Edited, memorised or added to reading list

on 03-Apr-2020 (Fri)

Do you want BuboFlash to help you learning these things? Click here to log in or create user.

Trouble schizophrénique de l’adolescent et de l’adulte - Sémiologie : Autres syndromes
#61 #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Schizophrenie #Schizophrenique #Trouble

Symptômes thymiques associés

Les symptômes thymiques sont fréquents dans la schizophrénie.
Ainsi, 80 % des patients présentent des symptômes thymiques lors d’un premier épisode psychotique.
Des symptômes maniaques (excitation psychomotrice, tachypsychie, impulsivité) sont souvent observés lors des épisodes aigus de schizophrénie.

D’autre part, un épisode dépressif caractérisé post-psychotique constitue la complication la plus fréquente au décours d’un épisode aigu.

Parfois, les symptômes thymiques sont présents et constituent un épisode thymique (dépressif ou maniaque) pendant une partie conséquente de la durée totale des périodes actives et résiduelles de la maladie, on parle alors de trouble schizo-affectif.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 5195470081292

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Boulimie (ou boulimia nervosa) - Épidémiologie

  • L’incidence de la boulimie serait environ 2,5 fois plus importante en zone [...] qu’en zone [...]

Answer

Urbaine qu’en zone rurale


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
révalence de 1,5 % chez les femmes contre 0,5 % chez les hommes). L’incidence de la boulimie est la plus forte dans la tranche d’âge 10-19 ans et serait environ 2,5 fois plus importante en zone <span>urbaine qu’en zone rurale. Les patients souffrant de boulimie consultent peu (seulement 12 % en parleraient à un médecin généraliste et la moitié aurait recours à un psychiatre) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195477945612

Tags
#69 #Alimentaires #Conduites #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Pédiatrie #TCA #Trouble
Question

Hyperphagie boulimique - Épidémiologie

  • Selon diverses études, près de [...] à [...] % des personnes souffrant d’obésité souffriraient également d’hyperphagie boulimique

Answer

30 à 50 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
iologie Sa prévalence sur la vie entière est estimée autour de 3-5 %. Le sex-ratio est moins déséquilibré que pour les autres TCA (environ 1 homme pour 2 femmes). Selon diverses études, près de <span>30 à 50 % des personnes souffrant d’obésité souffriraient également d’hyperphagie boulimique. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5195490528524

Tags
#72 #Antidepresseurs #Cours #Facultaires #Médecine #Prescription #Psychiatrie #Psychotropes #Surveillance
Question

Intoxication au lithium

La zone thérapeutique de lithiémie est comprise entre [...][...] mEq/L pour la forme à libération prolongée (LP 400 mg)

Answer

0,8 – 1,2 mEq/L

pour la forme à libération prolongée


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
* néphrologique : insuffisance rénale fonctionnelle liée à la déshydratation. La zone thérapeutique de lithiémie est comprise entre 0,5–0,8 mEq/L pour la forme à libération immédiate (250 mg) et <span>0,8–1,2 mEq/L pour la forme à libération prolongée (LP 400 mg). Au-delà, il y a un risque d’intoxication aiguë, même s’il n’existe pas de corrélations entre la sévérité de l’intoxication et

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5199104969996

Tags
#347 #Aigue #Angoisse #Attaque #Cours #Crise #Facultaires #Médecine #Panique #Psychiatrie
Question

Crise d’angoisse aiguë et attaque de panique - Contexte épidémiologique

Prévalence vie entière de l'attaque de panique : [...] à [...] %

Answer

3 à 5 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Contexte épidémiologique L’AP est fréquente puisqu’on estime qu’une personne sur vingt fera une crise d’angoisse aiguë au cours de sa vie (prévalence vie entière : 3 à 5 %). Il s’agit d’un tableau clinique fréquemment rencontré dans les services d’urgence, compte tenu des symptômes physiques qui peuvent faire évoquer une urgence non-psychiatrique mé

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 5208928292108

Tags
#61 #Cours #Facultaires #Médecine #Psychiatrie #Schizophrenie #Schizophrenique #Trouble
Question

Trouble schizophrénique de l’adolescent et de l’adulte - Sémiologie
Symptômes thymiques associés

Parfois, les symptômes thymiques sont présents et constituent un épisode thymique (dépressif ou maniaque) pendant une partie conséquente de la durée totale des périodes actives et résiduelles de la maladie, on parle alors de trouble [...].

Answer

schizo-affectif


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
résents et constituent un épisode thymique (dépressif ou maniaque) pendant une partie conséquente de la durée totale des périodes actives et résiduelles de la maladie, on parle alors de trouble <span>schizo-affectif. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - INTRODUCTION
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

INTRODUCTION

¢ La mise en place d’une immobilisation externe est un geste médical qui requiert souvent la participation d’un auxiliaire médical ou d’un étudiant ; néanmoins le médecin en assume toute la responsabilité. ¢ Les appareils d’immobilisation externe sont désignés par le terme générique de « plâtre », sans préjuger de leur composition, historiquement en plâtre de Paris ; actuellement des matériaux plastiques, des résines, etc. tendent à remplacer le plâtre pour réaliser l’immobilisation

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
L’immobilisation est réalisée : directement, sans réduction d’une fracture ou selon après réduction d’une fracture par manœuvre externe sans ouvrir le foyer de fracture : on réalise un « traitement orthopédique » au moyen d’un plâtre. (Idem on réalise un « traitement orthopé- dique » d’immobilisation d’une entorse ou d’une luxation après sa réduction) ; en complément d’un « traitement chirurgical » c’est-à-dire après la réduction puis l’ostéosynthèse d’une fracture réalisée à foyer ouvert complété par une immobilisation plâtrée

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

2 grands types d’immobilisation des membres sont réalisés : le « plâtre circulaire » entourant le membre (Fig. 1) ;

Fig. 1. Plâtre circulaire. la « gouttière plâtrée » entourant en général la moitié postérieure du membre (« Gouttière Plâtrée Postérieure » [GPP] réalisée soit directement soit indirectement en ne gardant lors de sa confection que la moitié postérieure d’un plâtre circulaire coupé immédiatement en bivalve. Cette gouttière est maintenue en place sur le membre à immobiliser par une bande de gaze autour d’elle qui ne doit pas serrer (Fig. 2)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

L’étendue de l’immobilisation : pour immobiliser une fracture, la contention doit prendre en principe les arti- culations sus- et sous-jacentes à la fracture : par exemple pour une fracture de jambe, un plâtre cruro-pédieux depuis la cuisse jusqu’au pied pour immobiliser le genou et la cheville (Fig. 13)

de même pour immobiliser une articulation, la contention doit prendre en prin-

cipe les pièces osseuses sus- et sous-jacentes : par exemple pour immobiliser une

luxation du coude réduite, une gouttière plâtrée brachio-antébrachio-palmaire

depuis le bras jusqu’à la main pour immobiliser le coude (Fig. 9) ;

il faut sauf exception, laisser libres les doigts et les orteils, pour permettre leur

mobilisation et surveiller leur sensibilité et leur mobilité

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
La position d’immobilisation du membre : est bien précisée avant de commencer la confection du plâtre et ne doit plus être modifi ée. Elle doit maintenir le membre en position de fonction en proscrivant les positions extrêmes (par exemple pas de fl exion du coude supérieure à 90°), c’est-à-dire : au membre supérieur : coude à 90° de fl exion, pro-supination intermédiaire et poignet en extension neutre, pouce en opposition ; au membre inférieur : genou à 10° de fl exion, cheville à 90° par rapport au squelette jambier, lutte contre le varus de l’arrière pied ; en revanche, en orthopédie pédiatrique le plus souvent, des positions diff érentes en raison de la stabilité du foyer de fracture peuvent être provisoirement réalisées pour quelques semaines, relayées rapidement par une position plus physiologique. (Il en est de même pour des « plâtres correcteurs » de déformations, qui sont réalisés successivement durant quelques semaines pour corriger progressivement une déformation)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
La réalisation du plâtre proprement dit : les bagues et les anneaux doivent être retirés et tout pansement circulaire sous un plâtre doit être proscrit ; on enfi le sur la peau lavée et séchée un jersey tubulaire (« stockinette ») de taille adaptée, sans plis ; on rembourre par du coton cardé ou de la ouate synthétique en protégeant : les zones saillantes potentiellement dangereuses : au membre supérieur : épicondyles latéral et médial, olécrane, styloïde ulnaire ; au membre infé- rieur : tête fi bulaire, tubérosité tibiale antérieure, malléoles ; les zones richement vascularisées ou innervées : au membre supérieur : pli du coude et artère humérale et nerf médian, gouttière épitrochléenne et nerf ulnaire, face antérieure du poignet et nerf médian ; au membre infé- rieur : creux poplité, face postérieure de la fi bula et nerf fi bulaire commun) ; certains ne rembourrent jamais, préférant mouler plus étroitement le plâtre ; les bandes plâtrées sont appliquées sans tension mais sans pli, en insistant en épaisseur sur les zones soumises à des contraintes (pied, articulations) ; la confection défi nitive n’est fi nie qu’une fois la dessiccation complète obtenue

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Un plâtre abandonné trop tôt, humide en cours de dessiccation se fi ssure et prend une position vicieuse. Par ailleurs la solidité défi nitive de l’appareil plâtré n’est pas acquise avant 36 à 48 heures, après quelques heures pour les immobilisations en résine.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
la fente du plâtre : si un plâtre circulaire est réalisé immédiatement après un trau- matisme aigu pour un traitement orthopédique ou en complément d’une chirurgie d’ostéosynthèse interne, il doit être fendu immédiatement d’une extrémité à l’autre, jusqu’au jersey – pour être sûr de ne pas laisser une bride compressive – et l’on écarte légèrement les deux berges du plâtre pour permettre l’expansion de l’œdème cause de compression ; c’est pour cette raison que la confection d’une gouttière (attelle) est la règle immédiatement après un traumatisme

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5208961322252]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5208963419404]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5208965516556]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5208973380876]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5208983342348]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5208985439500]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Vérifi cation immédiate du plâtre après sa confection :

Vérification des extrémités du plâtre : Vérifi er qu’elles ne soient pas trop coupantes et qu’elles n’appuient pas sur la peau ; sinon il faut les éverser et non les recouper car cela déstabiliserait le plâtre ; vérifi cation que le plâtre n’est pas trop serré, c’est-à-dire vérifi er la mobilité et sensibilité des doigts et des orteils et de la circulation : Vérifi er que les orteils et les doigts peuvent s’étendre complètement, qu’ils ont une sensibilité normale, que la circulation périphérique est bonne qu’ils ont une couleur et une circulation normales (Fig. 5)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
vérifi cation de la longueur du plâtre qui ne doit pas gêner le mouvement de fl exion des métacarpo-phalangiennes ou du genou (Fig. 6), ni inversement avoir des appuis trop courts source de souff rance cutanée, c’est-à-dire un appui complet sur la diaphyse ulnaire et sur la tubérosité tibiale antérieure (Fig. 7)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
les retouches doivent être limitées aux extrémités et à un éventuel renforcement de l’épaisseur du plâtre ; si l’immobilisation n’est pas correcte le plâtre doit être refait immédiatement

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPES DE CONFECTION CORRECTE D’UNE CONTENTION PLÂTRÉE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Vérifi cation par un contrôle radiographique de face et de profi l du segment osseux concerné pour s’assurer de la qualité du geste réalisé (c’est-à-dire que la réduction est correcte), de la position correcte d’immobilisation et de la qualité de l’immobilisa- tion (sur la radiographie un espace clair trop important entre le membre et le plâtre traduit un plâtre trop lâche)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre supérieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Th oraco-brachial » : appuie sur le thorax, le bras et l’avant-bras pour l’immobi- lisation de l’épaule ou de l’humérus (Fig. 8)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre supérieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Brachio-anté-brachio-palmaire » : prend le bras, le coude et l’avant-bras pour l’immobilisation du coude (Fig. 9)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre supérieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Plâtre pendant » : plâtre spécial entrepris pour les fractures de la diaphyse humérale. Son rôle n’est pas de contenir directement le foyer de fracture. Le poids proprement dit du « plâtre pendant » agit en position debout ou assise par un eff et de traction qui aligne les segments osseux et maintient la réduction. Pour maintenir cet eff et lorsque le patient est couché, on réalise une légère traction sur le « plâtre pendant » par une fi celle au bout de laquelle est appliqué un poids de un kg à deux kg dans l’axe de l’humérus sur le plan du lit (Fig. 11)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre supérieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Anté-brachio-palmaire » (« manchette plâtrée ») : prend l’avant-bras et le poignet, mais libère les articulations métacarpo-phalangiennes (Fig. 10)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre inférieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Au membre inférieur

« Pelvi-Dorso-Pédieux » (« PDP ») : appuie sur le pelvis et sur tout le membre inférieur, pour l’immobilisation de la hanche et de la partie proximale du fémur. Le bermuda plâtré immobilise les deux hanches, l’hémi-bermuda plâtré limite l’immobilisation à une seule hanche (Fig. 12).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre inférieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Cruro-pédieux » : prend cuisse, genou, cheville (Fig. 13)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre inférieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Cruro-sus-malléolaire » (« genouillère ») : appuie sur la patella, s’arrête au-dessus de la cheville (Fig. 14)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre inférieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Botte » : appuie sur la tubérosité tibiale antérieure, les malléoles, immobilise la cheville. Le plâtre doit remonter au-dessus de la tête de la fi bula et non la dégager, car le nerf fi bulaire commun passe en dessous au niveau du col et serait alors traumatisé. Quand il s’agit d’une « botte de marche », l’appui est autorisé (Fig. 15)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au membre inférieur
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Plâtre de Sarmiento » : utilisé pour les fractures de la diaphyse tibiale. La méthode de Sarmiento consiste en une immobilisation compressive circulaire du seul segment fracturé. La mobilisation articulaire sus- et sous-jacente est précoce et l’appui transforme les contraintes appliquées à la périphérie du segment fracturé en force compressive favorable à l’ostéogenèse ; elle est entreprise en général après 21 jours en relais précoce des autres plâtres ; le risque de déplacement de la fracture est important (Fig. 16)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209025547532]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209027644684]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209029741836]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209037081868]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209039179020]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209041276172]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209043373324]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209051761932]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209053859084]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au rachis
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Au rachis

« Plâtre de Boehler » (« corset ») : appuie en avant sur le sternum et en arrière sur le sacrum et les épines iliaques postéro-supérieures (points d’appui à bien protéger) pour l’immobilisation du rachis dorsal et lombaire. Il ne doit être réalisé qu’après récupération du transit intestinal c’est-à-dire généralement trois à quatre jours après la fracture vertébrale ou la chirurgie du rachis. Il est fenêtré pour permettre l’expansion gastrique. La longueur du corset devra permettre une fl exion libre des hanches et une marche normale (Fig. 17)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES PRINCIPAUX PLÂTRES RÉALISÉS : Au rachis
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
« Minerve » : idem au corset de Boehler avec appuis complémentaires en avant sur le menton et le front et en arrière sur l’occiput pour l’immobilisation du rachis cervical, dorsal et lombaire (Fig. 18)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
La surveillance consiste à s’assurer qu’immédiatement après la confection du plâtre et pendant toute la durée de l’immobilisation par plâtre ces conseils soient respectés. Il serait souhaitable que tout porteur d’un plâtre soit revu 48 heures après sa confection par celui qui l’a réalisé pour le surveiller.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Dire au patient que l’œdème dû à la blessure peut entraîner une impression d’être « serré » dans le plâtre ou l’attelle pendant les 48 à 72 premières heures. S’il s’agit d’une attelle, en fonction de l’œdème, le patient peut desserrer la bande qui la maintient jusqu’à ce que cela soit plus confortable, mais sans quitter l’attelle. Une fois que le gonfl ement initial a diminué, l’attelle appropriée ou le plâtre lui permettra généralement de poursuivre ses activités quotidiennes avec un minimum d’inconvénients. Il est très important de faire diminuer l’œdème : cela fera diminuer la douleur et favorisera la guérison. Pas de vêtements roulés à la racine du membre au-dessus du plâtre qui pourraient faire garrot. Surélever le membre immobilisé, surtout dans les premiers jours après le traumatisme ou l’acte opératoire, au-dessus du niveau du cœur :

– au membre supérieur : debout, maintien par une écharpe de façon à ce que le poignet soit plus haut que le coude par rapport à l’hori- zontale, main surélevée sur un coussin lors du décubitus (Fig. 19)

– au membre inférieur : le plus souvent dans la journée, être assis avec le talon reposant sur une chaise afi n que la cheville soit surélevée par rapport au genou ; la nuit, surélever les pieds du lit de cinq à dix cm (Fig. 20)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209071684876]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Faire souvent des exercices – surtout au membre inférieur – de contrac- tions isométriques sous plâtre, des mobilisations des articulations sus- et sous-jacentes laissées libres par l’immobilisation, surtout au niveau des articulations des doigts et des orteils (Fig. 21)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Glacer : appliquer de la glace placée dans un sac plastique qui doit épouser le plâtre ou l’attelle au niveau de la blessure sur une grande longueur et non le toucher en un seul point

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Il faudra : garder le plâtre sec : Ne pas mouiller le plâtre même s’il s’agit d’une immo- bilisation en résine. L’humidité aff aiblit le plâtre et le rembourrage humide sur la peau peut causer une irritation. Utilisez deux couches de plastique ou acheter des sacs spéciaux imperméables à l’eau pour le garder au sec pendant qu’il se douche ou baigne. Même si le plâtre est recouvert, ne pas l’immerger ou le tenir sous l’eau courante car un simple trou d’épingle dans la couverture plastique peut aller jusqu’à détremper la blessure sous-jacente ; ne pas vernir le plâtre ce qui empêcherait l’évaporation naturelle et entraî- nerait une macération ; évitez la saleté, le sable, toute poudre à l’intérieur de l’immobilisation ; rembourrage : Ne pas le retirer de l’immobilisation ; recoupe du plâtre : Ne pas casser ou couper les bords du plâtre sans le demander à un médecin

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
aspect du plâtre : Inspecter régulièrement le plâtre. S’il devient craquelé ou s’il se développe des points mous, s’il est cassé contacter rapidement un médecin (Fig. 22) ; taches apparaissant sur le plâtre d’autant qu’elles s’accompagnent d’odeurs nauséabondes : Elles traduisent une suppuration de la peau sous le plâtre : contacter rapidement un médecin

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dire au patient à propos de la tolérance cutanée du plâtre : démangeaisons : Ne pas se gratter sous le plâtre, ne pas mettre d’objets tels que des aiguilles à tricoter à l’intérieur de l’immobilisation pour gratter la peau qui démange et qui pouurait s’infecter. Ne pas appliquer dessus de poudre ou de déodorant. Si la démangeaison persiste et gêne vraiment, contacter un médecin qui pourrait prescrire un médicament de type antihistaminique ; hypertrichose : Souvent constatée sous le plâtre, elle se régularisera rapi- dement après l’ablation défi nitive du plâtre ; peau : Inspecter la peau autour du plâtre. Si la peau devient rouge ou à vif autour du plâtre, contacter rapidement un médecin

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dire au patient porteur d’un plâtre de marche : Ne pas marcher dessus jusqu’à ce qu’il soit complètement sec et dur. Il faut environ une heure pour les immo- bilisations en résines et 36 à 48 heures pour que les immobilisations en plâtre deviennent assez dures pour marcher dessus.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dire au patient porteur d’un corset : Limiter la dilatation gastrique en fractionnant sa prise alimentaire en cinq repas par jour, en supprimant les boissons gazeuses et le mâchage de chewing-gums

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Ces exercices aideront à récupérer une force musculaire normale, à conserver une mobilité des articulations et préviendront ainsi leur raideur

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dire au patient que dès qu’il (elle) est pubère, il devra IMPÉRATIVEMENT suivre un traitement anticoagulant quotidien préventif de la phlébite pour tout plâtre de membre inférieur que l’appui soit autorisé ou non ou de corset pour fracture du rachis. Comme de façon habituelle avec ce traitement anticoagulant, il devra réaliser une prise de sang deux fois par semaine pour contrôler la bonne tolérance sanguine et consulter son médecin traitant immédiatement avec les résultats de cette prise de sang. Ce traitement ne doit pas être interrompu sans avis médical

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dire au patient que pour le suivi du traitement par plâtre, il devra IMPÉRATI- VEMENT se présenter aux consultations de suivi qui comportent un contrôle radiologique de face et de profi l du segment immobilisé ; ces rendez-vous sont prescrits de façon systématique le plus souvent à J2, J8, J21, J45, puis selon le cas tous les mois

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209090559244]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES CONSEILS À DONNER AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209069587724]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - DIRE, EXPLIQUER, ÉCRIRE LES SIGNES D’ALARMES AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dire au patient qu’il y a une interdiction de conduite d’un véhicule avec une immobilisation plâtrée (conduite risquée, responsabilité engagée et non-prise en charge par les assurances…)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - DIRE, EXPLIQUER, ÉCRIRE LES SIGNES D’ALARMES AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dire au patient à propos de l’ablation du plâtre, qu’il ne doit jamais l’enlever par lui-même : il existe un risque de couper la peau ou d’empêcher la consolidation normale de la blessure car un os fracturé a besoin de plusieurs semaines à plusieurs mois pour se ressouder. Même si la douleur habituellement s’arrête bien avant que l’os soit assez solide pour supporter les contraintes physiques de la vie quoti- dienne, l’immobilisation devra être portée jusqu’à ce que l’os soit complètement consolidé et puisse supporter ces contraintes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - DIRE, EXPLIQUER, ÉCRIRE LES SIGNES D’ALARMES AU PORTEUR D’UN PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Dire au patient que cela correspond aux situations suivantes :

aucun médicament ne calme la douleur du membre ;

la douleur ne fait qu’augmenter ; le patient a l’impression que l’attelle ou le plâtre sont trop étroits ; il existe une sensation de brûlure ou de picotements ou de trop de pression sur la peau ; il existe un engourdissement ou des picotements dans la main dans les doigts ou dans le pied dans les orteils ; il existe une perte de la possibilité de bouger activement les orteils ou les doigts ; les orteils ou les doigts sont décolorés ou blancs ou froids voire glacés ; il est apparu une ou plusieurs taches sur le plâtre et une odeur nauséabonde ; le patient a de la fi èvre, des douleurs respiratoires, crache du sang ; le patient porteur de corset présente une intolérance gastrique, des nausées voire des vomissements

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Le syndrome compartimental : son apparition peut être retardée par rapport à l’accident de quelques heures à quelques jours ; la cyanose des extrémités liée à la compression veineuse en est le premier signe ; le mécanisme du syndrome compartimental est une augmentation de la pression dans les compartiments musculaires inextensibles du fait du plâtre inextensible (Fig. 3), de l’œdème et de l’hématome post-traumatiques, entraînant une ischémie artériolaire ; ceci conduit à l’ischémie nerveuse et à la nécrose musculaire suivie de rétraction tendineuse.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Les signes cliniques et les symptômes sont liés à l’ischémie tissulaire et n’ont rien de spécifi ques : des douleurs spontanées très intenses avec sensation de tension, hors de propor- tion avec le traumatisme ; des douleurs à la palpation des masses musculaires tendues, examen diffi cile avec un plâtre ; des douleurs à la contraction volontaire mais surtout à la mise en tension passive des muscles concernés par des manœuvres d’étirement ; Exemple à la jambe : la douleur à l’extension passive des orteils peut traduire un syndrome du compartiment postérieur profond tandis qu’une douleur à la fl exion passive des orteils traduit un syndrome du compartiment antérieur ; les paresthésies et l’hypoesthésie dans un territoire cutané distal traduisent la souff rance ischémique du nerf qui traverse le compartiment concerné ; une anesthésie ou une paralysie des extrémités peut apparaître

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
L’identifi cation des muscles à la manœuvre d’étirement douloureux et du nerf atteint permettent de localiser précisément le compartiment en état d’hyperpression. Sur un même segment de membre, un ou plusieurs compartiments peuvent être concernés.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
ATTENTION : Les pouls distaux sont normalement présents. En cas d’absence des pouls, il faut suspecter une lésion vasculaire, elle-même responsable d’un syndrome compartimental par ischémie

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Le traitement est une urgence avant six heures car les phénomènes deviennent ensuite irréversibles si la compression dure plus longtemps

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dès le diagnostic évoqué, le plâtre doit être immédiatement ouvert largement voire enlevé, ce qui met en évidence la tension des compartiments musculaires augmentés de volume (Fig 25). Si la régression des symptômes n’est pas rapidement obtenue dans les trois ou quatre heures le diagnostic est très vraisemblable et un traitement chirurgical s’impose.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
La mesure des pressions à l’intérieur des compartiments confi rme le diagnostic mais ne doit pas retarder le traitement (la pression tissulaire est pathologique quand elle devient supérieure à 30 mmHg)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
La fasciotomie est le geste salvateur de décompression, seul capable d’éviter les séquelles. La peau est laissée ouverte et ne sera refermée qu’après quelques jours et la fonte de l’œdème

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Si le traitement est tardif, la nécrose musculaire est irréversible, à l’origine de rétrac- tions tendineuses et de déformations : au membre supérieur : fl exion du poignet, hyper-extension des métacarpo- phalangiennes et fl exion des phalanges par rétraction des fl échisseurs des doigts à l’avant-bras réalisent le syndrome de Volkmann correspondant à la séquelle de l’évolution défavorable (Fig. 26) ; au membre inférieur : griff e des orteils par rétraction des muscles fl échisseurs à la jambe

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LOCORÉGIONALES DES PLÂTRES : LE SYNDROME COMPARTIMENTAL
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Les moyens de prévention correspondent à une suppression des causes externes : réalisation seulement d’une gouttière après un traumatisme – c’est un risque, presque une faute de mettre un plâtre circulaire d’emblée ; ne pas réaliser une immobilisation brachio-anté-brachio-palmaire dont l’angle de fl exion du coude est supérieur à 90° ; pas de marques dans le plâtre ou de striction due à une bande de plâtre dans un pli de fl exion ; pas de manche roulée à la racine du membre ; surélever le membre pour faciliter le retour veineux et ne pas amorcer le cercle vicieux de l’hyperpression sous plâtre

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LIÉES À UN DÉFAUT DU PLÂTRE : LES COMPRESSIONS LOCALES --> Surveillance des complications cutanées et infectieuses
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Les escarres

La nécrose cutanée succédant à une irritation cutanée ou à des phlyctènes peut être due à une compression permanente prolongée, à des frictions répétées par exemple par un plâtre de marche mal ajusté ou qui l’est devenu. De plus cette plaie cutanée peut s’infecter. Une douleur, un fébricule, des ganglions proximaux, une odeur nauséabonde au niveau du plâtre, des taches notamment au coude ou au talon peuvent signaler une escarre sous plâtre infectée au niveau d’une saillie osseuse. Le traitement au minimum nécessite de réaliser le découpage d’une « fenêtre » dans le plâtre pour des soins locaux. On refermera la fenêtre pour éviter l’hyper- pression et le cisaillement de la peau sur les berges de la fenêtre (Fig. 27)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LIÉES À UN DÉFAUT DU PLÂTRE : LES COMPRESSIONS LOCALES --> Surveillance des complications cutanées et infectieuses : Escarres
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Chez les enfants se méfi er et rechercher un objet qui a pu être glissé et abandonné dans le plâtre. Les reliefs anatomiques à protéger et à surveiller sont nombreux : les styloïdes radiale et cubitale, la tubérosité tibiale antérieure et les malléoles, les apophyses épineuses, les crêtes iliaques et le sacrum pour les plâtres pelvi-pédieux et les corsets, le menton et l’occiput pour les minerves

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LIÉES À UN DÉFAUT DU PLÂTRE : LES COMPRESSIONS LOCALES --> Surveillance des complications cutanées et infectieuses
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

L’arthrite

Par exemple, une entorse de la cheville avec une escarre d’immobilisation de la malléole interne peut entraîner une arthrite de la cheville

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LIÉES À UN DÉFAUT DU PLÂTRE : LES COMPRESSIONS LOCALES --> Surveillance des complications cutanées et infectieuses
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

L’ostéite du foyer de fracture

Le point de départ peut être une abrasion cutanée, une plaie. Il peut s’agir également d’une fracture ouverte ou d’une fracture ostéosynthésée qui peut se compliquer d’une infection de la plaie cutanée, voire d’une ostéite aiguë sur matériel d’ostéosynthèse. Une souillure du plâtre, une douleur, de la fi èvre, des ganglions proximaux, une odeur nauséabonde sont des signes d’appel qui conduisent à l’ablation du plâtre et à l’examen de la cicatrice, puis à des prélèvements bactériologiques, à la mise à plat de la plaie et à l’antibiothérapie si nécessaire. Si l’infection est trop sérieuse il y a parfois changement du type d’immobilisation et passage au fi xateur externe.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - LES COMPLICATIONS LIÉES À UN DÉFAUT DU PLÂTRE : LES COMPRESSIONS LOCALES --> Surveillance des compressions nerveuses
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Surveillance des compressions nerveuses

La recherche de signes de souff rance du nerf fibulaire commun, menacé dans son site autour du col de la fi bula, la recherche de signes de souff rance du nerf ulnaire menacé dans son site dans la gouttière épitrochléo-olécranienne, moins fréquemment la recherche de signes de souff rance du nerf radial menacé en arrière et en dehors de la diaphyse humérale à 10 cm au-dessus du coude doivent être systématique : paresthésies, dysesthésies, douleur localisée, troubles de la sensibilité épicritique jusqu’à la vraie anesthésie, voire paralysie isolée dans le territoire du nerf fi bulaire commun, du nerf ulnaire, du nerf radial respectivement.

Le traitement consiste en l’ablation du plâtre et à en refaire un autre sans compression

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DES COMPLICATIONS THROMBOEMBOLIQUES
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
C’est essentiellement la recherche de phlébite qui peut aboutir à l’embolie pulmonaire. Le plus souvent infra-clinique, elle est fréquente malgré la prévention systématique par héparine de bas poids moléculaire en cas d’immobilisation plâtrée au membre inférieur ou par corset après fracture rachidienne

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DES COMPLICATIONS THROMBOEMBOLIQUES
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
La phlébite sera suspectée sur la douleur du mollet sous plâtre, l’augmentation du pouls plus que ne le voudrait la température, un fébricule, un œdème sous-jacent du dos du pied, une cyanose des extrémités. Du fait du plâtre, on ne peut rechercher ni le choc rotulien, ni le signe de Homans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DES COMPLICATIONS THROMBOEMBOLIQUES
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Dès qu’il existe une suspicion clinique le plâtre doit être alors coupé en bivalve, voire enlevé ; on réalise un examen clinique du mollet sans recherche du signe de Homans car il existe un risque de déplacement de la fracture. On réalise un examen écho- doppler veineux et éventuellement une phlébographie qui présente un intérêt pour certaines formes proximales de phlébites

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DES COMPLICATIONS THROMBOEMBOLIQUES
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Une anxiété anormale, un point douloureux thoracique, un crachat sanglant, une détresse respiratoire doivent conduire à réaliser un angioscanner en urgence à la recherche d’une embolie pulmonaire. ¢ Le diagnostic confi rmé un traitement anticoagulant curatif est instauré immédiatement.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DE L’APPARITION DE TROUBLES GÉNÉRAUX
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
¢ Un plâtre thoraco-brachial ou un appareil plâtré de membre supérieur « coude au corps » peut provoquer une gêne respiratoire. Ce type d’immobilisation est théori- quement proscrit chez les insuffi sants respiratoires, les obèses, les patients porteurs de fractures de côtes. ¢ Les corsets ou les plâtres pelvi-pédieux entravent la dilatation épigastrique ou abdo- minale postprandiale et gênent la fl exion des cuisses sur le bassin. On réalise des aménagements suffi sants. ¢ Les corsets peuvent entraîner l’apparition d’occlusions fonctionnelles avec nausées et vomissements. Ceci nécessite en urgence une aspiration gastrique par sonde que l’on laisse en place jusqu’à la disparition des symptômes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DE L’EFFICACITÉ DU PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Les attelles généralement confectionnées juste après la fracture, ne procurent pas une immobilisation rigide. Quand l’œdème dû au traumatisme se résorbe et alors que les muscles s’amyotrophient, elles ne vont plus être effi cace et devront être remplacées par un plâtre circulaire plus continent

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DE L’EFFICACITÉ DU PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
On peut transformer l’attelle en plâtre circulaire, c’est-à-dire que l’on « circularise » l’attelle par des bandes de plâtre circulaires ; s’il n’existe pas de risques de déplace- ment on enlève l’attelle et l’on refait complètement l’immobilisation. De même un plâtre circulaire qui a été fendu, une fois l’œdème disparu, sera circularisé pour le renforcer (Fig. 28)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DE L’EFFICACITÉ DU PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
On doit s’assurer de la solidité du plâtre (cassure du plâtre en cas de marche trop précoce) et de sa solidité pour les jours à venir (Fig. 22). Il faut alors dès lors le renforcer ou le refaire

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DE L’EFFICACITÉ DU PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
On doit s’assurer lors des visites de contrôle de l’effi cacité du plâtre après la résorption continue de l’œdème et l’amyotrophie progressive : le membre fl otte alors dans le plâtre qui devient ineffi cace. Pour l’apprécier on tire sur le plâtre qui descend alors trop et les doigts ou les orteils « disparaissent » (Fig. 29). De même le contrôle radio- graphique montrerait un espace clair trop important entre le membre et le plâtre traduisant un plâtre trop lâche.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE D’UN DÉPLACEMENT SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Alors que la fracture était initialement bien réduite ou alors que la luxation était réduite, elles peuvent se déplacer sous plâtre. Cela peut se traduire par l’apparition d’une douleur secondaire mais le plus souvent c’est une constatation lors du suivi régulier par radiographies de contrôle. Ce risque de déplacement existe jusqu’à la consolidation totale.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209176018188]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DE L’EFFICACITÉ DU PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209178115340]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DE L’EFFICACITÉ DU PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE D’UN DÉPLACEMENT SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Ce déplacement secondaire doit être dépisté avant la fi n de la troisième semaine afi n de pouvoir réaliser facilement une nouvelle réduction ou une ostéosynthèse

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE D’UN DÉPLACEMENT SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
Les déplacements sous plâtre sont souvent favorisés par : le traitement : mauvaise indication initiale ou indication limite de la méthode par plâtre (fracture instable, localisation…), immobilisation de mauvaise qualité technique ; le patient : mauvaise observance du traitement (appui non respecté…), dégradation et fragilisation du plâtre ; la dégradation de l’immobilisation : fonte de l’œdème péri-fracturaire, résorption de l’hématome péri-fracturaire, amyotrophie d’immobilisation

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE D’UN DÉPLACEMENT SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie
On doit s’assurer du maintien de la réduction de la fracture ou de la luxation et suivre la consolidation par des contrôles radiologiques de face et de profi l du segment immobilisé de façon systématique et régulière, le plus souvent à J2, J8, J21, J45, puis selon le cas tous les mois

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE D’UN DÉPLACEMENT SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

Écrire sur l’ordonnance radiographies AVEC plâtre (ne pas écrire « sous plâtre » qui peut être lu rapidement comme « sans plâtre » et aboutir à un retrait délétère).

Après ce contrôle radiographique, la poursuite du traitement doit être adaptée selon trois options :

  • la fracture ne s’est pas déplacée ou le déplacement de la fracture reste encore acceptable : on poursuit le même traitement en améliorant l’immobilisation si elle est devenue trop lâche par « circularisation » d’une attelle ou d’un plâtre circulaire fendu, voire la réfection totale de l’immobilisation ;

  • le déplacement de la fracture n’est pas acceptable : la fracture doit être réduite à nouveau, sous anesthésie, puis immobilisée en bonne position dans un nouveau plâtre. Parfois si la déformation est mineure on peut la corriger sans anesthésie par « gypsotomie » c’est-à-dire que l’on corrige la déformation osseuse contenue par le plâtre en réaxant le plâtre : après la section circulaire subtotale du plâtre au niveau de la déformation tout en gardant une charnière plâtrée à son opposé, on corrige la déformation en faisant bailler la tranche de section du plâtre et la position de correction souhaitée étant obtenue, on la bloque par une cale ; si la radiographie de contrôle montre alors une correction satisfaisante, on referme le plâtre dans cette nouvelle position (Fig. 30) ;

  • le déplacement de la fracture n’est pas acceptable : le traitement conservateur doit être abandonné. Un traitement chirurgical (ostéosynthèse après réduction) est généralement entrepris

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209199349004]
SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE D’UN DÉPLACEMENT SOUS PLÂTRE
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




SURVEILLANCE D’UN MALADE SOUS PLÂTRE - SURVEILLANCE DES COMPLICATIONS OSTÉO-ARTICULAIRES
#361 #Cours #Facultaires #Médecine #Orthopédie #Platre #Surveillance #Traumatologie

SURVEILLANCE DES COMPLICATIONS OSTÉO-ARTICULAIRES

Elles surviennent plus tardivement après la pose de l’immobilisation plâtrée. Elles correspondent à : la raideur : Habituelle quand l’immobilisation est prolongée, surtout si la fracture est articulaire, le sujet âgé. Elle récupère normalement avec la rééducation ; l’ostéoporose : Elle est de non-usage. C’est un phénomène transitoire ; le Syndrome Douloureux Régional Complexe de type 1 (SDRC) : c’est un phénomène de localisation segmentaire assez fréquent à la main et au pied. Son origine est probablement sympathique, le terrain est souvent particulier : éthylisme, diabète, psychologique (anxiété), surtout sexe féminin post-ménopausique. Il n’y a aucune relation avec l’importance du traumatisme ; après l’immobilisation pour un traumatisme, il existe une douleur continue à la main ou au pied, une allodynie ou une hyperalgésie, un œdème local, une chaleur locale plus importante ou une anomalie de l’activité sudoro-motrice dans la zone douloureuse, la peau est fi ne et luisante ; radiographiquement il existe une ostéoporose pommelée très marquée avec conser- vation de l’interligne articulaire ; le traitement nécessite une prise en charge globale ; il associe les traitements antal- giques et la kinésithérapie après ablation du plâtre ; il est très long parfois supérieur à six mois, un an

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - INTRODUCTION
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
L’épaule est un complexe articulaire constitué de : 3 articulations dites vraies : gléno humérale (la principale) ; acromio claviculaire ; sterno claviculaire. 2 plans de glissement : sous acromio deltoïdien ; scapulo thoracique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - INTRODUCTION
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
L’environnement tendino-musculaire péri-articulaire (coiff e des rotateurs) est particulièrement exposé dans la cinétique de l’épaule, véritable pièce d’usure. Les lésions de la coiff e sont particulièrement fréquentes après 50 ans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Fréquente +++, dans 95 % des cas il s’agit d’une luxation antérieure. Ceci s’explique en partie par le caractère non congruent de l’articulation gléno-humérale (énarthrose) et le diff érentiel de taille entre une petite glène scapulaire presque plate et le développé de la tête humérale hémisphérique. La contention articulaire est assurée par l’appareil capsulo-ligamentaire et le labrum (bourrelet) et par les muscles périphériques

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale (11 % des traumatismes de l’épaule)

Définition

Perte de contact entre la tête humérale qui passe en avant de la glène scapulaire entraînant des lésions du complexe capsulo-labral antéro-inférieur. Lésion de Bankart, voire véritable décollement capsulo périosté de Broca et Hartman.

Parfois également fracture du rebord glénoïdien antéro-inférieur.

Très fréquemment une encoche céphalique postéro-supérieure (de profondeur variable). La tête humérale se trouvant impactée contre le rebord glénoïdien antéro-intérieur : encoche de Malgaigne ou Hill Sachs.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Classifi cation (Fig. 2) Selon la position de la tête humérale luxée par rapport à l’apophyse cora- coïde, on parlera de luxation extra, sous ou intra-coracoïdienne

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209673305356]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209675402508]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Mécanisme Il est indirect, il s’agit d’une chute sur la main ou sur le coude membre en rétro- pulsion rotation externe. Beaucoup plus rarement direct (chute sur le moignon de l’épaule avec impact postéro-externe)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Contexte Sujet jeune fréquemment au décours d’activité sportive. À part, les luxations ou subluxations sans traumatisme ou suite à un simple faux mouvement. En l’absence d’antécédent traumatique, penser à une hyperlaxité constitutionnelle

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Tableau clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Clinique

Le patient, très algique, se présente dans la classique attitude du traumatisé du membre supérieur (soutenant le bras lésé par le membre sain). Le membre est en position de légère abduction rotation externe. L’inspection et la palpation permettront de préciser : le coup de hache externe ; le signe de l’épaulette (saillie de l’acromion) ; la saillie de la tête humérale en avant, dans le sillon delto pectoral ; l’élargissement antéro-postérieur de l’épaule de profi l. Signe de BERGER : irréductibilité de l’abduction rotation externe = à rechercher avec douceur. Pas de testing de mobilité active (douleur ++)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Les complications précoces
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Les complications précoces

Elles seront à rechercher et ce bilan sera noté dans l’observation (heure précisée). En cas d’anomalie, le blessé sera prévenu. Neurologique surtout après 40 ans. Essentiellement atteinte du nerf axillaire, testé par l’analyse comparative de la sensibilité du moignon de l’épaule. Une atteinte des autres nerfs sera également recherchée : nerf radial++ voire plexus complet. Vasculaire. Abolition des pouls périphériques. Urgence ++

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Le bilan radiographique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Le bilan radiographique

Il sera toujours demandé avant toute tentative de réduction ++++. Il comportera un cliché de face et un profi l de LAMY ± incidence de GARTH = clichés ne demandant aucune mobilisation douloureuse pour le patient. Confi rmation du diagnostic avec classement possible en extra sous ou intra- coracoïdienne selon la position de la tête humérale. La diaphyse humérale se projette en abduction. Recherche d’un trait de fracture associé : du col huméral, du tubercule majeur, de la glène

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> La réduction
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

La réduction

Elle doit être réalisée en urgence et en douceur ++++ Sous sédation simple le plus souvent. Manœuvre de MILCH : bras amené en rotation externe et abduction progressivement jusque 150° puis la tête humérale est repoussée et le bras est ramené en rotation médiale coude au corps. Manœuvre de KOCHER ; le bras est placé en adduction puis rotation latérale. Mais en cas de luxation intra-coracoïdienne, de fracture associée (trait en regard du col huméral ++, fracture du trochiter) ou d’irréductibilité ou de complications, la réduction sera réalisée sous Anesthésie Générale. Exceptionnellement réduction à ciel ouvert en cas de fracture associée ou d’irré- ductibilité par incarcération (capsulaire ou bicipitale)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> La réduction
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Le membre est immobilisé coude au corps (type DUJARRIER)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Après réduction
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Après réduction

Sont indispensables :

Une nouvelle évaluation clinique.
Signes neurologiques : apparition ou au contraire disparition de ceux notés en pré-réductionnel.
Signes vasculaires réapparition des pouls périphériques. Ces éléments de l’examen seront notés dans l’observation clinique (heure précisée).

Un bilan radiographique : Face, P LAMY, incidence de GARTH (incidences réali- sables sans aucune mobilisation douloureuse du blessé). Vérifi er la réduction. Déceler une lésion osseuse associée plus facilement visible après réduction : au niveau de la glène antéro-inférieure (Fig. 6)

Au niveau de l’extrémité supérieure de la tête humérale : fracture du tubercule majeur, encoche postéro-supérieure de la tête humérale (encoche de MALGAIGNE ou HILL SACHS) (Fig. 7).

Si nécessaire (fracture associée) un bilan scanographique sera demandé.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> La durée d’immobilisation
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

La durée d’immobilisation

Elle est classiquement de 3 semaines bien qu’il n’y ait pas de consensus sur l’intérêt d’une immobilisation prolongée sauf pour les très jeunes à haut risque de récidive (jusqu’à 6 semaines). Elle sera plus courte pour les sujets d’âge mûr (risque de raideur)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> le suivi
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Le suivi = indispensable (prévenir ou déceler les complications tardives +++)

Sujet jeune. Le risque de récidive est nettement corrélé au jeune âge du patient lors du premier incident +++. Il faut donc l’en prévenir. Prévoir une rééducation pour renforcement des rotateurs internes et reprogrammation proprioceptive. Attention aux sports à risque.

Sujet d’âge mûr. Risque de lésions associées = majoré : défi cit neurologique, fracture du tubercule majeur, rupture de coiff e +++, capsulite rétractile. Importance du suivi en consultation, intensifi cation de la rééducation, examens complémentaires (arthroscanner-coiff e, EMG-nerf axillaire).

Sujet âgé. La luxation survient dans un contexte de rupture préalable de la coiff e des rotateurs. Risque d’impotence sévère dans les suites d’autant que l’association d’une lésion nerveuse associée n’est pas exceptionnelle

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209695849740]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209701092620]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Tableau clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209708694796]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Le bilan radiographique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209717869836]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Après réduction
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209719966988]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation antérieure aiguë de la gléno-humérale --> Après réduction
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Contexte : âge jeune lors du premier incident +++ (facteur de risque essentiel) ; sport à risque (armé contré++) ; sport de haut niveau. Lésions anatomiques : lésions associées à la première luxation : – Fracture de la glène antéro-inférieure = Diminution de la surface glénoïdienne ; – Lésions capsulo labrales étendues, BROCA et HARTMAN ; – Encoche de MALGAIGNE (HILL SACHS) profonde (dite enga- geante) ; non-cicatrisation des structures capsulo-labrales ; élongation globale des structures ligamentaires

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Évolution

Aggravation progressive des lésions anatomiques augmentant le risque de récidive (éculement glénoïdien). Incidents de plus en plus fréquents et faciles pour des gestes de plus en plus simples sans traumatisme. Sensation d’insécurité entre les incidents de luxation. Sensation de bras mort dans des positions forcées (traction axiale)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Examen clinique

Amplitudes articulaires (normales).


Tests Cliniques :

Test d’appréhension
Bras en abduction + rétropulsion + rotation externe, on applique doucement une poussée d’arrière en avant sur l’extrémité supérieure de l‘humérus, le patient signale une crainte de récidive (appréhension).

Hyperabduction (signe de GAGEY) :
Une main bloque fermement l’acromion, l’autre place le coude en abduction maximum. Une diff érence par rapport au côté opposé est en faveur d’une lésion capsulo labrale inférieure.

Sulcus sign (signe du sillon).
Traction axiale verticale sur le membre, apparition d’un sillon sous acromial en faveur d’une distension capsulaire inférieure (surtout dans le cadre des hyper-laxités constitutionnelles).

Tiroir antérieur sur patient en décubitus dorsal ou en position de procubitus) patient parfaitement détendu

Relocation Sign (signe de réduction) sur patient en décubitus, c’est la réduction de la tête humérale (après l’avoir amenée en subluxation) qui est perçue. Rétropulsion abduction rotation externe = subluxation puis antépulsion rotation interne (réduction). Manipulation douce++++++.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
La recherche de signe d’hyperlaxité est indispensable : hyperextension des coudes ; hyperextension des MCP ; contact pouce avant-bras en fl exion/inclinaison radiale du poignet ; hyperextension des genoux ; laxité cutanée, laxité de l’autre épaule ; pas d’antécédent traumatique vrai chez de très jeunes patients ; antécédent de luxations volontaires dans l’enfance

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale --> Examens complémentaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Examens complémentaires

Radiographies face 3 rotations – encoche visible en rotation interne surtout ; – perte de la condensation glénoïdienne antéro-inférieure ; – fracture de glène ; profi l de Lamy ; profi l de BERNAGEAU ou incidence de GARTH (éculement glénoïdien antéro-inférieur). Arthroscanner ++++ (ou Arthro-IRM) : évaluation des structures ostéo capsulo labrales antéro-inférieures +++ et de l’encoche céphalique postérieure (fi g. 9. a ,b). Beaucoup plus rarement mise en évidence d’une désinsertion capsulaire du côté huméral : HAGL lésion (Humeral Avulsion Gléno-Humeral Ligament)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209733598476]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale --> Facteurs de risque
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale --> Traitement chirurgical
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Traitement chirurgical (à ciel ouvert ou par arthroscopie) Remise en tension capsulo ligamentaire : Intervention de BANKART ; Capsulorraphie antérieure (entrecroisement de lambeaux capsulaires). Butée osseuse (LATARJET) par transposition et fi xation par vis en position antéro-inférieure de la partie horizontale de la coracoïde (et du coraco-biceps) + réinsertion capsulaire + eff et hamac sur le subscapulaire (=triple verrouillage de PATTE)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209746181388]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations antéro-inférieures récidivantes de la gléno humérale --> Examens complémentaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations Erecta
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Rares.

Secondaires à un traumatisme violent en abduction forcée. Spectaculaire, le patient arrive avec un bras en élévation rotation externe. Lésions capsulo ligamentaires antéro-inférieures +++. Risque vasculo nerveux (plexus)+++. Réduction urgente et sous anesthésie générale. Contrôle vasculaire ++ en post réductionnel. Risque de récidive +++ (luxations antéro-inférieures)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

1. Mécanisme
La tête humérale se déplace en arrière de la glène par mouvement en rotation interne.

2. Fréquence
Elle est beaucoup plus rare que les luxations antérieures : 1 à 4 % des luxations de l’épaule.

3. Contexte
Fréquentes au décours de crises comitiales ou d’électrocution, ou crise de délirium. Chercher une atteinte bilatérale ++ Traumatisme violent AVP sport de contact

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209755094284]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxations Erecta
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209760337164]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Tableau clinique

Attitude du traumatisé du membre supérieur. Membre en abduction rotation interne. Peu de déformation de l’épaule, proéminence de l’apophyse coracoïde, comblement de la région sous acromiale externe. La rotation externe active et passive est impossible +++++ (pathognomonique). La fl exion active du bras est conservée, mais le blessé ne peut placer sa main en supination lorsque son coude est en extension (s de l’aumône)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Bilan Radiographique

Diagnostic positif : cliché de face aspect de superposition de la tête humérale sur la cavité glénoïde = image dite en coucher de soleil (fi g. 11 b) ; profi l de Lamy, incidence de GARTH +++ Lésions associées : encoche céphalique antérieure de Mac LAUGHLIN (Fig. 11c) ; trait sagittal épiphyso-métaphysaire (fracture issue de l’encoche) ; fr du bord postérieur de la glène (exceptionnel).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Bilan Scanographique

Analyse de l’encoche et d’une possible fracture associée. Intérêt thérapeutique avant réduction si l’encoche paraît importante sur les clichés initiaux. Intérêt après réduction (évaluation du risque de récidive)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Complication

Encore souvent méconnue +++++ c’est son risque majeur. Évolution vers une luxation postérieure invétérée. Subluxation récidivante beaucoup plus rare que pour la luxation antérieure

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Traitement

Réduction sous anesthésie associant traction rotation externe et pression douce d’arrière en avant. Immobilisation en rotation neutre ou externe (3-4 semaines). En cas de luxation invétérée : réduction chirurgicale.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - LUXATIONS GLÉNO-HUMÉRALES : Luxation postérieure
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Cas particulier des subluxations postérieures volontaires : elles s’inscrivent le plus souvent dans le cadre d’une hyperlaxité constitutionnelle sans notion traumatique. L’imagerie est normale. L’abstention chirurgicale est la règle

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Rappel anatomique

L’articulation acromio-claviculaire est une petite articulation dont les amplitudes sont faibles mais qui est sollicitée en permanence et très diffi cile à stabiliser de façon stricte. Ses moyens de stabilisation sont : la capsule et les ligaments acromio-claviculaires ; les ligaments coraco-claviculaires surtout (Trapezoïde et Conoïde) ; la chape delto-trapézienne.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Mécanisme

Fréquente ++. Traumatisme direct : chute sur le moignon de l’épaule (vélo, judo, rugby…)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Examen clinique

Érosion cutanée fréquente. Attitude du traumatisé du membre supérieur. Impotence relative du membre supérieur. Tuméfaction ou surélévation de l’extrémité distale de la clavicule. Douleur élective à la palpation de l’extrémité distale de la clavicule. Mobilité verticale en touche de piano. Mobilité antéro-postérieure

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Classification

Le déplacement se fait vers le haut et l’arrière +++. Pour les lésions stades IV : perforations cutanées possibles ; irréductibilité et absence de touche de piano si la clavicule latérale est incarcérée dans le tissu musculo périosté ou fi xée au-dessus de l’acromion

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Lésions associées

lésions du plexus brachial : examen neuro ++ ; lésions complexes de la ceinture scapulaire ± thoracique (trauma violent ++, poly traumatisme) jusqu’au syndrome omo cléido thoracique (= lésion associée de la scapula± fractures de côtes).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Imagerie

Radiographies : face centrée sur l’acromio claviculaire (décalage frontal fracture distale de la clavicule) ; profi l de Lamy ; profi l axillaire (déplacement postérieur) ; en cas de doute : – clichés face en défi lé claviculaire comparatif avec mesure de la distance coraco-claviculaire ; – clichés comparatifs en traction axiale (démasquer le décalage) ; – clichés en abduction active (réductibilité) mais rarement en urgence ; Scanner en cas de lésions associées

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Traitement

Dépend de la sévérité de l’atteinte ligamentaire et du déplacement et également de la demande fonctionnelle du patient. Un certain nombre de disjonctions non stabilisées sont bien tolérées

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Traitement fonctionnel
immobilisation antalgique coude au corps (5 à 10 J) pour les lésions Stade I ou II.

Traitement orthopédique (St II et III) : strapping mais attention aux intolérances cutanées ; bandage coude au corps de type Dujarrier 21 à 30 J) pour les lésions St II ou III).

Traitement chirurgical (St III sujet jeune et sportif, St IV). De très nombreuses techniques sont proposées : pour les ligaments : – suture ; – ligamentoplastie par auto greff e tendineuse libre ; – ligamentoplastie artifi cielle coraco claviculaire ±stabilisation acromio claviculaire ; stabilisation acromio-claviculaire (arthrorise) : broches, hauban, vis ; fi xations coraco claviculaire par vis ou cerclage

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTION ACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Au stade chronique

Perte de force, aspect inesthétique, craquements. Tolérance clinique souvent correcte. Cliniquement mobilité claviculaire antéro-postérieure et verticale

Sensibilisation clinique par mouvement en adduction forcée et par traction axiale comparative.

Traitement. ligamentoplastie au ligament coraco acromial (technique de WEAVER et DUNN) ou par auto greff e ou artifi cielle + stabilisation acromio claviculaireet/ou coraco-claviculaire

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209797823756]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209801493772]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTIONACROMIO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - DISJONCTION STERNO-CLAVICULAIRE
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

DISJONCTION STERNO-CLAVICULAIRE

A. Fréquence Rares 3 % des traumatismes de l’épaule, avec une forme particulière de décollement épiphysaire chez l’enfant ou adolescent.

B. Mécanisme Suite traumatisme violent en compression sur le moignon de l’épaule. Association lésion thoracique ++.

C. Déplacement Antérieur le plus souvent bien toléré. Postérieur, + grave, risques vasculaires.

D. Diagnostic Diffi cile souvent tardif, Scanner > RX.

E. Traitement Orthopédique et parfois chirurgical (prudence ++ pour les déplacements postérieurs, proximité des gros vaisseaux)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Rappel anatomique et biomécanique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Rappel anatomique et biomécanique

La coiffe = tendons et Muscles : supra épineux abduction ; infra-épineux rotation externe ; teres Minor rotation externe ; subscapularis + longue portion du biceps rotation interne ;

La voûte acromio coracoïdienne : acromion ; ligament acromio-coracoïdien ; coracoïde.

Plan de glissement : bourse sous acromio deltoïdienne.

Biomécanique de la coiffe :

centrage humérus / glène ;

action motrice = abduction et rotations en synergie avec le Deltoïde +++ et autres « grands » = Dorsal, Rond et Pectoral (Latissimus Dorsi, Teres Major et Pectoralis Major) ; action stabilisatrice de la gléno humérale

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Classification des lésions
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Classifi cation des lésions

Selon le type de lésion : tendinopathie non rompue calcifi ante ; tendinopathie non rompue non calcifi ante ; rupture partielle superfi cielle : profonde ou intratendineuse ; rupture transfi xiante

Selon le mécanisme de la rupture : dégénérative (fréquence +++) par confl it sous acromial + lésions intrin- sèques intra-tendineuses dégénératives sur une zone anatomiquement mal vascularisée ; traumatique : – univoque sujet jeune et mécanisme en traction (subscapularis ++) ; – aggravant une lésion dégénérative sous-jacente (sujet d’âge mûr) ; – micro-traumatique.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Bilan clinique

Interrogatoire : âge, terrain médical (métabolique), coté dominant, tabagisme ; activités professionnelles ou sportives ; antécédents traumatiques ; mode de début progressif ou traumatique (faire préciser le mécanisme traumatique ++) ; siège et intensité de la douleur, circonstances et positions déclenchantes ; douleur nocturne +++ ; crise hyperalgique

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Inspection : morphotype (cyphose, scoliose, BMI) ; atrophie des fosses infra- et supra-épineuses (Fig. 14) — signe de Popeye (rupture de la longue portion du biceps) (Fig. 15)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Palpation : sensibilise l’évaluation de l’atrophie musculaire ; palpation des reliefs osseux (acromio claviculaire, coracoïde, coulisse bicipitale)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Évaluation des amplitudes :

Passives ; démasquer une raideur ++++ ou incapacité par douleur aiguë (épaule hyperalgique) ou accrochage sous acromial

Actives :

– élévation Antéro-Latérale (plan de l’omoplate) ;

– abduction ;

– rotation Externe coude au corps (RE1), en abduction (RE2) et en antépulsion (RE3) ;

– rotation Interne en abduction (RI2) ;

– = amplitudes cotées en degrés ;

– position main dos dite rétropulsion-rotation interne ;

– vertébral = selon le niveau vertébral atteint par le pouce

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Accrochages et conflit : lors du testing actif recherche d’un passage douloureux (60-120°) en élévation et/ou au contrôle du freinage en descente ; manœuvres de conflit sous acromio deltoïdien (fi g. 16 a, b, c et d). – NEER, Cross Arm, YOCUM, HAWKINS

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209826135308]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209831378188]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209838193932]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique --> Testing musculaire
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Testing musculaire :

supra-épineux : – JOBE (Fig. 17) élévation antéro-latérale contrée ; bras en rotation interne (pouce vers le bas) positif si le patient ne peut résister à la force l’abaissement de l’examinateur ;

infra-épineux : – force contre résistance en RE1 ;

infra-épineux et Teres Minor (fi g. 18 a, b et c) :
– force contre résistance en RE2 (Manœuvre de PATTE) ;
– test du portillon le bras est placé passivement en Rotation externe coude au corps, le patient ne peut le maintenir dans cette position activement et l’avant-bras tourne en rotation interne vers son abdomen ;
– signe du clairon pour porter la main à la bouche, le sujet compense le manque de rotation externe par une hyperabduction du coude la main atteignant la bouche par rotation interne et se trouvant en dessous du niveau du bras ;

subscapulaire :

– hyperrotation externe en (RE1) = Rupture massive ;
– défi cit (fi g. 19 a, b et c) ;

} Lift Off Test : Actif = impossibilité de décoller la main placée au niveau de la jonction lombo-sacrée. Passif = impossibilité de maintenir la main passivement décollée par l’examinateur ;

} Belly Press Test : main à plat sur l’abdomen positif si le patient est incapable d’avancer son coude, le poignet reste en flexion coude en arrière. Variante : testing comparatif de la force contre résistance pour le mouvement de rotation interne (le patient rapprochant sa main vers l’abdomen) ;

} Bear Hug Test. Le membre est placé en adduction horizontale coude fléchi main au niveau de l’épaule opposée. L’examinateur place sa main sous la paume de celle du patient et lui demande d’appuyer fortement. Positif si le patient n’y arrive qu’en abaissant son coude

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209846058252]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique --> Testing musculaire
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209848155404]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique --> Testing musculaire
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#machine-learning #robust-learning #semi-supervised-learning #theory
To tackle this problem, some methods use a small amount of clean data to estimate noise transition matrix (Xiao et al. (2015); Hendrycks et al. (2018)) or to learn to select possibly correctly-labeled samples (Jiang et al. (2018); Jenni & Favaro (2018))

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique --> Testing musculaire
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Mesure de la force musculaire (au peson) en élévation antéro-latérale et rotation interne. Synthèse : de nombreux SCORES (dits objectifs) permettent d’évaluer globalement l’état de l’épaule prenant en compte les douleurs, les amplitudes articulaires, la limitation fonctionnelle et la perte de force. Le Score de CONSTANT est le plus fréquemment utilisé en Europe (sur 100 points) avec pondération selon l’âge et le sexe (en %) ; pour les tests subjectifs, c’est le patient qui évalue lui-même son épaule : DASH (Disabilities of Arm, Shoulder and Hand), SSV (Subjective Shoulder Value)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
au terme de l’examen : grands tableaux cliniques : – épaule raide = capsulite rétractile, algodystrophie ; – épaule fonctionnelle mais douloureuse = confl it simple ou calcifi - cation chronique ou rupture peu étendue ; – épaule défi citaire : secteur élévation antérieure, et/ou rotation externe et/ou rotation interne = Rupture de coiff e ; – épaule pseudo-paralytique, impotence sévère sur épaule souple. Rupture massive de coiff e ; – épaule hyperalgique, tableau clinique très particulier et typique de l’évolution d’une tendinopathie calcifi ante avec résorption spontanée de la calcifi cation

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan clinique
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie
Diagnostic diff érentiel. La sémiologie n’est souvent pas univoque et d’autres tableaux cliniques peuvent avoir un certain nombre de signes communs avec une atteinte de la coiff e des rotateurs : NCB ; PARSONAGE et TURNER ; paralysie du trapèze ; syndrome du défi lé

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan d’imagerie
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Bilan d’imagerie

De première intention :

++++ clichés standards : épaule face 3 Rotations, Profil d’omoplate dit Profil de LAMY : éliminer une pathologie osseuse (tumeur) ou articulaire (arthrose gléno humérale primitive)

signes indirects conflits et lésion de coiffe :
– condensation et géodes du trochiter ;
– condensation et enthésophyte acromial (Fig. 22) ;
– diminution de l’espace sous acromial
– excentration céphalique et néoarticulation acromio humérale omarthrose secondaire à une rupture massive de coiffe = excentrée
- calcification++++
- arthropathie Acromio-claviculaire

échographie :

épanchement ++ ;
rupture transfi xiante de la coiffe ;
biceps ;
insuffisante pour l’indication opératoire

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209916050700]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan d’imagerie
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209918147852]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan d’imagerie
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209920245004]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan d’imagerie
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209927060748]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209929157900]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209934400780]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209936497932]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209938595084]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209945410828]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan d’imagerie
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

De 2 e intention :

arthroscanner (avec fenêtres osseuses et musculaires et avec reconstruc- tions sagittales et frontales) : – rupture partielle profonde – rupture transfi xiante } extension frontale classifi cation de Patte Bernageau et sagittale ; } trophicité, infi ltration graisseuse (coupes axiales en fenêtre musculaire) – biceps

IRM Séquences T2 et T1 (en sagittal ++) : – rupture superfi cielle ou intratendineuse ++++ (elles échappent à l’arthroscanner) ; – bursite sous acromiale ; – épanchement articulaire ; – rupture transfi xiante (Fig. 25) – amyotrophie (Fig. 26) et dégénérescence musculaire - lésion associée de l’acromio-claviculaire

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209951702284]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan d’imagerie
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209953799436]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS : Bilan d’imagerie
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie

Conduite à tenir

Traitement médical.
Toujours sauf rupture traumatique vraie (subscapulaire). Antalgiques et AINS ou corticoïdes per os (en cure courte). Mise au repos relatif. Infi ltrations : – sous contrôle scopique ++++ ou échographique ; – intra articulaire ou sous acromiale ; – à part, la ponction, lavage, aspiration, infi ltration d’une calcifi cation.

Rééducation et auto-rééducation +++ : physiothérapie antalgique en phase douloureuse ; restauration de la souplesse articulaire++++ ; travail du dégagement sous acromial (décoaptation), renforcement des abaisseurs de la tête humérale.

Traitement chirurgical / arthroscopique : exérèse d’une calcifi cation ; acromioplastie exceptionnellement isolée ; ténotomie ± ténodèse du biceps ; réparation directe par réinsertion sur ancres ; transposition musculaire (supra épineux), transfert musculaire (Latissimus Dorsi) ; prothèse totale inversée pour omarthrose excentrée

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209961663756]
LÉSION PÉRI-ARTICULAIRES ET LIGAMENTAIRES DE L’ÉPAULE - PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209965333772]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Rappels anatomiques
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209967430924]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Radio-anatomie : Incidences standard
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209969528076]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Radio-anatomie : Incidences standard
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Fig 4 : Incidence épaule de face stricte

Fig 7 : Incidence épaule de profil

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209971625228]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Radio-anatomie : Incidences standard
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209973722380]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Radio-anatomie : Incidences standard
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Profil AXILLAIRE

A : Cavité glénoïdale

B : Bord latéral de la scapula

C : Bord médial de la scapula

D : Épine de la scapula

E : Acromion

F : Processus coracoïde

G : Tête humérale

H : Clavicule

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209975819532]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Radio-anatomie : Incidences standard
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209977916684]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Radio-anatomie : Incidences complémentaires
#Cours #Facultaires #Médecine #Orthopedie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209993907468]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Radio-anatomie : Incidences complémentaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Défilé CLAVICULAIRE

Fig 12 : Incidence oblique

Fig 13:
1 : Coracoïde
2 : Acromion
3 : Cavité Glénoïdale

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209997577484]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Classifications

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5209999674636]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Mécanismes indirects ++

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210001771788]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Mécanismes

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210010160396]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Fig 3 : Classification et fréquence des fractures claviculaires

Fig 4 : Fracture tiers moyen

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210012257548]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Signe négatif à la mobilisation

Cauchoix I généralement

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210024578316]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Bilan d'imagerie de première intention des fractures de clavicule

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210028248332]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

TRAITEMENT des fractures de clavicule

Suivi radio à quelles échéances ?
Comment immobiliser ? Combien de temps ?

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210030345484]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Complications tardives des fractures de la clavicule

Pseudarthrose dans moinsde 3 % des cas, surtout pour le quart distal

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210037161228]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la clavicule
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

Fracture déplacée n'est pas synonyme de fracture opérée !

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210041617676]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Rappels anatomiques des 4 ligaments principaux

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210044501260]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

CLASSIFICATION

Stade I : Entorse bénigne

Stade II : Entorse grave

Stade III : Luxation et chape intègre

Stade IV : Luxation et rupture de chape

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210050530572]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

STADE I de la classification des disjonctions acromio-claviculaires


Stade I : Entorse bénigne

Stade II : Entorse grave

Stade III : Luxation et chape intègre

Stade IV : Luxation et rupture de chape

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210052627724]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

STADE II


Stade I : Entorse bénigne

Stade II : Entorse grave

Stade III : Luxation et chape intègre

Stade IV : Luxation et rupture de chape

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210054724876]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

STADE III


Stade I : Entorse bénigne

Stade II : Entorse grave

Stade III : Luxation et chape intègre

Stade IV : Luxation et rupture de chape

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210061540620]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

STADE IV


Stade I : Entorse bénigne

Stade II : Entorse grave

Stade III : Luxation et chape intègre

Stade IV : Luxation et rupture de chape

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210063637772]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210068880652]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

BILAN D'IMAGERIE

Epnoyme ?

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210072550668]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Disjonctions acromio-claviculaires
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Résultat du bilan d'imagerie dans les Disjonctions acromio-claviculaires

Fig 8 : Subluxée

Fig 9 : Luxée

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210077007116]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Définition extrémité supérieure humérus

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210079104268]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Rappels anatomiques

Segments de CODMAN

Faible incidence de pseudarthrose

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210084347148]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Epidemiologie

Terrain oséoporotique +++

2ème fracture après radius

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210086444300]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Classifications

Duparc

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210091687180]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Classification

Neer

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210093784332]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Examen clinique

Coup de hache
Ecchymose de Hennequin
Tête humérale en place

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210099027212]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210101124364]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Complications

Neurologiques : Nerf CIRCONFLEXE ++ abduction épaule

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210107153676]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210110823692]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Complication tardive la plus fréquente = raideur

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210114755852]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Traitement et thérapeutique 1/2

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210116853004]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Complications tardives

Cal vicieux articulaires mal tolérés VS extra-articulaires OK

Nécrose aseptique, conditions ?

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210122095884]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210124193036]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Traitement et thérapeutique 2/2

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210129435916]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de l’extrémité supérieure de l’humérus
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images
Indications thérapeutiques, cas particulier de la fracture-luxation

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210133105932]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la scapula
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Epidemiologie

Classification

Mécanisme

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210136775948]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la scapula
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Volontiers extra-articulaire

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 5210141232396]
TRAUMATISMES DE L’ÉPAULE - Fractures de la scapula
#357 #Cours #Epaule #Facultaires #Lesions #Médecine #Orthopedie #Orthopédie #Traumatologie #has-images

Immobilisation 3 semaines

Rééducation importante

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs