Edited, memorised or added to reading list

on 01-Feb-2020 (Sat)

Do you want BuboFlash to help you learning these things? Click here to log in or create user.

#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance :

Suspicion d'insuffisance rénale ?

  • NFS
  • Ionogramme sanguin avec urée et créatinine
  • Réserve alcaline

Suspicion de maladie coeliaque ?

  • VS
  • Ferritine
  • lgA anti-transglutaminase
  • IgA totales

Suspicion d'hypothyroïdie ?

  • TSH
  • T4l

Suspicion de déficit en GH ?

  • IGF-1

Suspicion de syndrome de Turner ?

  • Caryotype si fille

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

La confirmation du diagnostic avec recherche de mosaïcisme, se fait par :

  • L'étude du nombre de chromosomes X par immunofluorescence in situ (FISH) sur 200 cellules
    OU
  • Caryotype standard avec analyse sur au moins 20 cellules

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 4896879152396

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

  • La sécrétion d'hormone de croissance hypophysaire est stimulée par la GHRH et la [...].

Answer

ghréline


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
La sécrétion d'hormone de croissance hypophysaire est stimulée par la GHRH (d'origine hypo- thalamique) et la ghréline (d'origine stomacale). Elle est pulsatile. La liaison de l'hormone de croissance à son récepteur induit la synthèse d'IGF-1 hépatique. L'IGF-1 ainsi libéré dans la circulation agit sur

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896881773836

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

  • La sécrétion pulsatile d'hormone de croissance hypophysaire est stimulée par la GHRH (d'origine hypothalamique) et la ghréline (d'origine [...]).

Answer

stomacale


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
La sécrétion d'hormone de croissance hypophysaire est stimulée par la GHRH (d'origine hypo- thalamique) et la ghréline (d'origine stomacale). Elle est pulsatile. La liaison de l'hormone de croissance à son récepteur induit la synthèse d'IGF-1 hépatique. L'IGF-1 ainsi libéré dans la circulation agit sur les tissus périphériq

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896885443852

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Le retard de croissance du craniopharyngiome débute généralement après [...] ans.

Answer

4 ans


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Les caractéristiques du retard de croissance du craniopharyngiome sont : Début après 4 ans Modification de la vitesse de croissance chez un enfant qui avait une croissance strictement normale auparavant (caractère acquis)

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896889113868

[unknown IMAGE 4896748080396]
Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #has-images
Question

Pour affirmer le diagnostic de craniopharyngiome, il faut réaliser une imagerie hypophysaire :

  • En première intention : [...]

Answer

l'IRM hypothalamo-hypophysaire avec injection


Affirme la présence de la tumeur (intra-et/ou suprasellaire), sa structure (charnue, kystique) et apprécie les rapports de proximité, en particulier avec le chiasma.


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Pour affirmer le diagnostic de craniopharyngiome, il faut réaliser une imagerie hypophysaire : En première intention : l'IRM hypothalamo-hypophysaire avec injection affirme la présence de la tumeur (intra- et/ou suprasellaire), sa structure (charnue, kystique) et apprécie les rapports de proximité, en particulier avec le chiasma (fig. 1.3A et B) Le

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896892259596

[unknown IMAGE 4896748080396]
Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie #has-images
Question
Quelle tumeur hypophysaire doit-être évoquée devant des calcifications intra-tumorales à la TDM ?
Answer

Craniopharyngiome

Calcifications intratumorales très spécifiques


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
particulier avec le chiasma (fig. 1.3A et B) Le scanner de l'hypophyse est utile pour distinguer le craniopharyngiome des autres types de tumeurs hypophysaires : il permettra de visualiser des <span>calcifications intratumorales, signe très spécifique de cette tumeur (fig. 1.3C) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896894618892

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Au cours du premier trimestre, les nourrissons doivent prendre [...] g par jour ; au cours de la première année, 25 cm
Answer

25 g


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Au cours du premier trimestre, les nourrissons doivent prendre 25 g par jour ; au cours de la première année, 25 cm

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896897240332

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Au cours du premier trimestre, les nourrissons doivent prendre 25 g par jour ; au cours de la première année, [...] cm
Answer

25 cm


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Au cours du premier trimestre, les nourrissons doivent prendre 25 g par jour ; au cours de la première année, 25 cm

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896904842508

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Taille adulte moyenne (chez les garçons : [...] cm ; chez les filles : [...] cm ; selon les courbes de l'OMS).

Answer

  • 177 cm chez les garçons

  • 165 cm chez les filles


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
épuberté : phase de croissance linéaire (5–6 cm par an) Au cours de la puberté : phase de croissance rapide (7–9 cm par an) jusqu'à l'acquisition de la taille adulte moyenne (chez les garçons : <span>177 cm ; chez les filles : 165 cm ; selon les courbes de l'OMS). <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896907463948

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

La croissance est un phénomène continu (tableau 1.1) :

  • De 4 ans à la prépuberté : phase de croissance [...] (5–6 cm par an)

Answer

linéaire


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
continu (tableau 1.1) : De la naissance à l'âge de 4 ans : phase de croissance rapide ; l'enfant se place sur son couloir de croissance génétique De 4 ans à la prépuberté : phase de croissance <span>linéaire (5–6 cm par an) Au cours de la puberté : phase de croissance rapide (7–9 cm par an) jusqu'à l'acquisition de la taille adulte moyenne (chez les garçons : 177 cm ; chez les filles : 165

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896910085388

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
La taille cible génétique se calcule avec la formule : (Moyenne des tailles du père et de la mère) + [...] cm si garçon ou – [...] cm si fille
Answer

6,5 cm


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
La taille cible génétique se calcule avec la formule : (Moyenne des tailles du père et de la mère) + 6,5 cm si garçon ou – 6,5 cm si fille

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896912706828

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Quelle est la formule de calcul de la taille cible génétique ?
Answer
(Moyenne des tailles du père et de la mère) + 6,5 cm si garçon ou – 6,5 cm si fille


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
La taille cible génétique se calcule avec la formule : (Moyenne des tailles du père et de la mère) + 6,5 cm si garçon ou – 6,5 cm si fille

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896915328268

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Définitions Définition d'un retard de croissance staturo-pondérale :

  • Taille inférieure à – 2 DS ou indice de masse corporelle (IMC) < 3 e percentile
  • Ralentissement de la vitesse de croissance
  • Croissance staturale ≤ – [...] DS par rapport à la taille cible génétique

Answer

1,5


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
n retard de croissance staturo-pondérale : Taille inférieure à – 2 DS ou indice de masse corporelle (IMC) < 3 e percentile Ralentissement de la vitesse de croissance Croissance staturale ≤ – <span>1,5 DS par rapport à la taille cible génétique <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896916901132

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Définition d'un retard de croissance staturo-pondérale :

  • Taille inférieure à – 2 DS ou indice de masse corporelle (IMC) < [...] e percentile
  • Ralentissement de la vitesse de croissance
  • Croissance staturale ≤ – 1,5 DS par rapport à la taille cible génétique

Answer

3 ème percentile


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Définitions Définition d'un retard de croissance staturo-pondérale : Taille inférieure à – 2 DS ou indice de masse corporelle (IMC) < 3 e percentile Ralentissement de la vitesse de croissance Croissance staturale ≤ – 1,5 DS par rapport à la taille cible génétique

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896918473996

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Définitions Définition d'un retard de croissance staturo-pondérale :

  • Taille inférieure à – [...] DS ou indice de masse corporelle (IMC) < 3 e percentile
  • Ralentissement de la vitesse de croissance
  • Croissance staturale ≤ – 1,5 DS par rapport à la taille cible génétique

Answer

- 2 DS


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Définitions Définition d'un retard de croissance staturo-pondérale : Taille inférieure à – 2 DS ou indice de masse corporelle (IMC) < 3 e percentile Ralentissement de la vitesse de croissance Croissance staturale ≤ – 1,5 DS par rapport à la taille cible génétique </sp

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896924765452

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance :

Suspicion [...] ?

  • NFS
  • Ionogramme sanguin avec urée et créatinine
  • Réserve alcaline

Suspicion de maladie coeliaque ?

  • VS
  • Ferritine
  • lgA anti-transglutaminase
  • IgA totales

Suspicion d'hypothyroïdie ?

  • TSH
  • T4l

Suspicion de déficit en GH ?

  • IGF-1

Suspicion de syndrome de Turner ?

  • Caryotype si fille

Answer

d'insuffisance rénale


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance : Suspicion d'insuffisance rénale ? NFS Ionogramme sanguin avec urée et créatinine Réserve alcaline Suspicion de maladie coeliaque ? VS Ferritine lgA anti-transglutaminase IgA totales Suspicion d'hypothyroïdie ? TSH T4l

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896926338316

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance :

Suspicion d'insuffisance rénale ?

  • NFS
  • Ionogramme sanguin avec urée et créatinine
  • Réserve alcaline

Suspicion de [...] ?

  • VS
  • Ferritine
  • lgA anti-transglutaminase
  • IgA totales

Suspicion d'hypothyroïdie ?

  • TSH
  • T4l

Suspicion de déficit en GH ?

  • IGF-1

Suspicion de syndrome de Turner ?

  • Caryotype si fille

Answer

maladie coeliaque


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance : Suspicion d'insuffisance rénale ? NFS Ionogramme sanguin avec urée et créatinine Réserve alcaline Suspicion de maladie coeliaque ? VS Ferritine lgA anti-transglutaminase IgA totales Suspicion d'hypothyroïdie ? TSH T4l Suspicion de déficit en GH ? IGF-1 Suspicion de syndrome de Turner ? Caryotype si fille <

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896927911180

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance :

Suspicion d'insuffisance rénale ?

  • NFS
  • Ionogramme sanguin avec urée et créatinine
  • Réserve alcaline

Suspicion de maladie coeliaque ?

  • VS
  • Ferritine
  • lgA anti-transglutaminase
  • IgA totales

Suspicion [...] ?

  • TSH
  • T4l

Suspicion de déficit en GH ?

  • IGF-1

Suspicion de syndrome de Turner ?

  • Caryotype si fille

Answer

d'hypothyroïdie


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
: Suspicion d'insuffisance rénale ? NFS Ionogramme sanguin avec urée et créatinine Réserve alcaline Suspicion de maladie coeliaque ? VS Ferritine lgA anti-transglutaminase IgA totales Suspicion <span>d'hypothyroïdie ? TSH T4l Suspicion de déficit en GH ? IGF-1 Suspicion de syndrome de Turner ? Caryotype si fille <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896929484044

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance :

Suspicion d'insuffisance rénale ?

  • NFS
  • Ionogramme sanguin avec urée et créatinine
  • Réserve alcaline

Suspicion de maladie coeliaque ?

  • VS
  • Ferritine
  • lgA anti-transglutaminase
  • IgA totales

Suspicion d'hypothyroïdie ?

  • TSH
  • T4l

Suspicion de [...] ?

  • IGF-1

Suspicion de syndrome de Turner ?

  • Caryotype si fille

Answer

déficit en GH


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Ionogramme sanguin avec urée et créatinine Réserve alcaline Suspicion de maladie coeliaque ? VS Ferritine lgA anti-transglutaminase IgA totales Suspicion d'hypothyroïdie ? TSH T4l Suspicion de <span>déficit en GH ? IGF-1 Suspicion de syndrome de Turner ? Caryotype si fille <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896931056908

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Bilan biologique initial minimal en cas de retard de croissance :

Suspicion d'insuffisance rénale ?

  • NFS
  • Ionogramme sanguin avec urée et créatinine
  • Réserve alcaline

Suspicion de maladie coeliaque ?

  • VS
  • Ferritine
  • lgA anti-transglutaminase
  • IgA totales

Suspicion d'hypothyroïdie ?

  • TSH
  • T4l

Suspicion de déficit en GH ?

  • IGF-1

Suspicion de [...] ?

  • Caryotype si fille

Answer

syndrome de Turner


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
éatinine Réserve alcaline Suspicion de maladie coeliaque ? VS Ferritine lgA anti-transglutaminase IgA totales Suspicion d'hypothyroïdie ? TSH T4l Suspicion de déficit en GH ? IGF-1 Suspicion de <span>syndrome de Turner ? Caryotype si fille <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896938134796

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
À la naissance, les enfants atteints d'hypothyroïdie congénitale ont une taille et un poids [...] pour leur âge gestationnel
Answer

normaux


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
À la naissance, les enfants atteints d'hypothyroïdie congénitale ont une taille et un poids normaux pour leur âge gestationnel

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896940756236

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Quels sont les trois diagnostics à rechercher en cas de retard de croissance staturale avec prise pondérale concomitante ?
Answer

  • Hypercorticisme

  • Hypothyroïdie

  • Tumeur hypothalamo-hypophysaire


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Trois diagnostics à rechercher en cas de retard de croissance staturale avec prise pondérale concomitante : Hypercorticisme Hypothyroïdie Tumeur hypothalamo-hypophysaire

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896943377676

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Déficit en hormone de croissance

  • La croissance staturale s'infléchit entre [...] et [...] ans

Answer

0 et 3 ans


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Déficit en hormone de croissance Le déficit en GH congénital n'entraîne pas d'altération de la taille de naissance La croissance staturale s'infléchit entre les âges de 0 et 3 ans

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896945999116

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Retard simple de puberté

  • Fréquent chez les [...], il est rare chez les [...]

Answer

Fréquent chez les garçons, rare chez les filles


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Retard simple de puberté C'est la cause la plus fréquente de retard statural à l'adolescence. Fréquent chez les garçons, il est rare chez les filles

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896948620556

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
La plus fréquente des maladies osseuses constitutionnelles est la [...], due à une perte de fonction du gène SHOX (Short Stature Homeobox Gene).
Answer

dyschondrostéose


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
La plus fréquente des maladies osseuses constitutionnelles est la dyschondrostéose, due à une perte de fonction du gène SHOX (Short Stature Homeobox Gene), situé sur la région pseudo-autosomale du chromosome X. C'est la délétion de ce gène qui est responsable de la pe

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896950193420

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Le gène SHOX (Short Stature Homeobox Gene) est situé sur la région pseudo-autosomale du chromosome [...].
Answer

X


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
nte des maladies osseuses constitutionnelles est la dyschondrostéose, due à une perte de fonction du gène SHOX (Short Stature Homeobox Gene), situé sur la région pseudo-autosomale du chromosome <span>X. C'est la délétion de ce gène qui est responsable de la petite taille du syndrome de Turner <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896951766284

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
C'est la délétion du gène SHOX qui est responsable de la petite taille du syndrome de [...]
Answer

Turner


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
e fonction du gène SHOX (Short Stature Homeobox Gene), situé sur la région pseudo-autosomale du chromosome X. C'est la délétion de ce gène qui est responsable de la petite taille du syndrome de <span>Turner <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896960941324

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

L'hypotrophie, ou PAG, se définit comme : (entre autres)

  • Selon l'OMS : poids de naissance < [...] g ; cette définition a le désavantage de ne pas tenir compte du terme de naissance

Answer

2 500 g


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
L'hypotrophie, ou PAG, se définit comme : (entre autres) Selon l'OMS : poids de naissance < 2 500 g ; cette définition a le désavantage de ne pas tenir compte du terme de naissance

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896962514188

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Dans [...] % des cas d'enfants nés PAG, la taille se normalise dans les deux premières années de vie
Answer

90 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Dans 90 % des cas d'enfants nés PAG, la taille se normalise dans les deux premières années de vie

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896964087052

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Le craniopharyngiome représente environ [...] % des tumeurs intracrâniennes de l'enfant
Answer

10 %


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Le craniopharyngiome représente environ 10 % des tumeurs intracrâniennes de l'enfant

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896965659916

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Les caractéristiques du retard de croissance du syndrome de Turner sont :

  • Une taille finale moyenne en l'absence de traitement à [...] cm en France

Answer

142 cm


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
condaire à l'insuffisance ovarienne) Des signes osseux cliniques et radiologiques dus à la délétion du gène SHOX porté par le chromosome X Une taille finale moyenne en l'absence de traitement à <span>142 cm en France <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896968281356

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Turner - clinique :

  • À la naissance : lymphœdème des extrémités (syndrome de [...]) et nouveau-né PAG

Answer

Bonnevie-Ullrich


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Turner - clinique : À la naissance : lymphœdème des extrémités (syndrome de Bonnevie-Ullrich) et nouveau-né PAG

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896969854220

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

Turner - clinique :

  • Chez l'adulte :
    • Petite taille
    • Signes morphologiques
    • Impubérisme et/ou aménorrhée et/ou infertilité
    • Surdité de [...].

Answer

perception


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Turner - clinique : Chez l'adulte : Petite taille Signes morphologiques Impubérisme et/ou aménorrhée et/ou infertilité Surdité de perception.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896972213516

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

TURNER

La confirmation du diagnostic avec recherche de mosaïcisme, se fait par :

  • L'étude du nombre de chromosomes X par [...] ( [Acronyme] ) sur 200 cellules
    OU
  • [...] avec analyse sur au moins 20 cellules

Answer

Immunofluorescence in situ (FISH)

OU

Caryotype Standard


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
La confirmation du diagnostic avec recherche de mosaïcisme, se fait par : L'étude du nombre de chromosomes X par immunofluorescence in situ (FISH) sur 200 cellules OU Caryotype standard avec analyse sur au moins 20 cellules

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896974834956

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question
Lors du DHCM, le diabète insipide est [fréquence?].
Answer

exceptionnel


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
e développement de l'hypophyse qui entraîne un défaut de formation et de fonction des cellules somatotropes, corticotropes, thyréotropes, gonadotropes et/ou lactotropes. Le diabète insipide est <span>exceptionnel. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4896977456396

Tags
#51 #Cours #Croissance #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Question

(Déficit Hypophysaire Constitutionnel Multiple - DHMC)

En période néonatale (signes pas toujours tous présents) :

  • Hypoglycémie
  • [...]
  • Micropénis, micro-orchidie et/ou cryptorchidie uni- ou bilatérale
  • Mauvaise prise de poids, difficultés alimentaires

  • NB : Poids et taille de naissance normaux.

Answer

Ictère prolongé


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
(Déficit Hypophysaire Constitutionnel Multiple - DHMC) En période néonatale (signes pas toujours tous présents) : Hypoglycémie Ictère prolongé Micropénis, micro-orchidie et/ou cryptorchidie uni- ou bilatérale Mauvaise prise de poids, difficultés alimentaires NB : Poids et taille de naissance normaux.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Tenue de tête

  • En décubitus ventral, l'enfant arrive à soulever sa tête du plan du lit très précocement, il la change de côté à 1 mois
  • À la naissance, elle est inexistante ; la manœuvre du tiré-assis permet de mesurer l'acquisition de celle-ci avec chute en arrière jusqu'à l'âge de 2 mois.
  • À 2 mois, on note un contrôle de la tête en position verticale, à 3 mois un contrôle dans toutes les positions.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Station assise

L'acquisition de la station assise est progressive :

  • À 1 mois, tenu, le nourrisson a le dos rond.
  • On note un début de tenue assise vers 4 mois avec support
  • À 5 mois, la station assise est présente avec appui des mains vers l'avant
  • À 6–8 mois, il existe une réaction de parachute latéral (fig. 3.1).
  • L'enfant est capable de s'asseoir seul à partir de 8 mois
  • À 8–9 mois, la station assise autonome, sans support, est parfaite.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Station debout

  • Chez le nouveau-né, elle est réflexe.
  • À 6 mois, le nourrisson supporte le poids de son corps
  • À partir de 9 mois sont présents les parachutes antérieurs
  • À 10 mois, il se met debout en tirant avec les membres supérieurs.
  • Il marche tenu vers 11 mois et seul entre 9 et 18 mois.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Préhension

  • Elle est réflexe à la naissance.
  • Vers 4–5 mois, le nourrisson tend la main vers l'objet (préhension volontaire).
    Il existe un empaumement cubital vers l'objet.
  • À 6 mois, il porte à la bouche, on note un empaumement médian.
  • À 6 mois, il passe d'une main à l'autre et, à 9 mois, il manipule avec ses deux mains.
  • Il existe une pince fine avec opposition pouce-index à partir de 9 mois

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Vision

  • Le nouveau-né reconnaît le visage de sa mère et peut suivre horizontalement.
  • À 1 mois, il existe une poursuite horizontale parfaite
  • À 3 mois une poursuite horizontale et verticale.
  • À 9 mois, le nourrisson cherche du regard un objet tombé et disparu.
  • Au fil de la première année, l'acuité visuelle s'affine

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Audition

L'enfant entend d'emblée ; le système auditif est fonctionnel dès la vie intra-utérine.

  • Il existe une orientation parfaite au bruit à l'âge de 6 mois.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Communication

  • Un sourire-réponse est présent dès 2 mois.
  • Les premières vocalises apparaissent vers 2 mois (gazouillis) ; le nourrisson rit aux éclats vers 4 mois.

La qualité du contact et l'intérêt du regard sont les premiers indices de capacités de communication.

  • La mise en place du comportement d'attention conjointe est très importante à évaluer : l'attention visuelle conjointe, ou attraction du regard d'autrui vers un objet d'intérêt, doit être présente dès les premiers mois ; le pointage du doigt pour montrer un objet ou pour le réclamer dès 9 mois.
  • À 9–10 mois, on note une capacité d'imitation, le nourrisson fait « au revoir », « bravo »

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Les parents peuvent surestimer le niveau de compréhension de leur enfant.

  • La compréhension des premiers mots survient entre 8 et 10 mois.
  • L'enfant comprend un ordre simple en contexte vers 15 mois et hors contexte vers 30 mois

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

  • Sur le versant expressif, le babillage notamment canonique (redoublement des syllabes qui apparaît entre 6 et 7 mois) a valeur de langage et précède l'apparition des premiers mots entre 10 et 12 mois.

L'augmentation du nombre de mots est variable d'un enfant à l'autre.

  • En moyenne, l'enfant à 15 mois possède dix mots
  • Entre 18 à 24 mois, l'enfant arrive à une masse critique de cinquante mots, il est alors capable d'apprendre entre quatre et dix mots nouveaux par jour.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 2 ans

  • L'enfant est capable de :
    • Marcher à reculons
    • Il commence à courir
    • Lancer une balle
    • Donner un coup de pied dans un ballon.

      ​​​​​​​
    • Monter et descendre les escaliers marche par marche
    • Il ouvre une porte, grimpe sur des meubles

    • Il gribouille des figures circulaires, encastre des formes, fait des tours de six cubes, copie un trait vertical
    • Il peut laver et sécher ses mains, mettre ses chaussures, enlever ses vêtements, se servir d'une cuillère

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 3 ans

  • Il est capable de tenir une attitude, de résister à une poussée douce.
  • Il saute à pieds joints vers l'avant, fait du tricycle.

  • Il copie un cercle et avec trois cubes reproduit le pont.
  • Il se lave les mains seul.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 4 ans

  • Il maintient un appui monopodal et peut commencer à sauter à cloche-pied, lance une balle en l'air.
  • Il copie un carré, dessine un bonhomme avec une tête et deux à quatre parties

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 5–6 ans

  • Il sait sauter à la corde, rattraper une balle qui rebondit.
  • Il sait faire du vélo sans les petites roues.
  • Il s'habille et se déshabille.

  • À 5 ans, il copie le triangle et écrit son prénom en lettres bâton. Il reproduit une pyramide avec six cubes.
  • À 6 ans, il copie le losange et écrit son prénom en lettres attachées

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 2 ans

  • L'enfant montre les parties de son corps
  • Il reconnaît son image dans le miroir
  • Suit deux ou trois directions : devant, derrière en haut ou en bas.
  • Il nomme une ou plusieurs images, utilise le pluriel.
  • Associe deux mots
  • Il écoute une histoire en suivant les images.

  • Vers 2 ans et demi, il fait semblant lors des jeux (dînettes, poupées, files de petites voitures…)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 3 ans

  • Il fait des phrases, emploie le « je », prononce son nom.
  • Il compte jusqu'à trois.
  • Il commence à jouer avec les autres enfants en parallèle.
  • Il connaît son âge, son sexe

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 4 ans

  • Il raconte des histoires, joue avec d'autres enfants avec des interactions sociales (joue au papa et à la maman).
  • Il compare la longueur de deux lignes, désigne la plus longue.
  • Il nomme les couleurs.
  • Il commence à faire des additions simples avec l'utilisation des doigts

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

À 5–6 ans

  • Il décrit parfaitement une image avec des phrases élaborées ; il répète une phrase de douze syllabes.
  • Il pose des questions sur la signification des mots
  • Il connaît la comptine numérique jusqu'à 30.
  • Il dénombre une collection de dix pièces et a acquis le principe de cardinalité (le dernier chiffre correspond au total de la collection).

  • Au niveau de l'organisation spatio-temporelle, l'enfant montre le dessus, le dessous, devant, derrière.
  • Le repérage dans le temps est parfois plus difficile à évaluer : il doit connaître l'après-midi, le soir.

  • La dominance latérale à l'usage préférentielle d'une main étant établie vers 4 ans, la discrimination droite-gauche est possible à 6 ans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Alimentation

  • Dès l'âge de 4 ou 5 mois :
    • Il peut boire à une tasse lorsque celle-ci est portée à ses lèvres ; il mange à la cuillère.

  • À 6 mois :
    • Il mastique et peut commencer à manger un biscuit seul, ce qui coïncide avec la possibilité de tenir les objets.

  • À 15 mois
    • Il prend une tasse seul et boit seul.

  • À 18–24 mois
    • Il tient une cuillère et mange seul

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Chez le nouveau-né

  • Il dort beaucoup, environ 16 heures par jour. Les périodes d'éveil s'effectuent sous forme d'état de veille agitée.
  • Il n'y a pas de différence jour-nuit

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Entre 1 et 6 mois :

  • C'est la période où le sommeil évolue le plus rapidement avec apparition d'une périodicité jour-nuit, d'une maturation EEG des ondes de sommeil et apparition de rythmes circadiens de la température, du pouls, de la respiration et des sécrétions hormonales.
  • À 3 mois, la durée moyenne de sommeil est de 15 heures dont 9 heures de sommeil nocturne.
  • Entre 6 mois et 1 an, le sommeil nocturne est de 12 heures

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Entre 6 mois et 4 ans :

  • On note une réduction progressive du sommeil diurne avec :
    • Trois à quatre siestes journalières vers 6 mois
    • Deux siestes à 12 mois
    • Une seule sieste vers 18 mois.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Vers 4 ans

  • On note un sommeil le plus souvent uniquement nocturne de 13 ou 14 heures.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

De 4 à 12 ans

  • On note une réduction du temps total de sommeil ; le sommeil devient uniquement nocturne avec augmentation du sommeil lent profond en début de nuit.
  • La durée du sommeil est inférieure à 12 heures avec :
    • Coucher à 20 h vers 5–6 ans
    • Coucher à 21 h vers 8 ans
    • Coucher à 22 h au début de l'adolescence

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Contrôle sphinctérien :

  • Chez le nouveau-né, la miction est un acte réflexe.
  • Le contrôle volontaire ne débute pas avant 15 à 18 mois.
  • L'enfant peut prévenir et utiliser un pot à 18 mois.
  • À 2 ans, il est propre le jour avec des accidents occasionnels.
  • Il va seul aux toilettes vers 4 ans.

  • À 2 ans, il commence à être propre la nuit.
    Cependant, l'âge de la propreté nocturne est variable.

  • L’énurésie est une fuite d’urine involontaire pendant le sommeil survenant chez l’enfant âgé d’au moins 5 ans.
  • Le contrôle anal est souvent obtenu avant le contrôle vésical

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Signaux d'alerte précoces d'anomalie du développement moteur :

  • Ne tient pas sa tête à 3 mois
  • Ne tient pas assis à 9 mois
  • Ne marche pas à 18 mois
  • Ne pédale pas à 3 ans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Signaux d'alerte précoces d'anomalie du développement linguistique :

  • Silencieux la première année sans babillage canonique
  • Ne dit aucun mot à 18 mois
  • Aucune association de mots à 24 mois
  • Absence d'intelligibilité de la production linguistique à 3 ans
  • Absence de phrases à 3 ans.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

La sévérité de l'atteinte est appréciée par le quotient de développement (QD), qui est le rapport entre le niveau des performances de l'enfant et son âge.

  • Ainsi, un enfant âgé de 6 ans qui réalise les performances moyennes d'un enfant de 3 ans aura un QD de 50 (3/6 × 100) ce qui signifie qu'il réalise 50 % seulement des performances attendues pour son âge

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Atteintes périphériques

  • Le signe d'appel le plus souvent est un trouble du développement moteur contrastant avec un éveil et des capacités cognitives préservées.
  • Le début peut être anténatal (par exemple, diminution des mouvements du fœtus), néonatal (détresse respiratoire et hypotonie) ou postnatal (retard des acquisitions motrices).

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

  • Lorsqu'il existe une anomalie à type de déficience intellectuelle avec ou sans signes dysmorphiques évidents, et sans anomalies neurologiques franches, une consultation de neuropédiatrie et/ou de génétique seront demandées en première intention.

  • Lorsqu'il existe une anomalie neurologique et/ou une épilepsie au premier plan, une consultation de neurologie pédiatrique avec réalisation d'une IRM cérébrale sera demandée en première intention

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Déficience intellectuelle Généralités

  • La prévalence de la déficience intellectuelle est de 2 à 3 % dans la population générale

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie
Le déficit des fonctions intellectuelles concerne plusieurs domaines comme le raisonnement, la résolution de problème, la planification, la pensée abstraite, le jugement

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

L'évaluation du fonctionnement intellectuel fait appel le plus souvent aux échelles de Wechsler.

  • On parle de déficit si le score du quotient intellectuel (QI) est inférieur à 70 (± 5).
  • Le QI n'est évaluable chez l'enfant qu'à partir de l'âge de 3 à 4 ans mais n'est vraiment stable qu'à partir de 7 à 8 ans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie
La sévérité de la déficience intellectuelle repose plus sur les capacités d'adaptation de l'enfant que sur les chiffres du QI

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Complications d'origine périnatale et de la prématurité :

  • Elles sont actuellement regroupées sous le terme de paralysie cérébrale (le terme d'infirmité cérébrale était autrefois utilisé).
    On y retrouve :
    • Diplégie spastique (encore appelée syndrome de Little)
      • Déficit intellectuel absent ou modéré le plus souvent
      • À l'IRM, lésions à type de leucomalacie périventriculaire

    • Tétraparésie spastique :
      • Parfois associée à une choréoathétose, avec un déficit intellectuel sévère
      • À l'IRM, lésions à type d'encéphalomalacie et d'atteinte des noyaux gris

    • Hémiplégie congénitale :
      • Atteinte la plus fréquente actuellement et le plus souvent isolée sans déficit intellectuel
      • À l'IRM, un aspect de porencéphalie

    • Trouble des apprentissages, des praxies, déficit attentionnel, particulièrement fréquents chez les prématurés, entraînant des difficultés scolaires plus ou moins importantes.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Liées à des mutations ponctuelles, comprenant :

  • Les malformations cérébrales d'origine génétique (lissencéphalie, holoprosencéphalie, etc.)

  • Les syndromes neurocutanés comme :
    • La sclérose tubéreuse de Bourneville :
      • Transmission autosomique dominante,
      • Taches achromiques cutanées, épilepsie et déficience intellectuelle dans environ 50 % des cas
      • L'IRM cérébrale permet de mettre en évidence des tubers caractéristiques

    • La neurofibromatose de type 1 :
      • Transmission autosomique dominante
      • Taches café au lait au niveau cutané et troubles de l'apprentissage mais rarement déficience intellectuelle
      • L'IRM cérébrale retrouve des hypersignaux caractéristiques.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

  • La prévalence en population générale serait de 1 %.
  • Chez la moitié des enfants avec un TSA est associée une déficience intellectuelle de causes variées.
  • Le trouble du langage chez les enfants autistes est constant dans sa dimension pragmatique (usage que l'on fait du langage pour interagir) mais inconstant dans sa dimension structurelle (certains enfants autistes ont des difficultés pour la phonologie, la syntaxe et le lexique mais cela n'est pas systématique)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

(TSA)

Les critères diagnostiques sont :

  • L'existence de déficits persistants de la communication et des interactions sociales observés dans des contextes variés :
    • Déficit de réciprocité sociale ou émotionnelle
    • Anomalies du contact, déficit de communication non verbale
    • Difficultés d'ajustement social, voire retrait total

  • Le caractère restreint et répétitif des comportements, des intérêts ou des activités :
    • Stéréotypies, écholalie, activité de rotation des objets
    • Intolérance au changement, rituels
    • Attachement à des objets insolites, intérêts persévérants
    • Hypo- ou hyperréactivité aux stimulations sensorielles ou intérêt inhabituel pour certains aspects sensoriels (lumières, flairage…)

  • Dès les étapes précoces du développement

  • Avec un retentissement significatif

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Les troubles spécifiques du développement et des apprentissages, communément appelés troubles « dys »

  • Ce sont des troubles neurodéveloppementaux qui entraînent des anomalies cognitives perturbant les acquisitions (langage, motricité, apprentissage de la lecture, des mathématiques ou de l'écriture)
  • En l'absence de déficience intellectuelle (diagnostic différentiel)
  • En l'absence de trouble sensoriel ou neurologique
  • Chez un enfant normalement socialisé et scolarisé

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie
Ils sont plus fréquents chez les garçons en dehors de la dyscalculie

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Troubles spécifiques du langage oral, ou TSLO

  • 3 à 7 % de la population

  • Le retard de langage est un motif de consultation fréquent à l'âge préscolaire et est le signe d'appel le plus fréquent des TSLO.
  • Le moment optimal de dépistage se situe en classe maternelle

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

(TSLO)

  • Lors du bilan de santé systématique au cours de la 4 e année : l'enfant doit « faire des phrases bien construites » et « utiliser les articles et les prépositions »
  • Le test de langage utilisé est l'ERTL4 (épreuve de repérage des troubles du langage à l'âge de 4 ans)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Troubles spécifiques du langage écrit, ou dyslexie

  • 6 à 8 % de la population

  • Les difficultés d'apprentissage de la lecture et/ou de l'orthographe sont un motif fréquent de consultation à l'âge scolaire.
  • La dyslexie-dysorthographie (les deux troubles sont quasi systématiquement associés) est un trouble d'apprentissage liée à des difficultés dans :
    • La reconnaissance des mots écrits de manière fluente (vitesse)
      OU
    • La reconnaissance ou l'écriture des mots écrits de manière exacte (précision)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Trouble d'acquisition ou développemental de la coordination, ou dyspraxie

  • Sa prévalence est de 5 à 7 % des enfants âgés de 5 à 11 ans.

  • Les plaintes scolaires débutent dès l'école maternelle, avec des difficultés graphiques et une maladresse puis, au primaire, avec des difficultés en mathématiques notamment en géométrie.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Trouble spécifique du calcul et/ou de l'arithmétique, ou dyscalculie

  • Sa prévalence serait de 2 à 6 % des enfants, mais il existe un sous-diagnostic

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Trouble de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH)

  • Le trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité est actuellement conceptualisé comme un trouble neurodéveloppemental caractérisé par un niveau inapproprié d'attention, d'impulsivité et d'hyperactivité motrice.
  • Sa prévalence est estimée à 5 % des enfants d'âge scolaire, avec une prédominance masculine.
  • La comorbidité avec des troubles des apprentissages est fréquente, concourant à un risque d'échec scolaire

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

L'enfant souffre de difficultés précoces et durables dans trois domaines :

  • Déficit attentionnel :
    • Impossibilité de maintenir son attention sur une activité
    • Distraction facile par n'importe quel stimulus extérieur

  • Hyperactivité motrice :
    • Activité motrice excessive inappropriée, inefficace et désordonnée
    • Incapacité à tenir en place

  • Impulsivité :
    • Comportement désordonné voire dangereux, pas d'anticipation du danger
    • Incapacité à attendre son tour, réactions impulsives aux frustrations

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

TDAH

  • Le diagnostic est avant tout clinique.
  • Il existe des formes à prédominance inattentive (TDA) qui prédominent chez les filles, des formes à prédominance hyperactivité/impulsivité et des formes mixtes.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

  • Un traitement pharmacologique par méthylphénidate, dont il existe plusieurs formes galéniques, peut être prescrit :
    • À partir de l'âge de 6 ans
    • En deuxième intention en cas d'évolution non favorable en complément de la prise en charge multidisciplinaire.
    • Sa prescription initiale est hospitalière, réservée aux seuls services spécialisés de :
      • Psychiatrie
      • Neurologie
      • Pédiatrie

    • Sur une ordonnance sécurisée d'une validité de 1 an.
    • Le renouvellement tous les 28 jours peut être effectué par tout docteur en médecine

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#53 #Cours #Développement #Facultaires #Médecine #Psychomoteur #Pédiatrie

Encéphalopathies neurodégénératives :

  • Elles sont plus rares et représentent moins de 30 % des cas d'anomalies neurodéveloppementales.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Près de 20 % des enfants âgés de moins de 6 ans présentent une anomalie visuelle, le plus souvent une anomalie de réfraction (hypermétropie, myopie, astigmatisme) responsable de difficultés scolaires

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
L'amblyopie (baisse de vision unilatérale), qui concerne 2 à 5 % des enfants, doit être dépistée tôt pour être rééduquée sachant qu'après 6 ans la récupération visuelle est très limitée voire impossible

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Le système visuel est immature à la naissance et son développement anatomique et fonctionnel se poursuit jusqu'à l'âge de 10 ans

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Les grandes étapes de maturation du système visuel sont :

  • À la naissance :
    • Fixation d'un visage à faible distance
    • Clignement à la lumière vive
    • Acuité visuelle évaluée en moyenne à 1/20 e

  • Entre les âges de 2 et 4 mois
    • Mouvements de poursuite oculaire
    • Réflexe de clignement à la menace
    • Convergence normale
    • Début de vision des couleurs et de vision stéréoscopique, acuité visuelle = 1/10 e

  • À partir de l'âge de 12 mois :
    • 1 an : acuité visuelle = 4/10 e
    • 2 ans : acuité visuelle = 7/10 e
    • 6 ans : acuité visuelle = 10/10 e

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Un bilan visuel systématique est proposé :

  • À la naissance
  • Au 2 e et 4 e mois de vie
  • Entre les âges de 9 et 24 mois (période préverbale)

  • Au cours de la 3 e – 4 e et de la 6 e année de vie, un examen de santé est effectué à l'école par la PMI ou la médecine scolaire.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
La mise en évidence d'un ou plusieurs de ces facteurs de risque doit rendre très attentif dès la naissance (tableau 4.1). Elle conduit systématiquement à réaliser un examen ophtalmologique avec réfraction après cycloplégie entre les âges de 3 et 12 mois, même en l'absence de signes d'appel

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Fonction visuelle :

  • Facteurs de risque à retenir : antécédents familiaux, prématurité, embryofœtopathies

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Signes d'alerte à retenir : absence de poursuite oculaire, retard psychomoteur.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

  • Le signe de la toupie s'applique à un enfant dont l'œil amblyope ne permet pas de regarder un objet placé du même côté que l'œil atteint.
    L'enfant tourne alors la tête afin de continuer à regarder l'objet avec l'œil sain controlatéral.

  • Le test de Lang teste la vision stéréoscopique.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

La leucocorie est un reflet blanc dans la pupille pouvant être observé par les parents (photo avec flash par exemple).

  • Elle doit faire rechercher un rétinoblastome, une cataracte congénitale (fig. 4.1, voir cahier couleur).

Une prise en charge urgente est nécessaire

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Entre les âges de 9 et 15 mois :

  • Occlusion alternée : amblyopie
  • Signe de la toupie : anomalie de la motilité oculaire, amblyopie
  • Tests stéréoscopiques (test de Lang) : amblyopie

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Entre les âges de 2 ans ½ et 4 ans :

  • Mesure de l'acuité visuelle (tests de Pigassou, du Cadet) : anomalie de la réfraction

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

À partir de l'âge de 5 ans :

  • Mesure de l'acuité visuelle (tests de chiffres et de lettres : tests du Cadet, fig. 4.2 ; échelle de Monoyer)
  • Examen de la vision des couleurs (test d'Ishihara) : dyschromatopsie

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

  • Un strabisme permanent ou divergent quel que soit l'âge de l'enfant, ou un strabisme décelé après l'âge de 4 mois, doit être considéré comme pathologique.
    • Il s'agit alors le plus souvent d'un strabisme accommodatif, lié à une hypermétropie latente.
    • Il peut être lié plus rarement à une cause organique (rétinoblastome, cataracte congénitale)

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Amblyopie

  • L'amblyopie traduit une mauvaise acuité visuelle par non-usage d'un œil.
  • Il s'agit d'une insuffisance uni- ou bilatérale de certaines aptitudes visuelles, principalement de la discrimination des formes, susceptible d'entraîner un trouble irréversible de la maturation du cortex visuel.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Amétropie

  • L'amétropie est une anomalie de la réfraction de l'œil :
    • Myopie
    • Hypermétropie (souvent physiologique chez le jeune enfant)
    • Astigmatisme

  • Ces troubles sont fréquents et entraînent une baisse d'acuité visuelle dont les signes d'appel à rechercher sont :
    • Rougeur
    • Picotements oculaires
    • Clignements
    • Lecture trop rapprochée
    • Céphalées

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

  • Sauf si l'acuité visuelle mesurée est à 10/10 e de chaque œil, les tests d'acuité visuelle ne sont interprétables de façon fiable qu'après l'âge de 4 ans.
  • Une acuité visuelle < 7/10 e entre les âges de 3 et 4 ans ou une différence d'acuité visuelle ≥ 2/10 e entre les deux yeux sont à considérer comme anormales.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Environ 5 % des enfants âgés de moins de 6 ans ont une anomalie auditive

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
L'otite séreuse est la première cause de surdité (environ 15 %) chez l'enfant d'âge < 6 ans, avec un retentissement possible sur les acquisitions linguistiques si elle est chronique.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Les surdités neurosensorielles permanentes sont d'origine génétique dans 80 % des cas.

L'infection maternofœtale à CMV est la première cause de surdité acquise

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Pour repère :

  • Chuchotement = 35 dB
  • Conversation tranquille = 60 dB
  • Aspirateur = 70 dB
  • Moto = 90 dB
  • Discothèque = 110 dB

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Surdités à plusieurs niveaux :

  • Légère = PAM entre 21 et 40 dB
  • Moyenne = PAM entre 41 et 70 dB
  • Sévère = PAM entre 71 et 90 dB
  • Profonde = PAM ≥ 90 dB
  • Totale (cophose) = PAM ≥ 120 dB

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Le dépistage des troubles auditifs se fait à différents moments du développement.

  • Un dépistage doit être proposé à tous les nouveau-nés en maternité.
  • Ensuite, à l'occasion des examens pour les certificats des 9 e et 24 e mois ainsi qu'au 36 e mois, un dépistage des réactions auditives du nourrisson et de l'enfant est prévu :
    • Les signes auditifs attendus et les repères sont inscrits dans le carnet de santé de l'enfant.

  • Un dépistage scolaire est également prévu avant l'entrée au CP

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Plus de la moitié des enfants qui ont une surdité de perception bilatérale congénitale n'ont aucun facteur de risque, d'où l'intérêt d'un dépistage systématique en maternité.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

  • Facteurs de risque de surdité congénitale : antécédents familiaux, grande prématurité, CMV et rubéole, malformations cervicofaciales, atteinte neurologique.

  • Facteurs de risque de surdité acquise : méningite bactérienne, traumatismes craniofaciaux

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Signes d'alerte : pas de réaction aux bruits, retard de langage, troubles importants de l'articulation, pathoogie des interactions, difficultés d'apprentissage

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Principes et définitions

  • En maternité, les outils de dépistage (fig. 4.4) sont les otoémissions acoustiques provoquées (OEAP) et/ou les potentiels évoqués automatisés (PEAA).

  • En cas d'examen anormal à deux reprises en maternité, l'enfant doit être adressé à un ORL pour un contrôle.
    • Si les tests sont de nouveaux anormaux, l'enfant sera adressé vers un centre d'audiologie pédiatrique pour l'étape diagnostique.
      • L'audiogramme et les potentiels évoqués auditifs (PEA) sont alors des examens diagnostiques et non de dépistage

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Il faut noter que les OEAP ne repèrent pas toutes les surdités : elles peuvent être présentes et l'enfant réellement sourd (neuropathie auditive), donc passé au travers du dépistage

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Des réactions comportementales franches chez le nourrisson (mimique de surprise, arrêt de la motricité spontanée) à 70 dB permettent d'éliminer le diagnostic de surdité sévère à profonde bilatérale

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Les boîtes à retournement sont des sources sonores calibrées testant des fréquences aiguës, médium et graves, à une intensité de l'ordre de 60 dB à 1 mètre de distance, et permettent aussi de repérer les troubles auditifs les plus sévères entre 6 et 24 mois

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie
Pour les enfants plus âgés, il existe des appareils de test auditif rapide utilisables dès 3–4 ans (Auricheck ® ) qui permettent de repérer un déficit en oreille séparée.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Entre les âges de 6 mois et 2 ans :

  • Réflexe d'orientation-investigation : boîtes à retournement, réaction au prénom
  • OEAP

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

À partir de l'âge de 4 ans :

  • Audiométrie vocale de dépistage : tests de désignation (mots/images)
  • Audiométrie tonale de dépistage : quantification de seuils auditifs à l'aide d'un casque

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

  • Les surdités de transmissions malformatives peuvent faire l'objet d'un appareillage par vibrateur ou à ancrage osseux.
  • Dans le cas des surdités de perception, l'appareillage par des prothèses auditives est proposé dès 3–4 mois de vie.
  • En cas de surdité sévère à profonde bilatérale, l'implantation cochléaire doit être discutée précocement.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Otite séromuqueuse (OSM)

  • C'est la cause la plus fréquente des surdités de transmission des enfants âgés de 1 à 6 ans.
  • La baisse d'audition due à une otite séreuse est très variable, de 5 à 50 dB.

  • Attention : en raison de sa fréquence, elle peut masquer un trouble auditif permanent sous-jacent

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Surdité d'apparition brutale

  • La première cause est le bouchon de cérumen

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Surdité d'apparition brutale :

  • La deuxième cause chez l'enfant de plus de 6 ans est la surdité « psychogène ».

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#44 #Cours #Dépistages #Facultaires #Médecine #Pédiatrie

Neuropathies auditives

  • Il s'agit de troubles auditifs atteignant la synapse intracochléaire, le nerf auditif ou le système central.
  • Ces surdités ont une présentation clinique atypique :
    • Discordance entre la tonale (perception de bruit possible) et la vocale (intelligibilité de la parole chutée)
    • Discordance entre les différents examens objectifs (OEAP présentes et PEA perturbés)

  • Dans certains cas, la surdité s'aggrave lorsque l'enfant est fébrile.
  • Ces enfants sont particulièrement gênés dans le bruit et ont besoin de supports visuels en complément de leur audition

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




Flashcard 4899403074828

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

  • Chez le garçon :
    • [...] entraîne le développement du volume testiculaire

Answer

FSH


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez le garçon : FSH entraîne le développement du volume testiculaire LH stimule la production de testostérone à l'origine du développement des caractères sexuels secondaires (verge, pilosité) ainsi que les

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899404647692

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

  • Chez le garçon :
    • [...] stimule la production de testostérone

Answer

LH


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez le garçon : FSH entraîne le développement du volume testiculaire LH stimule la production de testostérone à l'origine du développement des caractères sexuels secondaires (verge, pilosité) ainsi que les modifications musculo-squelettiques. Chez la fille

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899406220556

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

  • Chez le garçon :
    • FSH entraîne le développement du volume testiculaire
    • LH stimule la production de [...]
Answer

testostérone


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez le garçon : FSH entraîne le développement du volume testiculaire LH stimule la production de testostérone à l'origine du développement des caractères sexuels secondaires (verge, pilosité) ainsi que les modifications musculo-squelettiques. Chez la fille : LH et la FSH entraînent l'activation

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899407793420

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

  • Chez la fille :
    • [...] entraînent l'activation ovarienne et la production d'œstrogènes

Answer

LH et la FSH


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
ire LH stimule la production de testostérone à l'origine du développement des caractères sexuels secondaires (verge, pilosité) ainsi que les modifications musculo-squelettiques. Chez la fille : <span>LH et la FSH entraînent l'activation ovarienne et la production d'œstrogènes à l'origine du développement mammaire, utérovaginal et des OGE, puis l'apparition des premières règles (ménarche). Le dév

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899409366284

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

(Puberté)

Le développement pileux est secondaire à la production [...] gonadiques et surrénaliens.

Answer

d'androgènes


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
production d'œstrogènes à l'origine du développement mammaire, utérovaginal et des OGE, puis l'apparition des premières règles (ménarche). Le développement pileux est secondaire à la production <span>d'androgènes gonadiques et surrénaliens. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899416182028

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Chez la fille :

  • Le début de la puberté est défini par l'apparition des seins ([...]).

Answer

thélarche


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez la fille Le début de la puberté est défini par l'apparition des seins (thélarche) qui survient physiologiquement entre les âges de 8 et 13 ans.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899417754892

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question
Chez la fille Le début de la puberté est défini par l'apparition des seins (thélarche) qui survient physiologiquement entre les âges de [...] ans.
Answer

8 et 13 ans


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez la fille Le début de la puberté est défini par l'apparition des seins (thélarche) qui survient physiologiquement entre les âges de 8 et 13 ans.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899422211340

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question
L'âge physiologique de ménarche (premières règles) survient en moyenne 2 ans après le début de la puberté ([...] ans en moyenne)
Answer

12,5 ans


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
L'âge physiologique de ménarche (premières règles) survient en moyenne 2 ans après le début de la puberté (12,5 ans en moyenne)

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899424832780

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Chez le garçon

Le début de la puberté est défini par [...]

Answer

l'augmentation de volume testiculaire


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez le garçon Le début de la puberté est défini par l'augmentation de volume testiculaire (volume ≥ 4 mL ou longueur ≥ 25 mm) observé entre les âges de 9 ans et 14 ans

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899426405644

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Chez le garçon

Le début de la puberté est observé entre les âges de [...] ans

Answer

9 et 14 ans


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez le garçon Le début de la puberté est défini par l'augmentation de volume testiculaire (volume ≥ 4 mL ou longueur ≥ 25 mm) observé entre les âges de 9 ans et 14 ans

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899427978508

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Chez le garçon

Le début de la puberté est défini par l'augmentation de volume testiculaire (volume ≥ [...] mL ou longueur ≥ [...] mm).

Answer

4 mili-Litres ou 25 mili-mètres


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Chez le garçon Le début de la puberté est défini par l'augmentation de volume testiculaire (volume ≥ 4 mL ou longueur ≥ 25 mm) observé entre les âges de 9 ans et 14 ans

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899435318540

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Croissance staturale :

  • La taille finale moyenne est en France de [...] cm pour les filles et [...] cm pour les garçons

Answer

165 cm pour les filles et 178 cm pour les garçons


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
nce staturale débute dès les premiers signes pubertaires chez la fille (S2), de façon décalée chez le garçon (G3), et s'élève jusqu'à 8 à 10 cm par an. La taille finale moyenne est en France de <span>165 cm pour les filles et 178 cm pour les garçons <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899436891404

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Croissance staturale :

  • L'accélération de la vitesse de croissance staturale débute dès les premiers signes pubertaires chez la fille (S[...]), de façon décalée chez le garçon (G [...] )

Answer

S2 - G3


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Croissance staturale : L'accélération de la vitesse de croissance staturale débute dès les premiers signes pubertaires chez la fille (S2), de façon décalée chez le garçon (G3), et s'élève jusqu'à 8 à 10 cm par an. La taille finale moyenne est en France de 165 cm pour les filles et 178 cm pour les garçons

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899438464268

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question
L'apparition du sésamoïde du pouce est contemporaine du démarrage pubertaire, à un âge osseux de [...] ans chez la fille et de [...] ans chez le garçon
Answer

11 ans chez la fille et de 13 ans chez le garçon


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
L'apparition du sésamoïde du pouce est contemporaine du démarrage pubertaire, à un âge osseux de 11 ans chez la fille et de 13 ans chez le garçon. Les cartilages de conjugaison sont soudés lorsque l'âge osseux est à 15 ans chez la fille et 17 ans chez le garçon.

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899440037132

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question
Les cartilages de conjugaison sont soudés lorsque l'âge osseux est à [...] ans chez la fille et [...] ans chez le garçon.
Answer

15 ans chez la fille et 17 ans chez le garçon


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
ïde du pouce est contemporaine du démarrage pubertaire, à un âge osseux de 11 ans chez la fille et de 13 ans chez le garçon. Les cartilages de conjugaison sont soudés lorsque l'âge osseux est à <span>15 ans chez la fille et 17 ans chez le garçon. <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899441609996

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Puberté précoce :

  • Développement mammaire avant l'âge de [...] ans chez la fille ou développement testiculaire avant l'âge de [...] ans chez le garçon

Answer

8 ans chez la fille [...] 9 ans chez le garçon


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Puberté précoce : Développement mammaire avant l'âge de 8 ans chez la fille ou développement testiculaire avant l'âge de 9 ans chez le garçon Avec accélération de la vitesse de croissance et avance de l'âge osseux. Cette situation nécessite to

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899443182860

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question
Une puberté précoce nécessite-t-elle toujours une consultation ?
Answer

OUI

Cette situation nécessite toujours une évaluation médicale


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
eloppement mammaire avant l'âge de 8 ans chez la fille ou développement testiculaire avant l'âge de 9 ans chez le garçon Avec accélération de la vitesse de croissance et avance de l'âge osseux. <span>Cette situation nécessite toujours une évaluation médicale <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899444231436

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Retard pubertaire :

  • Absence de développement mammaire chez la fille après l'âge de [...] ans ou absence d'augmentation du volume testiculaire chez le garçon après l'âge de [...] ans
  • Absence d'achèvement de la puberté 4 ans après son début

  • La vitesse de croissance reste celle de l'enfance (d'où une différence de taille importante avec les pairs en cours de puberté)

Answer

chez la fille 13 ans [...] chez le garçon 14 ans


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
Retard pubertaire : Absence de développement mammaire chez la fille après l'âge de 13 ans ou absence d'augmentation du volume testiculaire chez le garçon après l'âge de 14 ans Absence d'achèvement de la puberté 4 ans après son début La vitesse de croissance reste celle d

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899445804300

Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie
Question

Retard pubertaire :

  • Absence d'achèvement de la puberté [...] ans après son début

Answer

4 ans


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
: Absence de développement mammaire chez la fille après l'âge de 13 ans ou absence d'augmentation du volume testiculaire chez le garçon après l'âge de 14 ans Absence d'achèvement de la puberté <span>4 ans après son début La vitesse de croissance reste celle de l'enfance (d'où une différence de taille importante avec les pairs en cours de puberté) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899447377164

[unknown IMAGE 4896823053580]
Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie #has-images
Question

Les pubertés précoces centrales (tableau 2.2) sont dues à la réactivation prématurée (lésionnelle ou non) de l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadique.

  • Elles sont bien plus fréquentes chez les [...].

Answer

filles


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
pan> Les pubertés précoces centrales (tableau 2.2) sont dues à la réactivation prématurée (lésionnelle ou non) de l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadique. Elles sont bien plus fréquentes chez les <span>filles. Elles sont alors idiopathiques (IRM hypothalamo-hypophysaire normale) dans la majorité des cas. Chez le garçon, elles sont plus rares, mais souvent reliées à une lésion intracrânienne

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







Flashcard 4899448950028

[unknown IMAGE 4896823053580]
Tags
#47 #Cours #Facultaires #Médecine #Puberté #Pédiatrie #has-images
Question

Les pubertés précoces centrales (tableau 2.2) sont dues à la réactivation prématurée (lésionnelle ou non) de l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadique.

  • Chez le garçon, elles sont plus rares, mais souvent reliées à [...]

Answer

Une lésion intracrânienne


  • Gliome des voies optiques avec ou sans NF1
  • Hamartome hypothalamique


statusnot learnedmeasured difficulty37% [default]last interval [days]               
repetition number in this series0memorised on               scheduled repetition               
scheduled repetition interval               last repetition or drill

Parent (intermediate) annotation

Open it
en plus fréquentes chez les filles. Elles sont alors idiopathiques (IRM hypothalamo-hypophysaire normale) dans la majorité des cas. Chez le garçon, elles sont plus rares, mais souvent reliées à <span>une lésion intracrânienne (gliome des voies optiques avec ou sans NF1, hamartome hypothalamique) <span>

Original toplevel document (pdf)

cannot see any pdfs







#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
Precise H + regulation is essential because the activities of almost all enzyme systems in the body are influenced by H + concentration

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
A hydrogen ion is a single free proton released from a hydrogen atom.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
Molecules containing hydrogen atoms that can release hydrogen ions in solutions are referred to as acids. An example is hydrochloric acid (HCl), which ionizes in water to form hydrogen ions (H + ) and chloride ions (Cl − ). Likewise, carbonic acid (H 2 CO 3 ) ionizes in water to form H + and bicarbonate ions (HCO 3 − )

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
A base is an ion or a molecule that can accept an H + . For example, HCO 3 − is a base because it can combine with H + to form H 2 CO 3 .

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
The proteins in the body also function as bases because some of the amino acids that make up proteins have net negative charges that readily accept H +

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
A strong acid is one that rapidly dissociates and releases especially large amounts of H + in solution. An example is HCl. Weak acids are less likely to dissociate their ions and, therefore, release H + with less vigor. An example is H 2 CO 3

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
A strong base is one that reacts rapidly and strongly with H + and, therefore, quickly removes H + from a solution. A typical example is OH − , which reacts with H + to form water (H 2 O). A typical weak base is HCO 3 − because it binds with H + much more weakly than does OH −

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation

Blood H + concentration is normally maintained within tight limits around a normal value of about 0.00004 mEq/L (40 nEq/L). Normal variations are only about 3 to 5 nEq/L

but under extreme conditions, the H

+

concentration can

vary from as low as 10 nEq/L to as high as 160 nEq/L

without causing death

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




[unknown IMAGE 4899478310156]
#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation #has-images
pH is related to the actual H + concentration by the following formula (H + concentration [H + ] is expressed in equivalents per liter): pH H H==− + + log [] log[ ] 1 For example, normal [H + ] is 40 nEq/L (0.00000004 Eq/L). Therefore, the normal pH is pH pH = − = log[ . ] . 000000004 74

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
The lower limit of pH at which a person can live more than a few hours is about 6.8, and the upper limit is about 8.0

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
Intracellular pH usually is slightly lower than plasma pH because the metabolism of the cells produces acid, especially H 2 CO 3 .

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
When there is a change in H + concentration, the buffer systems of the body fluids react within seconds to mini- mize these changes. Buffer systems do not eliminate H + from or add H + to the body but only keep them tied up until balance can be re-established. The second line of defense, the respiratory system, acts within a few minutes to eliminate CO 2 and, therefore, H 2 CO 3 from the body. These first two lines of defense keep the H + concentra- tion from changing too much until the more slowly responding third line of defense, the kidneys, can elimi- nate the excess acid or base from the body. Although the kidneys are relatively slow to respond compared with the other defenses, over a period of hours to several days, they are by far the most powerful of the acid-base regulatory systems.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
For example, about 80 milliequivalents of H + is either ingested or produced each day by metabolism, whereas the H + concentration of the body fluids normally is only about 0.00004 mEq/L. Without buffering, the daily production and ingestion of acids would cause lethal changes in body fluid H + concentration

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
This reaction is slow, and exceedingly small amounts of H 2 CO 3 are formed unless the enzyme carbonic anhy- drase is present. This enzyme is especially abundant in the walls of the lung alveoli, where CO 2 is released; carbonic anhydrase is also present in the epithelial cells of the renal tubules, where CO 2 reacts with H 2 O to form H 2 CO 3 . H 2 CO 3 ionizes weakly to form small amounts of H + and HCO 3 −

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
As a result, more H 2 CO 3 is formed, causing increased CO 2 and H 2 O production. From these reactions, one can see that H + from the strong acid HCl reacts with HCO 3 − to form the very weak acid H 2 CO 3 , which in turn forms CO 2 and H2O. The excess CO2 greatly stimulates respiration, which eliminates the CO2 from the extracellular fluid

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
For any acid, the concentration of the acid relative to its dissociated ions is defined by the dissociation constant K′.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
The concentration of undissociated H 2 CO 3 cannot be measured in solution because it rapidly dissociates into CO 2 and H 2 O or to H + and HCO 3 − . However, the CO 2 dis- solved in the blood is directly proportional to the amount of undissociated H 2 CO 3 .

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
The dissociation constant (K) for Equation 3 is only about 1/400 of the dissociation constant (K′) of Equation 2 because the proportionality ratio between H 2 CO 3 and CO 2 is 1 : 400.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
in the blood is a linear function of PCO 2 multiplied by the solubility coefficient for CO 2 ; under physiological condi- tions, the solubility coefficient for CO 2 is 0.03 mmol/ mm Hg at body temperature. This means that 0.03 milli- mole of H 2 CO 3 is present in the blood for each mm Hg PCO 2 measured

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
Therefore, when the two components of the buffer system are equal, the pH of the solution is the same as the pK (6.1) of the bicarbonate buffer system. When base is added to the system, part of the dissolved CO 2 is converted into HCO 3 − , causing an increase in the ratio of HCO 3 − to CO 2 and increasing the pH, as is evident from the Henderson-Hasselbalch equa- tion. When acid is added, it is buffered by HCO 3 − , which is then converted into dissolved CO 2 , decreasing the ratio of HCO 3 − to CO 2 and decreasing the pH of the extra- cellular fluid

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




In tail recursion, the last thing a method does is to call itself.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
Second, the buffer system is most effective in the central part of the curve, where the pH is near the pK of the system. This phenomenon means that the change in pH for any given amount of acid or base added to the system is least when the pH is near the pK of the system

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
From the titration curve shown in Figure 31-1, one would not expect the bicarbonate buffer system to be powerful, for two reasons: First, the pH of the extracellular fluid is about 7.4, whereas the pK of the bicarbonate buffer system is 6.1, which means that there is about 20 times as much of the bicarbonate buffer system in the form of HCO 3 − as in the form of dissolved CO 2 . For this reason, this system operates on the portion of the buffering curve where the slope is low and the buffering power is poor. Second, the concentrations of the two elements of the bicarbonate system, CO 2 and HCO 3 − , are not great

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
Although the phosphate buffer system is not important as an extracellular fluid buffer, it plays a major role in buffering renal tubular fluid and intracellular fluids

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
The phosphate buffer system has a pK of 6.8, which is not far from the normal pH of 7.4 in the body fluids; this situation allows the system to operate near its maximum buffering power.

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs




#Acides #Bases #Guyton #Médecine #Néphrologie #Physiologie #Régulation
In contrast to its minor role as an extracellular buffer, the phosphate buffer is especially important in the tubular fluids of the kidneys for two reasons: (1) phosphate usually becomes greatly concentrated in the tubules, thereby increasing the buffering power of the phosphate system, and (2) the tubular fluid usually has a considerably lower pH than the extracellular fluid does, bringing the operat- ing range of the buffer closer to the pK (6.8) of the system

statusnot read reprioritisations
last reprioritisation on reading queue position [%]
started reading on finished reading on

pdf

cannot see any pdfs