeavour to shew, how men might come



Troubles psychiques du sujet âgé - Les spécificités cliniques, physiopathologiques et de l’organisation des soins de la psychiatrie du sujet âgé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
La psychiatrie du sujet âgé s’intéresse : * non seulement aux symptômes psychocomportementaux des démences (troubles neurocogni- tifs majeurs) ; * mais aussi à tous troubles psychiatriques de la personne âgée (dont l’âge seuil a été fixé à 65 ans).
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les spécificités cliniques, physiopathologiques et de l’organisation des soins de la psychiatrie du sujet âgé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
L’offre de soins en psychiatrie du sujet âgé est en plein essor, même s’il existe encore des dispari- tés importantes d’un territoire à l’autre. Elle se décline : * en unités d’hospitalisation complète dédiées (unités de psychiatre de la personne âgée, unités cognitivo-comportementales – UCC) ; * en hôpitaux de jour (d’évaluation pluridisciplinaire ou d’alternative à l’hospitalisation complète) ; * et en offre de soins ambulatoires (consultations, équipes mobiles, équipes de liaison).
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Épidémiologie

Le trouble dépressif caractérisé est une pathologie fréquente chez le sujet âgé. En population générale, on estime que 1 à 4 % des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent d’un épisode dépressif caractérisé (EDC)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Contrairement à une idée reçue, l’âge n’est pas en soi un facteur de risque de dépression. Il n’est donc pas normal de « souffrir et d’être triste quand on vieillit ». Néanmoins, plusieurs facteurs de risque d’EDC se retrouvent préférentiellement chez la personne âgée : * les pathologies non-psychiatriques ; * la perte d’autonomie ; * les événements de vie stressants (décès de proches, du conjoint, changement de lieu de vie, notamment l’entrée en institution)
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

En pratique

La prévalence des symptômes dépressifs considérés comme cliniquement significatifs est estimée à plus de 10 % chez le sujet âgé. En outre, la plupart des patients âgés dépressifs ne répondent pas aux critères d’EDC alors même qu’ils souffrent de symptômes dépressifs invalidants dont il a été montré qu’ils augmentent la morbi-mortalité et altèrent le pronostic fonctionnel et la qualité de vie. Il est possible que cette contradiction soit le fait d’un biais méthodolo- gique lié à l’atypie symptomatique de l’épisode dépressif du sujet âgé rendant son diagnostic standardisé plus délicat (mauvaise adaptation des critères aux particularités sémiologiques du sujet âgé).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
De surcroît, les études épidémiologiques tendent à montrer que l’épisode dépressif du sujet âgé n’est pas toujours bien identifié, avec près de 50 % des sujets âgés dépressifs qui ne seraient pas diagnostiqués et donc non traités. Enfin, les résidents des EHPAD sont particulièrement exposés au risque de dépression, avec près de 15 % d’entre eux qui souffriraient d’un EDC et 35 % qui présenteraient des symptômes dépressifs
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
En population générale, la prévalence des troubles anxieux du sujet âgé est évaluée à plus de 10 %, le trouble anxieux généralisé et les phobies étant les plus fréquents. Il y a peu de données concernant le trouble bipolaire, mais il s’agirait d’une pathologie un peu moins fréquente chez le sujet âgé, du fait de l’effet « cohorte » (mortalité prématurée par suicide ou comorbidités non-psychiatriques des patients bipolaires).
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> L’épisode dépressif caractérisé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
* le risque suicidaire est élevé, les sujets âgés représentant la tranche de la population la plus exposée au risque suicidaire
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> L’épisode dépressif caractérisé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
* Le ratio tentatives de suicide/suicides est beaucoup plus faible chez les sujets âgés (4/1) que chez les adolescents (200/1) ou qu’en population générale (20/1), ce qui signifie que quand il passe à l’acte, le sujet âgé a une probabilité beaucoup plus élevée d’en mourir. Ainsi, tout EDC et/ ou toute évocation d’idées suicidaires doit conduire à une évaluation fine du risque de passage à l’acte suicidaire
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> L’épisode dépressif caractérisé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
* un EDC du sujet âgé peut s’exprimer cliniquement par des symptômes qui ne font pas évoquer de manière évidente un syndrome dépressif. Le motif de consultation n’est en effet pas une humeur dépressive, mais des symptômes généraux d’allure non-psychiatrique, le plus souvent : des mani- festations gastro-intestinales, ostéo-articulaires, des troubles du sommeil, de l’appétit, des plaintes mnésiques
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> L’épisode dépressif caractérisé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
* les symptômes psychotiques ne sont pas rares dans l’EDC du sujet âgé et sont, le plus souvent, des idées de préjudice, de persécution, de jalousie, de culpabilité, du registre hypocondriaque ou un syndrome de Cotard
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> L’épisode dépressif caractérisé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
* l’EDC de début tardif (1 er épisode après 65 ans) est associé à davantage de troubles cognitifs, d’anomalies à l’imagerie cérébrale et à un risque plus élevé d’évolution vers une maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> L’épisode dépressif caractérisé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les signes d’appel les plus fréquents rapportés par le patient et/ou son entourage sont les suivants : * plaintes médicales d’allure non-psychiatrique (douleurs gastro-intestinales, articulaires…) ; * plainte anxieuse ; * plainte mnésique ; * difficultés de concentration ; * insomnie ; * perte d’appétit ; * amaigrissement ; * asthénie ; * désintérêt pour les activités habituelles ; * irritabilité ; * changement de comportement.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> L’épisode dépressif caractérisé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Devant ces signes d’appel, la meilleure façon de dépister un EDC est d’interroger le patient sur : * la tristesse qu’il peut ressentir ; * ses idées de dévalorisation, de découragement, de mort ; * ses idées suicidaires ; * ses pertes récentes d’intérêt et de plaisir
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> Les troubles bipolaires et dépressifs récurrents
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Les troubles bipolaires et dépressifs récurrents

L’EDC du sujet âgé peut s’inscrire dans le cadre d’un trouble bipolaire ou d’un trouble dépressif récurrent. Ainsi, 15 à 20 % des troubles bipolaires sont diagnostiqués après 55 ans.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> Les troubles bipolaires et dépressifs récurrents
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
La présentation clinique du trouble bipolaire du sujet âgé diffère peu de celle de l’adulte jeune
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Sémiologie ---> Les troubles bipolaires et dépressifs récurrents
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

En pratique

Dépression mineure/subsyndromique, dysthymie et trouble de l’adaptation

La dépression mineure (ou subsyndromique) est fréquente chez le sujet âgé. Elle se caractérise par la présence de symp- tômes dépressifs invalidants mais en nombre insuffisant pour pouvoir poser le diagnostic d’épisode dépressif carac- térisé. La dépression mineure est une situation à risque d’évolution vers un épisode dépressif caractérisé et est en soi associée à un mauvais pronostic fonctionnel. Néanmoins, nous disposons de peu de données sur la façon de prendre en charge ce trouble. Comme chez l’adulte jeune, la dysthymie correspond à une humeur dépressive chronique évoluant pendant au moins 2 ans, et le trouble de l’adaptation à une réaction émotionnelle (tristesse de l’humeur et/ou anxiété) à un stress iden- tifié. Il y a peu de spécificités de ces troubles chez le sujet âgé et ils doivent être évalués et pris en charge comme chez l’adulte non âgé

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Diagnostics différentiels
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées

La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées comprennent à la fois des symptômes cogni- tifs mais aussi des symptômes psychocomportementaux. Parmi ces derniers, il n’est pas toujours aisé de distinguer ceux qui relèvent d’un EDC de ceux qui relèvent du processus neurodégénératif (cf. infra). Par exemple, l’anhédonie (retrouvée dans un EDC) et l’apathie se confondent souvent, l’apathie étant principalement rencontrée dans les troubles neurocognitifs majeurs.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
De nombreux médicaments (psychotropes, cardiotropes, antalgiques, anticancéreux, antihormo- naux…) favorisent la survenue de symptômes dépressifs et l’adaptation du traitement du patient peut limiter le risque iatrogène de syndrome dépressif induit.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Si les symptômes sont d’intensité légère, ces prises en charge peuvent permettre d’obtenir une rémission des symptômes en quelques semaines. En cas de symptômes d’intensité modérée ou sévère, la prescription d’un traitement antidépres- seur se justifie, en privilégiant les inhibiteurs de recapture de la sérotonine (IRS)
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles de l’humeur et troubles anxieux : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Dans les épisodes dépressifs caractérisés et les troubles anxieux, les médicaments de première intention sont les antidépresseurs sérotoninergiques : inhibiteurs de recapture de la sérotonine (IRS). Le traitement du trouble bipolaire du sujet âgé repose sur l’utilisation de thymo- régulateurs, en particulier sur le lithium
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles psychotiques vieillis et tardifs : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Épidémiologie

La schizophrénie, qui se déclare la plupart du temps à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, n’est pas rare dans la population des plus de 65 ans. En effet, avec l’allongement de l’espérance de vie, de nombreux patients souffrant de schizophrénie atteignent maintenant un âge avancé

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles psychotiques vieillis et tardifs : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
La prévalence de la schizophrénie dans la population âgée est tout de même inférieure à celle retrou- vée dans la population adulte jeune (0,6 % vs 1 %). Il y a probablement plusieurs raisons à cela : * d’une part, une rémission complète des symptômes est possible pour certains patients schizophrènes ; * et d’autre part, le taux de mortalité prématurée, avant 65 ans, est 2 à 3 fois plus élevé chez les patients schizophrènes qu’en population générale. La première cause de cette surmortalité précoce reste le suicide, mais toutes les causes natu- relles sont également surreprésentées, notamment les maladies cardiovasculaires, respiratoires ou cancéreuses
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles psychotiques vieillis et tardifs : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
En plus des patients schizophrènes qui vieillissent, il existe des formes de schi- zophrénie à début tardif, au-delà de 40 ans, voire très tardif, au-delà de 60 ans. Mais les troubles psychotiques du sujet âgé ne comprennent pas uniquement les troubles schizo- phréniques. En effet, les autres troubles délirants (cf. Item 63) ne sont pas rares
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles psychotiques vieillis et tardifs : Sémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
La schizophrénie tardive et très tardive La schizophrénie tardive (début après 40 ans) et très tardive (début après 60 ans) se distinguent par : * une prédominance féminine ; * davantage d’hallucinations (visuelles, cénesthésiques, olfactives) et d’idées délirantes de persécution ; * moins de symptômes de désorganisation et de symptômes négatifs, et plus de déficits sensoriels. Soulignons que la schizophrénie tardive fut individualisée, dans la nosographie française, sous le nom de PHC (Psychose hallucinatoire chronique), dans le cadre des troubles délirants chroniques, avec la paranoïa et la paraphrénie
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles psychotiques vieillis et tardifs : Sémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les troubles délirants Les troubles délirants (ou troubles délirants persistants selon la classification CIM) sont fréquents chez le sujet âgé. Ils se distinguent de la schizophrénie par la présence isolée d’idées délirantes sans symptômes de désorganisation, ni de symptômes négatifs ou d’hallucinations
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles psychotiques vieillis et tardifs : Diagnostics différentiels
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Symptômes psychocomportementaux de la démence

Les symptômes psychotiques sont fréquents dans la démence. Les idées délirantes dans la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés correspondent souvent à des idées de persécu- tion et/ou à des troubles de l’identification en lien avec les troubles cognitifs (cf. infra). La maladie d’Alzheimer et troubles apparentés restent la première cause de symptômes psychotiques chez le sujet âgé du fait de leur prévalence. Les hallucinations visuelles peuvent notamment consti- tuer des manifestations précoces de la démence à corps de Lewy, pour laquelle la prescription d’antipsychotiques reste déconseillée en raison des symptômes extrapyramidaux fréquemment induits

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Troubles psychotiques vieillis et tardifs : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Prise en charge psychiatrique

Le traitement pharmacologique des sujets âgés avec schizophrénie ou trouble délirant repose sur l’utilisation d’antipsychotiques de seconde génération qui, à des doses modérées, ont un profil efficacité/tolérance satisfaisant.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Épidémiologie

La description princeps par Aloïs Alzheimer de la maladie qui portera son nom concernait une patiente de 51 ans dont les manifestations cliniques initiales étaient des idées délirantes de persé- cution et de jalousie. Secondairement, se sont installées des altérations mnésiques et aphaso- apraxo-agnosiques, puis une apathie sévère qui a conduit au décès de la patiente par complication de décubitus.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Dès la première description donc, les manifestations psychocomportementales sont apparues comme faisant partie intégrante du tableau clinique de la maladie d’Alzheimer. On sait désor- mais qu’il ne s’agit pas de simples comorbidités psychiatriques, mais que ces manifestations sont présentes chez plus de 80 % des patients avec maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés. Les symptômes affectifs et comportementaux sont souvent de survenue précoce. Ils peuvent avoir des conséquences sévères pour le patient et son entourage. Ils sont en grande partie respon- sables de l’épuisement des soignants et des proches et se révèlent le motif le plus fréquent d’en- trée en institution.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Le terme de SPCD (symptômes psychologiques et comportementaux des démences) a été proposé par une conférence de consensus, pour décrire l’ensemble de ces manifestations non cognitives. Il existe plusieurs types de SPCD. Si l’on se réfère à l’échelle psychométrique du NPI (NeuroPsychiatric Inventory), la plus utilisée pour les caractériser, on en identifie 12
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les altérations les plus fréquentes et souvent les plus précoces sont les symptômes dits de retrait, que sont l’apathie et les symptômes dépressifs. Leur prévalence respective est estimée à 60 % et 50 % en moyenne. Les symptômes psychotiques (idées délirantes, hallucinations) sont également fréquents, et sont souvent d’apparition plus tardive au cours des troubles neurocognitifs majeurs
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Épidémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les autres SPCD sont : * l’agitation / l’agressivité (bien que différentes, chacune pouvant aller sans l’autre) ; * l’anxiété ; * l’euphorie ; * la désinhibition ; * l’irritabilité ; * les comportements moteurs aberrants (notamment les stéréotypies) ; * les troubles du sommeil ; * et les troubles de l’appétit.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Sémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Sémiologie

Les idées délirantes sont classiquement de deux ordres dans la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés. Il s’agit d’idées de persécution (le patient croit être en danger et/ou que des personnes lui veulent du mal) et des troubles de l’identification. Ces derniers correspondent à une interprétation erronée généralement en lien avec les altérations mnésiques et sensorielles. Les plus fréquentes sont les convictions délirantes que le patient se fait voler des objets, qu’il occupe un domicile qui n’est pas le sien, qu’une autre personne habite chez lui.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Sémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Dans la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés, ce sont les hallucinations visuelles qui sont les plus fréquentes. Elles sont favorisées par les déficits sensoriels qu’il convient de corri- ger. La présence d’hallucinations visuelles importantes doit faire évoquer une confusion ou une démence à corps de Lewy (dont c’est un critère diagnostique)
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Sémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les symptômes dépressifs dans la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés prennent rarement la forme d’un épisode dépressif caractérisé. Il s’agit le plus souvent de tristesse de l’humeur, de culpabilité, de pessimisme et d’idées de mort. Le risque suicidaire est à évaluer systématiquement.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Sémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
L’apathie se caractérise par une démotivation et une perte ou une réduction de l’initiation et/ou des réponses du patient dans les domaines des comportements, des cognitions et des émotions, ce qui se traduit notamment par une diminution des conduites spontanées et par un émoussement voire une indifférence émotionnelle. L’apathie diffère sémiologiquement de la dépression (même si les deux syndromes comportent des symptômes communs, comme la perte des intérêts), mais également au plan pathogénique
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Sémiologie
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
L’anxiété peut se manifester par des symptômes d’attaque de panique, des ruminations, des cris ou des questionnements répétitifs. L’agitation, l’agressivité et l’irritabilité correspondent souvent à des accès de colère avec violence et opposition. L’euphorie se caractérise par une joie exces- sive, une tendance à la régression puérile et à l’humour excessif. La désinhibition correspond à une tendance à l’impulsivité et à une hyper-familiarité avec perte des convenances. Elle s’inscrit souvent dans un syndrome frontal.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Diagnostic positif
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles

Diagnostic positif

Dans les maladies d’Alzheimer et apparentées, l’évaluation des SPCD doit être systématique, au même titre que les fonctions cognitives. Elle se fait avec le patient mais aussi avec ses proches. Elle consiste en : * l’identification des SPCD, au besoin à l’aide d’échelles psychométriques comme le NPI ; * l’appréciation sémiologique précise (notamment pour la distinction entre idées délirantes et troubles de l’identification, ou encore pour la distinction entre anhédonie et apathie) ; * l’évaluation du contexte cognitif, médical non-psychiatrique, environnemental du patient ; * l’appréciation du degré d’urgence, de dangerosité ou de risque fonctionnel ; * le retentissement sur les proches du patient.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
L’éducation des proches (et des soignants en EHPAD) aux techniques de soins permet souvent de diminuer les SPCD. Les interventions non médicamenteuses par des équipes spécialisées peuvent être indiquées également, notamment par le biais de structures d’accueil spécialisées dans la prise en charge des patients avec maladie d’Alzheimer et troubles apparentés.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les traitements spécifiques de la maladie d’Alzheimer (inhi- biteurs de l’acétylcholinestérase et antiglutamate) ont montré une efficacité modeste sur les SPCD et peuvent être prescrits dans le cadre de la prise en charge globale d’une maladie d’Alzheimer
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Une hospitalisation est indiquée en cas de risque vital, de mise en danger du patient ou des proches, lorsque les modifications thérapeutiques envisagées requièrent une surveillance médi- cale rapprochée, ou en cas de risque de maltraitance. L’hospitalisation sans consentement et les mesures de contention physique doivent rester exceptionnelles
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
En cas d’urgence, un traitement sédatif de courte durée peut être indiqué. Il repose souvent sur l’utilisation des antipsychotiques de seconde génération, en particulier la rispéridone 0,25 à 1 mg/jour qui a une AMM dans cette indication. Certains IRS, comme le citalopram, ont également démontré une certaine effi cacité dans l’agitation du sujet dément
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Symptômes psychiatriques des pathologies neurodégénératives et cérébrovasculaires : Prise en charge psychiatrique
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les antipsychotiques ne sont pas indiqués dans les troubles de l’identification. Ils restent réservés aux symptômes psychotiques (hallucinations et éléments délirants) et aux troubles du compor- tement perturbateurs sévères (agitation, agressivité). Les antidépresseurs ne sont pas indiqués dans l’apathie, qu’ils ont tendance à majorer.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Particularités de la prescription des psychotropes chez le sujet âgé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
En France, une personne de plus de 70 ans sur 2 bénéficie d’une pres- cription de psychotrope. Les benzodiazépines seraient prescrites régulièrement à plus d’un tiers des personnes de plus de 65 ans. En outre, 3 % des plus de 65 ans, près de 6 % des personnes de plus de 85 ans et 18 % des patients avec une maladie d’Alzheimer consomment de façon régulière des antipsychotiques. Enfin, 13 % des plus de 65 ans et 18 % des plus de 85 ans consomment des antidépresseurs.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Particularités de la prescription des psychotropes chez le sujet âgé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les études épidémiologiques montrent une inadéquation entre diagnostic psychiatrique et traitement psychotrope, aussi bien dans le sens de l’absence d’un usage en présence d’un trouble avéré que dans celui d’un usage en l’absence de trouble avéré. Par exemple, il a été montré qu’un tiers des sujets avec un épisode dépressif caractérisé de plus de 65 ans bénéficie d’un traitement antidépresseur, alors qu’un autre tiers consomme unique- ment des anxiolytiques et que le dernier tiers ne reçoit aucun traitement psychotrope
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Particularités de la prescription des psychotropes chez le sujet âgé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
De plus, les anxiolytiques et les hypnotiques sont souvent prescrits en l’absence de diagnostic psychiatrique établi. En outre, 2 fois sur 3, les anxiolytiques et les hypnotiques sont prescrits au-delà de 3 mois, dépassant ainsi les recommandations de bonne pratique
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Particularités de la prescription des psychotropes chez le sujet âgé
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
La prudence face au risque d’effets indésirables implique une rigueur dans la prescription. Il s’agit avant tout de ne pas nuire. Les règles fondamentales sont les suivantes : * débuter à une posologie en général plus faible que chez l’adulte jeune ; * les augmentations posologiques, lorsqu’elles sont nécessaires, doivent se faire lentement (règle dite du « start low, go slow ») ; * il est recommandé de ne prescrire qu’un seul psychotrope par classe, en évitant les associa- tions et en modifiant un seul psychotrope à la fois ; * enfin, peut-être plus encore que chez l’adulte jeune, il semble important d’évaluer régulière- ment l’efficacité en recourant au besoin à des échelles validées chez le sujet âgé afin de s’assurer que le traitement est utile
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Principales classes de psychotropes et modalités d’usage chez le sujet âgé ---> Les anxiolytiques
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les effets indésirables des benzodiazépines (cf. Item 177) peuvent être particulièrement marqués chez le sujet âgé, notamment la sédation, les troubles cognitifs, les risques de chute et le risque de dépendance. Face à une prescription au long cours de benzodiazépines, il est recommandé d’envisager un sevrage progressif, limitant le risque d’effets indésirables à court et long termes.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Principales classes de psychotropes et modalités d’usage chez le sujet âgé ---> Les antidépresseurs
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
D’autres antidépresseurs peuvent être utilisés chez le sujet âgé. Les IRSNa (venlafaxine, duloxé- tine, milnacipran) sont efficaces et globalement bien tolérés chez le sujet âgé. La mirtazapine et la miansérine sont également efficaces et globalement bien tolérées chez le sujet âgé
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Principales classes de psychotropes et modalités d’usage chez le sujet âgé ---> Les antipsychotiques
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Les antipsychotiques de seconde génération (rispéridone, olanzapine, aripiprazole…) ont moins d’effets secondaires que les antipsychotiques de première génération, en particulier moins de symptômes extrapyramidaux et anticholinergiques. Néanmoins, le sujet âgé reste particulièrement exposé au risque de symptômes parkinsoniens qui peuvent apparaître précocement après le début du traitement et au risque d’effets anticholinergiques qui peuvent être particulièrement délétères chez le sujet âgé. En outre, les antipsychotiques exposent à des risques cardiovasculaires poten- tiellement graves.
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Troubles psychiques du sujet âgé - Les principaux troubles psychiques du sujet âgé -> Psychopharmacologie et vieillissement : Principales classes de psychotropes et modalités d’usage chez le sujet âgé ---> Les antipsychotiques
#68 #Age #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Psychiques #Sujet #Troubles
Enfin, chez le patient avec maladie d’Alzheimer et troubles apparentés, la prescription d’antipsycho- tiques de seconde génération est associée à une surmortalité notamment par accident vasculaire cérébral. Leur utilisation dans les SPCD doit donc être prudente et doit se limiter aux états délirants et/ou hallucinatoires, ainsi qu’aux troubles du comportement perturbateurs sévères (agitation, agressivité). Parmi les antipsychotiques de deuxième génération, la rispéridone est le traitement de première intention, recommandé dans la plupart des troubles psychotiques du sujet âgé, en particulier en raison d’un moindre risque d’effets parkinsoniens et de sa demi-vie courte (6 h).
statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5196345904396

Tags
#has-images



statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

pdf

cannot see any pdfs